mardi 5 juillet 2022

HOMMAGE A L'ARTISTE EMILE BELLET

En pensant à Ile Eniger et sa fille ... .   Tu venais d'une Provence laborieuse,des couleurs de ciel, de blé et de coquelicotsplein les yeux, plein la tête, plein le cœur.La lumière, tu l’extirpais de la chevelure d’un pinceau,tu nous l'offrais comme un sang paisible.L'été, tu le mariais à une silhouette de femme,toujours la même.L’ombre, tu la peuplais de fleurs,de violonistes et d'odeur de café.Tu dressais la vie sur une toile,parmi ce qui est et sera. Aujourd’hui, dans cette nef de bois en route vers l’infini,tu ne pars... [Lire la suite]

mercredi 1 juin 2022

L'ÂME

Partout, l'âme du jour se décline dans ses possibles, ils sont milliards d'échos dispersés dans l'universalité de la seconde, à leurs portes, mon œil et tout l'irraisonnable de la raison savent que la beauté n'est que la peau d'apparence des âmes, combien de têtes charmantes, de fleurs, de joliesses endimanchées ont-elles porté, en elles, la mort et le crime ? Tout a une âme, l'esquisse de cette pensée qui se fera poème, les odeurs, les mots, les chansons, la couleur des rires, les pierres, le chemin, l'instant, le... [Lire la suite]
mardi 31 mai 2022

JEAN-MICHEL SANANES....Extrait

  Je voudrais être cet oiseau planantloin de la lourdeur des temps,ce goéland qui, venant d'une meraux vents hostiles,pénètre le paysage,le mesurant comme l'enfantqui sonde la question.Que doit-il voir en son maître :l'homme, le savoir, la bienveillance,sa propre taille ou son insignifiance ? . Je voudrais regarder la terrecomme le migrant et sa tribucherchant un rivage de bon accueil. . Scruter le monde avec un œil de pierrequi, du haut de sa mémoire,se souvient de la naissance de l'univers,du combat... [Lire la suite]
mardi 19 avril 2022

JEAN-MICHEL SANANES....Extrait

Hé l'oiseau, où vas-tu ? Et toi mon rire, où te caches-tu dans cette cohue ? Tant de chats, tant d'amours dont je cherche les noms, tant de jours à remettre dans l'ordre, j'ai vu un tableau si profond que je m'y suis perdu. Manque de perspective ? Depuis que je m'habite, à trop être en moi je m'égare, est-ce l'âge ? Tout devient aussi grand que le vide, j'y perds des mots, des jours, et l'heure file. . En rang les mots ! En ordre les jours ! Vite, mon calendrier s'effrite, trop de bruit dans ma tête, ça fait désordre,... [Lire la suite]
mardi 29 mars 2022

DE FEUILLES ET D'OISEAUX

J'aimerais tant habiter ce ciel de feuilles et d'oiseaux et ne jamais regarder en bas. Ne plus voir courir au sol la peur des lendemains. Ne rien savoir de ces heures où, entre chien et loup, la vie se joue au poker des fous. Ne plus hurler quand on livre le vent, les fleurs et les enfants à la faucille des fossoyeurs de l'Histoire. Ne rien savoir des dégommeurs du rêve. Ne plus entendre les jardiniers du crime, leur fumier, leur chiendent, leur râteau, parler d'amour dans le crépitement de gueules de loup et la joie des... [Lire la suite]
mardi 29 mars 2022

SE REVERRA T-ON ? - LETTRE A L'ENFANCE ALGERIENNE

Froisse et défroisse le ciel, le mot et les amitiés asthéniques. Et toi, mon ami de si loin venu mais déjà parti, revois-tu notre rue ?Dans les fissures du ciel et de l'heure, vois-tu là-bas l'absence, et le chevreuil qui court dans l'ombre des bois ?Un homme ici-bas fond le plomb qui le tuera. La terre tourne sur elle-même comme une robe de derviche tourneur, danseur dont la prière n'arrêtera pas la balle.Me vois-tu qui me perd dans la danse des jours?Se reverra-t-on ? Ils sont si loin nos vingt ans.Au... [Lire la suite]

samedi 1 janvier 2022

LE LAMENTO DE LA VIEILLE ETOILE

            Je me souviens du monde d’avant le silence des cœurs, d’avant le large silence. Je me souviens du temps où seuls existaient les continents de la pensée. Quand le magma des énergies immobiles contemplait les nuances et les frissons irisés du néant, quand le rêve inventait le bleu. Quand le Tout méditait, ciselait le prisme de la conscience. Quand n’existait que la musique du Cœur, bien avant que l’on écartèle le vide, bien avant que l’on en extirpe l’eau, le vent et les premiers... [Lire la suite]
jeudi 23 décembre 2021

MA LETTRE AU PERE NOËL

Mon petit Papa Noël, moi qui ne suis plus de jeunesse première, si tu le veux bien, sur ma liste de cadeaux, permets-moi de ne pas te demander de trottinette électrique qui sache remonter les côtes, de porte-bagages pour le vélo de ma femme, pouvant porter mes 80kg d'âge, ou d'efface-vélos pour ceux que j'ai dans ma tête et, bien que de nouveaux genoux m'eussent bien servi pour jouer les moins-vieux beaux, pourrais-tu m'offrir pour Noël ce stylo magique dont je rêve, un accordeur de verbes, un dompteur d'accords, celui dont l'encre de... [Lire la suite]
mardi 7 décembre 2021

PAPILLON NOIR

Derrière mes larmes, mes rires, mes colères, mes espoirs,il y a un papillon noir, une aile en quête d'altitude,une force invisible qui s'insurge contre toute les soumissionset contre l'omniprésence de cette conscience d'apparatsa volonté mécanique, endorphine, sa capacité à déformer les vérités,à arrimer l'intelligence aux certitudes de l'obscur.Il faut qu'un cri ouvre l'insurrection,libère les promesses et les rires emprisonnés dans ces bulles de savonque les jongleurs savants et autoproclamés font danser sur leur nezpour... [Lire la suite]
mardi 7 décembre 2021

JEAN-MICHEL SANANES....Extrait

À mes amis de SOS Racisme et à la mémoire des siècles . . . . . . S'il y en a certains que je ne zemmour pas, sur ce chemin où les siècles m'émiettent, je sais, comme chacun de nous, que des millions d'ancêtres m'ont précédé, que par voie transgénitale, ils m'ont transmis quelques chromosomes et de vagues mémoires. Tous sont en moi, mais quand je nous parle, Je suis un être gigogne dans la résonance des siècles un écho d'homme sans armes, ni armures un homme fait du sang de tous, un multiple de leurs rires et... [Lire la suite]