samedi 7 juin 2008

LE CHANT DES NAUFRAGES

Nous sommes les naufragés de la langue D'un pays l'autre nous allons, accrochés aux bois flottés de nos phrases Ce sont les restes d'un ancien navire depuis longtemps fracassé Mais le désir nous point encore, tandis que nous dérivons De sculpter dans ces planches des statuettes de sirènes aux cheveux bleus Et de chanter toujours avec ces poumons-là: Laissez-nous répéter la mer N'intentez point de procès stupide au grand large La mer, accrochée à la mer Tremble et glisse sur la mer Ses mouvements de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]