jeudi 6 février 2014

POUR HABITER...Extrait

Frères mes taciturnes au visage de foin coupé Qui dira le bocage de vos tristesses à l'avant de vos mains Et votre mal de joncs des marais Vos yeux qui s'en vont avec les trains et les navires Vos yeux dans toutes les serrures des forêts Et la glaise de vos coeurs Vous pleurez en traversant les villes Quand la mer dételle ses chevaux Vous portez à bout de bras les hauts visages de la pluie Et les arbres se couchent dans vos voix Quand vos mains tombent en chantant le long du ciel Comme des oiseaux tués par l'orage   .  ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

vendredi 25 octobre 2013

PREMIER SOLEIL SUR LES BUISSONS...Extrait

« La vigne s’écrit à la surface de la terre Elle a tout sorti de ses rangs les souches, les sarments les feuilles et les grappes Elle a fait le tour de la colline et salué le bois Elle a reconnu le pressoir et la cuve Traversé l’odeur des moûts et le mur étoilé des bouteilles Quand elle a repris place dans l’étendue d’un hiver Elle s’est éloignée de côté vers le soleil. »   .   GEORGES DRANO   .      
Posté par emmila à 22:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 20 décembre 2011

GEORGES DRANO

à Gilles Fournel Claude Vaillant Michel Velmants     Frères mes taciturnes aux visages d’épis sous la faux Qui dira vos rires comme une volée de coups de poings dans les portes Et le blé de vos visages Vous marchez sur les solives de la nuit Ou dans le soleil comme un carosse Et chacun de vos gestes remet le ciel à sa place Entre le mur et les collines     Frères mes taciturnes aux visages tristes de lierre Qui dira vos gestes d’arbres qui s’éloignent le long des trains Et vos mains qui froissent... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 4 mai 2011

VENT ET DEBRIS

Il cherchait le vent dans les plus petits détails du paysage, il l'attendait au coin des bois, le guettait derrière les murs et les haies, le suivait le long des ruelles. Il soulevait les pierres du chemin pour le surprendre. Il voulait rabattre vers lui le moindre courant d'air, recueillir le plus petit frémissement qu'il sentait battre dans les feuillages. Le bruissement des herbes au bord des fossés faisait naître en lui le désir de tout emporter. Une fois reconnu, il savait garder le vent sur lui, dissimulé dans les doublures de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 17 octobre 2010

POUR HABITER...Extrait

Tu t'avançais seule parmi les blés, les orages étaient légers sur tes mains, et le beau temps sortait de ses ruines. Tu touchais les eaux du ciel avant de les don­ner à la terre et j'applaudissais à la récolte D'un trait de plume un oiseau traçait une fleur sur un rocher, elle ressemblait à mon espoir mais Toi tu disais que même les fleurs sur les rochers se fanent. Mais moi j'avais caressé l'eau des fontaines avant d'abreuver les chevaux et les chevaux t'ont conduit jusqu'au seuil de ma maison. Alors j'ai congédié les lampes... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 11 février 2010

PREMIER SOLEIL SUR LES BUISSONS...Extrait

« Les buissons appartiennent à ceux qui viennent s’asseoir devant le paysage, ils sont derrière eux au-delà des maisons fermées adossées à la rocaille. Ils savent leurs odeurs de térébinthes et de genévriers qui montent dans le bruissement sec du vent qui tourne. Dans les silences qu’ils échangent entre eux ils attendent l’ouverture du monde et le premier soleil sur les buissons. ».GEORGES  DRANO.
Posté par emmila à 20:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 10 janvier 2010

COMME LA DOUCE SOUVENANCE D'UNE SOURCE

Comme la douce souvenance d’une sourceToutes les fleurs se penchent sur ton épauleLorsque tu dorsEt le soleil se hâte dans sa coursePour rattraper vivant ton regard qui s’enfuitEt les poissons qui glissent sous le lys de tes paupièresPeuplent ton rêve de fuites argentéesAu mouvement de la merTon sommeil prisonnier dans un buisson d’abeillesPorte le poids secret de dangereux parfumsQui demeurent en mes veillesComme une habitude de lampesToutes les fleurs d’été visitent ton souffle d’innocenceEt je suis toutes tes poses avec des gestes... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 6 janvier 2010

LE PAIN DES OISEAUX

Si tu viensJe t’ouvrirai la barrière du préNous irons cueillir les cris des oiseaux dans les campagneset tu t’émerveilleras de la fuite d’une fontaine sur la feuilléeet tu me parleras du pays de ton premier âgedans une odeur de tilleul et de cueillette de romarin. Si tu viensta joie triomphera sur les cris de ma douleurDans l’odeur épanouie du pain chaud dans le matinDans le parfum de foins coupésdans l’eau légère et fraîche que l’on boit dans la mainJe retrouverai la fête vivante qui brillait dans tes yeux ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,