vendredi 17 février 2017

RAPJAZZ...Extrait

Mots et rêves sont mes repères. Mon journal n'a pas de dates. En rapjazz je dis ma ville. Que pourrais-je écrire que l'on ne sache déjà ? Que devrais-je dire que l'on n'ait déjà entendu ? J'écoute ma voix baroque dans le miroir enflé de litanies sauvages. Batteur battant aux appels de ma ville rapeur frappeur à l'ivresse de mes tripes je délire et je tangue au fracas de ma langue à mes roues cycloneuses je dérape aux zigzags de mes mots à dentelles d'ouragan mes paysages écrabouillés au tournoiement du vent coïncidence et... [Lire la suite]

jeudi 16 février 2017

FRANKETIENNE...Extrait

La dure soif jusqu’aux affres des lampes éclatées sursaturées de sable et de gangrène la flamboyance aux aboiements de la rage la rougeoyance aux jappements de l’orage tandis que vocifèrent des rafales frénétiques de cloches déracinées surgissant des clartés anonymes et le désert s’anime de lumières cathédrales en un festin de sel vénéneux un bâillement de ténèbres déchouquées rompant la drivaillerie nocturne des fantômes maquillés de faux astres la supercherie des soleils travestis de chiquetailles d’aube ou de mardigratures... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mercredi 13 avril 2016

FRANKETIENNE...Extrait

Ma terre refécondée de lumières couturières au dépannage de l’aube un nouveau jour bourgeonne tout autour de nos mains ouvrières songes vivaces à fraîcheur de rosée le néant poignardé d’astres incandescents animant la magie de nos lampes intérieures.   . FRANKETIENNE .   Photographie Thami Benkirane benkiranet.aminus3.com    
Posté par emmila à 22:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 19 mai 2015

FRANKETIENNE...Extrait

Île femme immodifiable en son corps absolu à volupté fluviale au seuil de l’embouchure. L’incendie des eaux bleues sous la décharge des vagues en vanité d’écumes dans un moulin de sable et de sel vaporeux. Combien facile s’en va la vie hors de nos mains fragiles.   .   FRANKETIENNE   .   Oeuvre Gerald Bloncourt http://bloncourtblog.net/2014/06/digigraphies-galerie-1.html  
Posté par emmila à 02:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 28 juin 2014

FRANKETIENNE

Les ténèbres s’éteignentet les ombres s’effacentau refutur de l’aubeje vais revivre l’éternitéà travers mes racinesjusqu’à ruiner l’abîme....Dans l’obscure ambiguïtéDes amours angulaireset des miroirs illusoiresl’on ne perçoit presque riensauf que tout change à l’instantcontinûmentinterminablementet que l’œil devient sexe modifiableselon l’envie de vivre ou de mouririci ailleurs maquillage de silenceet d’angoisse insoutenabletant les mots pèsent en motifs d’émotion....La distorsion du songela vie qui ose toujourshausser la barre et le... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 2 juin 2011

LE GENIE HAÏTIEN

En un concert d'étoiles fauves, la défenestration de mes rêves, une constellation d'hirondelles à la bouche et la vive turbulence de mes hauts cris d'alarme. . FRANKETIENNE .   .
Posté par emmila à 19:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 27 juillet 2010

BEL-AIR BABEL RAPJAZZ CREOLE

  Au lait des mots de la mémoire qui tangue à faire la France en terre créole entre vide et plénitude le jeu cruel du songe saturé d’illusions à côté du mensonge toujours fidèle à l’écriture je dis mon île ma ville mon quartier et ma voix en métissage de soleil et de lune mes amours fabuleuses en grossesse de symboles le dérisoire pouvoir des signes face au massif du quotidien qui bouge et change malgré l’immobile éternité du rien ma surréelle fantaisie d’enfant jouant clown musicien et jongleur trapéziste dans la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 11 mai 2010

MÛR A CREVER...Extrait

Chaque jour, j'emploie le dialecte des cyclones fous. Je dis la folie des vents contraires.   Chaque soir, j'utilise le patois des pluies furieuses. Je dis la furie des eaux en débordement.   Chaque nuit, je parle aux îles Caraïbes le langage des tempêtes hystériques. Je dis l'hystérie de la mer en rut.   Dialecte des cyclones. Patois des pluies. Langage des tempêtes. Déroulement de la vie en spirale.   Fondamentalement la vie est tension. Vers quelque chose. Vers quelqu'un. Vers soi-même. Vers le... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 11 mai 2010

LES AFFRES D'UN DEFI....Extrait

« Une miette de maïs sous les ongles, un grain de sel sous la langue, nous n’avons peur de rien, ni d’Ève, ni d’Adam, ni du serpent. Vingt siècles de luttes ne nous effraient nullement. La patience, l’endurance, la résistance, enracinées dans nos tripes, imprègnent toute notre vie de peuple bafoué. Nés dans la crasse et la pouillerie, pétris par la misère, colletés à l’expérience quotidienne de la douleur, que pourrions-nous craindre de plus ? ».FRANKETIENNE .   Œuvre Myrtha Hall  
Posté par emmila à 18:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 10 mars 2010

ANTHOLOGIE SECRETE...Extrait

« Que pourrais-je écrire que l’on ne sache déjà ?Que devrais-je dire que l’on n’ait déjà entendu ?J’écoute ma voix baroque dans le miroir de litanies sauvages [...]Je m’envertige à contempler ma ville debouthors des vestiges de l’ombreentre pierre et poussièreentre l’or invisible et la boue des ténèbresentre ordures et lumièreje nage inépuisableje suis de Port-au-Prince [...]Je conjugue mes cauchemars et je module mon insomnie à ma façon. Ma ville en moi. Au fond de moi. Dans ma tête. Et dans mes tripes. ». FRANKETIENNE .
Posté par emmila à 18:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,