dimanche 18 septembre 2016

LES PAS DE L'EAU...Extrait

La vie n'est pas cette chose que nous oublions, toi et moi, L'ayant égarée naguère dans la niche de l'habitude. La vie est cette main tendue qui s'apprête à cueillir Les premières figues noires dans la bouche acre de l'été, La vision qu'offre l'arbre aux yeux multiples des insectes, La sensation étrange qu'éprouvent les oiseaux migrateurs, Le sifflement d'un train qui vire dans le rêve d'un pont, La vie est reflet multiplié par le miroir, Fleur "à la puissance de l'éternité", Elle est : terre amplifiée par nos battements de cœur,... [Lire la suite]

mercredi 8 juin 2016

SOHRÂB SEPEHRI...Extrait

Moi dans cette obscuritéJe songe à un agneau lumineuxQui viendrait paître l'herbe de ma fatigue.Moi dans cette obscuritéJe vois le prolongement humide de mes brasSous la pluieQui mouilla les premières oraisons de l'homme.Moi dans cette obscuritéJ'ai ouvert la porte aux prairies antiques,Aux ors que nous contemplâmes sur le mur des mythes.Moi dans cette obscuritéJ'ai vu les racinesEt au tout jeune buisson de la mort, j'ai expliqué l'eau.   . SOHRÂB SEPEHRI . Couvent St François , Nonza, Cap Corse
mardi 10 juin 2014

LES PAS DE L'EAU...Extrait

(…) Ιl ne nous appartient pas de percer le mystère de la rose.Nous ne pouvons à la rigueurQue nous baigner dans la magie de la fleur.Dresser notre tente par-delà le savoir.Ou tremper notre main dans le sortilège d'une feuille.Et nous mettre ensuite à la table du banquet.Et à l'aube, quand se lève le soleil, renaître à nouveau,Donnant libre cours à nos exaltations.Arrosons de fraîcheur la perception de l'espace,De la couleur, de son et des fenêtres.Et laissons filtrer le ciel entre les deux syllabes de l'Être.Vidons et remplissons nos... [Lire la suite]
mercredi 5 décembre 2012

LA SOURATE DE LA VISION

Je prête serment sur la vision Et sur le commencement du verbe Et sur l’envol du pigeon quittant l’esprit Un vocable existe dans la cage. Mes paroles ressemblaient à un coin de prairie ensoleillé. Je me suis adonné à eux: Le soleil touche le seuil de votre demeure Une fois la porte ouverte, il éclaire votre comportement. Je leur ai encore suggéré: Que la pierre n’embellit pas la montagne Aussi bien que le métal n’est pas une parure pour la pioche. Sur la paume de la terre se trouve un bijou invisible Dont la clarté avait ébloui... [Lire la suite]
samedi 19 mai 2012

L'AMIE

Elle n’était que grandeur,Appartenance à l'aujourd'hui,Avait une parenté avec tous les horizons ouverts,Et comme elle comprenait bien le ton de l'eau et de la terre !Sa voixÉvoquait la confuse langueur de la réalité.Ses paupièresNous ont indiqué où prendre le pouls des éléments.Ses mainsOnt feuilleté l'air pur de la générositéEt rabattu vers nous la tendresse.Elle était à l'image de son repliementEt elle a commenté pour le miroirLes plus amoureuses courbes de son heure.Elle était, à la façon de la pluie, riche de la fraîcheur des... [Lire la suite]
dimanche 26 février 2012

AU JARDIN DES COMPAGNONS DE VOYAGE

Appelle-moi.Ta voix est bonne,Ta voix est la chlorophylle de cette plante étrangeQui pousse aux intimes confins de la mélancolie.Face aux dimensions de cette ère silencieuse,Moi, je suis plus seul que la saveur d'une mélodie dans le champ de perceptions d'une ruelle.Viens, que je dise pour toi combien ma solitude est grande.Mais ma solitude ne prévoyait pas l'attaque nocturne de ton volume,Et le propre de l'amour c'est cela.Il n'y a personne,Viens, dérobons la vieEt partageons-la entre deux rencontres.Viens, qu’ensemble nous... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 26 février 2012

L'EAU

Ne rendons pas l'eau boueuse :Il semblerait qu'en aval un pigeon s'abreuve,Ou qu'en un lointain bosquet un chardonneret lave ses plumes,Que dans un hameau une cruche s’emplisse.Ne rendons pas l'eau boueuse :Peut-être va-t-elle, cette eau vive, jusqu'au pied d'un peuplier laverla tristesse d'un cœur.La main d'un derviche y a peut-être plongé son pain sec.Une belle femme est venue au bord de la rivière,Ne rendons pas l'eau boueuse :Le beau visage s'est dédoublé.Quel délice cette eau !Quelle limpidité cette rivière !Ces gens en amont que... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 25 août 2011

VOLUME VERT...Extrait II

Au-delà des mersJe construirai une barque,Je la lancerai à l'eau,Et je m'éloignerai de cette terre étrangèreOù nul dans le bosquet d'amourN'éveille plus les héros.La barque vide de filet,Comme le cœur, du désir de perle,Ainsi je naviguerai.Ni aux bleus ne m'attacheraiNi aux sirènes qui émergent de l'ondeEt, dans ce miroitement où gîte la solitude des pêcheurs,Lancent des charmes du bout de leurs chevelures.Ainsi je naviguerai.Ainsi je chanterai :" Il faut s'éloigner, s'éloigner.À l'homme de cette ville-là manquait le mythe,À la femme... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 25 août 2011

VOLUME VERT...Extrait

Un jourJe viendrai, et j'apporterai un message.Dans les veines, je verserai de la lumière,Et je crierai : holà, vos paniers pleins de sommeil ! Voici la pomme, la pomme rouge du soleil !Je viendrai, je donnerai du jasmin au mendiant.La belle lépreuse, je lui offrirai d'autres pendeloques.À l’aveugle, je dirai : quel spectacle le jardin !Je me ferai camelot, je parcourrai les rues, je claironnerai : ohé rosée, rosée, rosée !Un passant dira : en vérité, c'est une nuit obscure. Je lui donnerai une galaxie.Sur le pont, une fillette sans... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 17 juillet 2011

ENSOLEILLE

On entend le bruit de l'eau. Que lave-t-on ainsi dans le ruisseau de solitude? La robe de l'instant est pure de toute tache. Et vaquent au soleil de fin décembre L'écho des neiges,         corde de la vision,                                       gouttes suspendues de l'Heure. La fraîcheur imprègne les briques, ... [Lire la suite]