dimanche 4 décembre 2016

VENDANGES

Offrir ce que nous fûmes Et ce que nous serons Aux villes de demain Aux vendanges d’hier Et de nos soifs encore Réinventer la mer Qui rabat en riant Son chaperon d’écume Offrir ce que nous fûmes Et étreindre l’instant Et étreindre l’instant Comme on étreint la dune Là-bas sur l’avenue Tout s’agite et se tend La frêle ritournelle De nos cœurs en partance Assaille ça et là Les moyeux du silence Voici l’aube venue Sur les gradins du temps Voici les berges folles Ombrellées d’insouciance Et sur le fleuve en marche Les faisceaux de faïence... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

jeudi 24 novembre 2016

NE PAS TE NOMMER

Ne pas te nommerToi qui esDe toute arithmétiqueL’unique dissidence Tu dansesDans l’enfilade bleueDe ma mémoireÉmargeant de tes voeuxL’échelle de la joie À la fenêtre offerteLa digue se balanceEt le môle en riantÉperonne la mer Vois comme tout s'achemineAu large de l’hiverSous l’archet sémillantDe la prime espérance L’amour est insensé ONe pas te nommerToi qui esDe toute certitudeL’unique arborescenceL’infini retrouvéLe verbeLa fragranceL’embrasement secretDes lignes méridiennes ONe pas te nommerIl suffit... [Lire la suite]
samedi 5 novembre 2016

MAISON NATALE

O mon havre natalMon quartierMa relanceMa maison d’autrefoisPointue comme une lanceSi joyeuse au-dedansSi grise dans le soirLieu du premier espoirÀ nul autre jamaisNe cédera la placeLe jardin de jadisTout empalissadéL’allée des premiers pasDes vertes embardéesSous le scalp encieléSi chaste de l’enfance  O ma farandoléeJe te reviens de loinMe vois-tu renarderSur les trottoirs éteintsVoici le ferrailleurL’épicièreEt le painVoici le rémouleurLa gorge des platanesLa rue qui s’enchaloupeLe chat sur la barrièreLa passerelle au... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
jeudi 3 novembre 2016

REVE POUR L'ETE

La roselièreLa santolineLe quartz éolien de l'enfanceLa note bleue qui s'illumineEntre l’azur et l’espéranceL’allée couverte de NohantLe guéridon sous la verrièreSur la villa des ÉglantiersLa chrysalide de l'hiver Le front fiévreux de la DuranceMézièresLa SorgueEt la PuisayeLa timonerie de la chanceL'aigrette enlunée des étais La luxuriance des flanellesSous les lanternes de la nuitLe RhinLa LoireEt la MoselleLes clématites d’organdiEt les nacelles qui se penchentAux toits des quatre PérigordLe vinLa joieL’arborescenceLe... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
dimanche 30 octobre 2016

L'EPURE D'UN SOUPIR

 Il est le vent légerLa genèseL’averseQui parade en riantSous le sceptre des cieuxAlignant le soleilAux folles espérancesDes servitudes bleues Il est l’instant de chairLe verbe retrouvéLa satiétéLa joieLa grangele grenier La persienne attentiveAu matin redonnéQue l’on ensile en soiComme un éclat d’enfance Il est la barque viveLe pontonLa lumièreL’écluse libéréeQui retourne à la merSiphonnant les sillonsDe la désespérance Il est le temps trembléQui charpente la lampeL’oreiller dissidentLe chahutLe veilleurIl... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
mercredi 26 octobre 2016

LA CHANSON DE ZORAH

Lorsque plonge le soir sur la terre promiseEt que le matin creux à l’aube suspenduSemble attendre au vantail de quelque saison griseUn immanent soleil qui surgirait des nuesC’est là que je t’attends sous la voûte alcalineEntre le limonier et l’olivier frondeurSur le jasmin ganté le vent sèche ses pleursEt sur l’îlet le ciel tendrement se diviseC’est l’heure des serments et des calembredainesDes carquois libérés aux brûlots de nos joursDes horizons sacrés chavirant sur la plaineLeur corset héliodore et leurs bas de veloursC’est là que... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

vendredi 21 octobre 2016

DINARD

Si tout se vitrifiaitEn un sursaut mauresque CézembreLa contrescarpe Les villas pittoresques Le casino ramier Et ses chausses d’opale L’hôtel incandescent Le Printania Les voiles Les arêtes du vent   Si tout se confondait Panoramiquement Sous l’arceau simplifié Du temps qui se repose Emargeant tendrement Le bréviaire des roses Et le parapet fou Où veillent les amants   Si tout se mausolait Océaniquement Sous la croupe ivoirine D’un sanglot exemplaire Il me viendrait tes mots Encorneillant la mer Sous l’aplasie... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
vendredi 21 octobre 2016

L'EMPREINTE

Je suis d’un autre clanEt d’une autre fratrie Je suis l’homme à genouxEt la femme aux abois La louve suffocanteAu ventre du sous-boisQuand sonne l’hallaliSur l’autel des jours Je suis d’un autre mondeEt d’une autre patrie Je suis la voie trembléeQui dépèce le soirLa main fraîche du ventAu front du désespoir Et l’hospice espéréAu versant de l’amour Je suis d’un autre siècleEt d’une autre mémoire Je suis ce ciel ouvertRompu dans ton regard Je suis celui qui saitEt celle qui s’égare Je suis le... [Lire la suite]
jeudi 13 octobre 2016

OU SONT LES OLIVIERS ?

Où sont les oliviersEt les oranges amèresCes fruits à peine écritsDans nos ivresses bleuesOù sont nos rêves rouxEt ces voix éphémèresQu’un blanc soleil salinExilait en tes yeuxOù sont ces heures vivesDérobées au silenceOù sont nos cœurs émusD’avoir tenu le jourOù sont nos villes follesNos déserts en partanceL’été et son scalpelLa merLe ventL’amourOù sont les oliviersEt les oranges amèresOù sont les oliviersLes oliviers frondeursOù sont les oliviersLes oliviers, mon frèreIls sont làSecourablesAu cadran de nos cœurs   . ... [Lire la suite]
vendredi 14 décembre 2012

REMINISCENCES...Extrait

Souvent je pense à vous quand le soir se repose Défroissant au préau son voile d'organdi J'entrouve la fenêtre et au jardin la rose Semble s'agenouiller au prie-dieu de la nuit A votre pupitre la chandelle s'éveille Brodant pieusement son canevas de buis Tandis que l'infini opacifiant la treille Sanctifie tendrement l'étole de la pluie L'heure courbe le front au cadran de l'église Le jasmin languissant convoite le laurier Le vent fébrilement soulève la chemise Du temps qui se dégrise au rouet du clocher A votre pupitre la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,