lundi 18 mai 2020

DANS LE TUMULTE DU LABYRINTHE...Extrait

Les forges de l’ombre . . . . Les mélodies silencieuses des feuilles tournoient là où le mur au soleil montre ses lézardes comme les échardes scintillantes des vagues errant vers leurs mots affamés de caresses et de mies de lunes offertes par les chants des oiseaux Et les calligraphies des fourmis renaissent du feu des paumes quand les pages s’ouvrent sur la voix de leur nocturne blancheur de jasmins hélas piétinés par l’indifférence pressée des ingrats des tours du vol tuant tout envol. . . . . . MOKHTAR EL... [Lire la suite]

jeudi 23 avril 2020

MILA....

Mille remerciements à Mokhtar El Amraoui   . Mila l’amie du printemps Tu es son doux refuge Pour les chants De ses belles couleurs Comme tu sais  le prendre Dans la joyeuse danse Des rayons de tes seize ans Tu offres à ses ailes fleuries Le beau rivage De ton visage qui sourit Leur ouvrant  de nouvelles pages Pour t’écrire de radieux horizons Pour d’autres saisons Où naîtront les sublimes gerbes De tant de nouveaux sillons Mila Mila Mila Du printemps l’adorable amie Santé et bonheur pour toute la... [Lire la suite]
mardi 18 février 2020

LES ENCRES DU SANG

  Tu sais que l'ombrede cette brindille d'herbeest pur oret que ces gouttelettes de rosées'offrent étoilespour éclairer tes pas Ralentis donc ta marcheprépare ta respiration à l'ascensionregarde comme se dressent tous ces railsvers le rire d'un verre de soleilbien chargé de souvenirsd'images amusantes oubliéesque les dunes en espiègles peintreste redessinent aux couleurs du ventqui sait faire chanter et danserles encres du sang . . . . . ©MOKHTAR EL AMRAOUI « Dans le tumulte du labyrinthe »   . . .   ... [Lire la suite]
mercredi 18 décembre 2019

EVASIONS DE RETOURS

Au grand poète Lorand Gaspar   Poète enfant des vertiges premiersAux confins des rêveuses racinesD’orient et d’occidentT’engendre l’encre du ventAu-delà de la mortA chaque port de plumesAux battements frissonnantsD’ailes et d’îles de nouvelles sèvesSculptant le tempsEn disparition de mursEn apparition de vasquesPour effacer les distances des cerbèresGardées par leurs obscurs casquesEt ouvrir leurs cagesEmprisonnant tes étoiles et chantsLibérant la véritéDans ses multiples visages Poète tu es l’éternel enfantDans le... [Lire la suite]
mardi 8 mai 2018

SUC SORCIER

  Si tu étais un arbre, ma bien-aimée, Tes hautes branches couvriraient le monde entier ! Tu aurais, en couronne, des myriades d’oiseaux égayés,La rougeur timide qui enflamme le pommier, Le velours printanier du jeune prunier, Les yeux rêveurs du farouche amandier, Les siècles de lutte du vaillant olivier, Les palmes dansantes du généreux palmier Qui montrerait à ses dattes comment voler Vers ta bouche et la désaltérer de leur suc sorcier ! Tous les vergers s’égosilleraient, de toutes... [Lire la suite]
vendredi 13 octobre 2017

MOUETTE, MA MOUETTE !

- Si je te donnais un pinceau, ma mouette, Qu’en ferais-tu ? - Je peindrais, avec, un grand soleil radieux Et des arcs-en-ciel sur tous les cieux ! - Si je te donnais un crayon, ma mouette, Qu’en ferais-tu ? - J’écrirais, avec, des chansons pour les enfants, Je dessinerais, sur les mâts des bateaux, Les cimes des montagnes, là-haut, Et sur les pages des voiles, Les pas fleuris du printemps avançant, Avec ses myriades d’étoiles Gazouillant, à saute-moutons, au firmament ! - Et si je te donnais une gomme, ma mouette, ... [Lire la suite]

mercredi 13 septembre 2017

MON AMOUR

La vérité, pour se dire, Embrasse tes lèvres. Le soleil, pour briller, Doit, chaque jour, se lever, Des rayons de ton ombre. Les étoiles, en colliers, se bousculent sans nombre, Pour venir, assoiffées, boire, à ton cou, les coupes de lumière Sans lesquelles elles ne seraient que constellations sombres. Quand leurs ailes se déploient, Les oiseaux imitent ta voix, Pour chanter mon amour pour toi, Ses peines et ses joies. Les dunes, en courbes, s’échinent dans tous les sens, Pour imiter tes hanches qui, à chaque pas, dansent. Jalouses... [Lire la suite]
mercredi 12 juillet 2017

LIBRATIONS

Jusqu’où peut aller la danse, Dans le tumulte d’un tapis nocturne ? Qu’accompagne, au juste, Cette lumineuse euphorie ? Les mains, semblables à des fruits aveugles, A des fruits de questions, Froissent la page d’éther Qu’entretient le quiet phénix. Et la robe, de ses flammes, enveloppe La danse qui se lave à l’ivresse de l’éphémère. Tant que semblent durer Cette nuit, cette barque, Ce port, ce pont, ce phare, Je chanterai cette lune aux arabesques foetales.   .     © MOKHTAR EL AMRAOUI "Arpèges sur les ailes de... [Lire la suite]
dimanche 28 mai 2017

Ô MERE !

Merci à toi Mokhtar pour ce beau poème ...     Ô Mère ! Lait toujours ascendant, Voyageur Dans mes étoiles nécessaires Conjuguées aux distances blessées de mon cri ! Ciel de mes yeux, yeux de mon ciel Recousu de ses blessures larmoyantes Pour reporter, de ta lymphe triomphante, Ma folle errance et mes agonies ! Tu es les arbres candélabres Qui m’éclairent tous ces chemins inextricables De mes lourdes litanies d’incompris Trébuchant de tant de chaînes, Ombre prévenant mon possible aveuglement, Seins aux aguets pour me... [Lire la suite]
dimanche 5 mars 2017

FEU DE VIE

Poème bleu fenêtre, Poème rouge fruit Qui s'envole du rire argenté de la lune Vers nos lèvres assoiffées d'étoiles Et de glissantes caresses infinies, Comme d'un bateau d'amour Et de rêves d'où l'on ne cesse de s'appeler. Poème attentes de jours et de nuits Qui ouvrent le miroir ailé d'un cri, Qui renaît feu d'amour, Feu de toujours, Feu de vie !   .   MOKHTAR EL AMRAOUI " Le souffle des ressacs "   .