mardi 8 novembre 2016

LA SAISON DES MOTS...Extrait

... quand sur le front lisse de l'Ouessantle soleil-tika rouvrira ses portes d'écumeau large du pas de mermes pieds largueront les amarreset traverseront les quatre océansderrière le paille-en-queue en quête de prières…et quand sur le front lisse de l'Ouessantle soleil fermera ses portes d'écumela nuit profilera sa lueurau large du pas de meret proue à l'estpar-dessus latitudes et longitudes décroiséesje voguerai sur les vents sorciers ...   .   VINOD RUGHOONUNDUN   .   Paille-en-queue

jeudi 19 novembre 2015

LA SAISON DES MOTS ....Extrait

... souviens toi de l’eau ravivée chaque soleil couchant à l’heure où lesportes de l’exil s’ouvrent sur les chemins barricadés                    souviens toi de la prière du matinquand boule de flamme          langue de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 12 novembre 2015

CHAIR DE TOI

                       toi contre moi..............comme lumière appuyée                                  .........contre terresouffles emmêlés.....................dans le silence engourdi           ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mardi 10 novembre 2015

LES VIGILES VEILLENT...

      sous les biefs du nord fleurit le mauve de ton sel    dans le mot bâillonné la mer se noie en silence           voici la quête aujourd'hui traversées d'errance           tu cheminais le bleu des étoiles         la lune dans une main dans l'autre le soleil    tes rêves étaient senteur de libertéentre tes doigts se tissait le lin de la... [Lire la suite]
dimanche 8 novembre 2015

TERRE TERANGA...Extrait

en terre teranga le fleuve pleure ce poème que jamais je n’écrirai et le sable de ton corps en mémoire du jeudi tremble comme la flamme sabrée de la mèche la ville s’écoule à l’embouchure des couleurs dans le secret des palétuviers entre les spirales de l’oiseau-voyageur et la danse rocailleuse du muezzin le silence s’enfonce rouge dans la nuit dénudée ta voix émerge de la rumeur de la mer il me revient ces chants anciens nous les pleurions devant le lac de sel avant de faire offrande aux dieux et nous en aller sans nous... [Lire la suite]
dimanche 8 novembre 2015

TES PAROLES

 la lumière seule sépare le jour de la nuit        la seule lumière arrimée à tes silences   te dit au milieu des rumeursque miroitent les étoiles    fulgurances aux paupières        ouvertes                     tes paroles anciennes défigurées flottent dans la... [Lire la suite]