vendredi 9 mai 2008

LE GALET TATOUE

Ta présence Eut anéanti le poème? Le monde a-t-il tellement besoin de poèmes? N'a-t-il pas besoin d'hommes heureux D'un bonheur silencieux furibond sans axe? De tes lèvres à mes lèvres Le poème ne serait qu'un paraphe Sans postérité sur l'espace fantastique Le temps émerveillé La mort vaincue Toi et moi devenus vie Serions création continue Nul besoin de trace. Corpoème, qu'en ferions-nous? Athènes et Jérusalem Conjuguées (Conjurées) . JEAN  SENAC .
Posté par emmila à 00:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]