mardi 24 juillet 2018

POEMES POUR RAOUDHA...Extraits

  En présence des illuminations d’Ibn Arabi  et des oiseaux d’Attâr  mon cœur est uni  vêtu des fleurs de l’Andalousie  je dévoile l’histoire du papillon de Raqqa  qui danse sa mort  et Jamila multiplie Raoudha  l’azur éternel de l’enfance  j’écris sans écrire la transe  le maqâm de l’infini cosmique     ...   Comment démêler le désert le linceul et les psalmodies du vent comment redéfinir l’éloge du vide l’absence comment retrouver les... [Lire la suite]

lundi 23 juillet 2018

POEMES POUR RAOUDHA...Extrait II

Il est innocent comme un papillon le réfugié en exode généreux comme le repas des pauvres il aime le blé les nuages la cadence des rimes et de la métrique le figuier le miel les méandres de l’ombre et de l’eau le refugié en exode le cri d’un peuple emmuré massacré notre humanité meurtrie la mort et sa définition il n’a d’autre tâche que vivre le réfugié en exode est l’ultime souffle d’Aylan al-Kurdi l’enfant-lumière l’ange-cadavre notre humanité échouée au refugié ne demandez point son lieu de naissance ... [Lire la suite]
lundi 23 juillet 2018

POEMES POUR RAOUDHA...Extrait

J’habite les rires de l’eau les veines du marbre le secret des voûtes les cordes vocales des fenêtres et du vent  en présence du voyageur perplexe des signes je bois le sourire berbère de Farah la mer blanche du milieu notre mémoire bleue et la tragédie des brûleurs de vagues qui n’auront jamais touché leur Ithaque fantasmée ô Lampedusa madre il te reste le silence l’absence et des cadavres sans linceuls     .     AHMED BEN DHIAB     .   Sculptures... [Lire la suite]
vendredi 23 décembre 2016

AHMED BEN DHIAB...Extrait ( inédit )

Laissez-moi dans l’exil voyager parmi les étoiles d’eau les gémissements de l’air laissez-moi là-bas dans le poème au cœur de l'infini à Alep l’espérance désespérée la détresse couchée sur les murs nous reviendrons ô terre et la vie enfantera ce qu'elle recèle encore de merveille dans chaque souffle qui anime l’humain lave les rêves de la rose        AHMED BEN DHIAB Inédit 2016       Oeuvre Ahmed Ben Dhiab        
jeudi 27 octobre 2016

LE BALISEUR DES SONGES...Extrait

écrire écrire avec les os calames sur la vierge lumière la peau de l'âme le feu des larmes les paroles cendres extraire extraire à l'infini le miel cosmique le pollen du rêve le cri originel du partage et la psalmodie maternelle implosion du lait-poème lumière incarnée du monde ...   .   AHMED BEN DHIAB   . Oeuvre Janick Lederlé www.janicklederle.fr
vendredi 4 septembre 2015

AHMED BEN DHIAB

Nous avons la sagesse du pauvrele secret de nos rêves et de la langue nous les ouvriers citoyens de l'écho nuptial de la terre nés de la cadencedu contrepoint du jouret du collier de jasmin de la colombe au-delà de l'évidenceet l’ordinaire horreurun apatrideun enfant décharnéun mendiant d’eau et de cri un otage un mortssont avec nousils mangent à notre tableet relisent déchiffrent l’humainses actes ses intentionsla parenthèse et son silencedans la bouche du locuteur absent   .   AHMED BEN DHIAB   . ... [Lire la suite]

dimanche 13 juillet 2014

A GAZA

à Gazale sommeill’airles prièresl’eaule painles corpssont déchiquetés massacréset ensevelis dans le même linceulcelui de la démocratie compliced’un crime délibéréparIsraël La mortIsraël le boucherle fossoyeur au phosphore blancmassacreur de Canade Jenine et Naplouseet le LibanUne humanité de ce qui a pu ressembler à un miracleGazace peu de terredes damnésdépouilléset dénudésde l’amour impossiblede la libertéde l'azur et du poèmeoù aucune couleur ni oiseauNe révèlent les horizonsn’écrivent aucun chant pour la vieune marée de... [Lire la suite]
dimanche 27 octobre 2013

FULGURANCES...Extrait

Je suis né dans le désir de l'étonnement le combat et la quête dans ce lieu de l'enfance et de la mort où s'ajoutent l'épine à l'étoile le rêve à la marche l'eau à l'écho la proximité au lointain J'ai appris à travailler le silence de la lumière multiplier le vol des oiseaux tisser les nuages au vent de la tendresse de ma mère cousue sur ma rétine Je suis né perplexité du je pluriel dans la demeure du feu de l'émotion où la couleur le chant le souffle recomposent le plus lointain de mes lointains   . ... [Lire la suite]
vendredi 30 août 2013

LUNE ANDALOUSE...Extrait

 J’écoute l'inachevé de l’ Eden du possible à l’insu du temps pour boire l’âme du jasmin tel un astre de nuit proche et lointain du néant j'écoute la pulsion de la terre le chant du peuple mutant émerveillé je caresse l’ineffable l’indicible le dedans et le dehors et je danse sur la circonférence de la rose plurielle   .   AHMED BEN DHIAB   .   Oeuvre Ahmed Ben Dhiab            
jeudi 15 août 2013

LUNE ANDALOUSE...Extrait

(...) Un chant pour le chant pour les oiseaux de l’impossible le vent aveugle incrusté dans le miroir le froid brûlant nos yeux un chant pour féconder le silence la rencontre des opposés et les blessures du manque un chant pour la quadrature du cercle le corps de l’aube dans la proximité du rire de dieu pour l’air l'éternité la fleur l’abeille la seconde amoureuse de l’amour un chant dans une poignée de ciel bleu et l’invisible berceau de la vie plus loin que le lointain l’enfance ne vieillit jamais dans la mémoire du vivant un... [Lire la suite]