samedi 2 décembre 2017

PENSEES FLOTTEES

Paupières closes , les pensées s'entrechoquent en quête d'un point de fuite .  Moins que l'absence et plus que le silence : la pensée invasive tue . Sans résistance, la vague gourmande devient houle dévoreuse. C'est le chaos dans la boite. La nuit sanglote sur les herbes folles. Le vent lève la mer et dénude la terre . La nature s'affale , presque tout est horizontal , tel une ligne de battements de coeur à l'arrêt. La vie hoquète sans bruit. Il est minuit, le regard noir ne cherche plus,... [Lire la suite]

dimanche 3 septembre 2017

MES NUITS VEILLENT SUR MOI LE JOUR...

Mais qui es tu, intriguant et fidèle visiteur de mes nuits ? Dans la foule intense et pourtant invisible, ton bras entoure mon cou, ta main s'est arrêtée sur mon épaule je me suis laissée emmener sans essayer de voir à qui appartenait ce collier inattendu et rassurant. Dans un jardin de fleurs sans parfum, assise sur un banc je n'ose te regarder par crainte de te perdre . Derrière , un bruit d'eau , peut- être une fontaine ?  Le son de ta voix ne me parvient pas. Mais qui es-tu, toi que j'espère le soir en... [Lire la suite]
vendredi 21 juillet 2017

A LIZZIE

   J'ai fait votre connaissance en feuilletant un de vos carnets de dessins qui en a appelé d'autres, et je trouvais une place dans chacun d'eux. C'est ainsi que je me suis assise à côté de belles provençales, sur un banc, que j'ai "fait" le marché avec quelques acheteuses éventuelles, ou simples promeneurs. Sur la pierre de vieux escaliers déformés, qui les rendaient uniques, j'ai caressé un chat dormant ou faisant semblant. Je me suis même invitée sur des bateaux, desquels j'ai pu admirer l'Ile de Beauté ou la Bretagne et... [Lire la suite]
samedi 8 octobre 2016

LES ANNEES

On couche tôt son corps inhabité, prétextant un sommeil inexistant, et l'on s'inscrit à l'habitude . Les années pleines de vie sont affaires classées. On prend le train tranquille, on s'y accroche de plus en plus difficilement puis on l'oublie. L'automatisme s'installe, ultime preuve d'un pouvoir d'action révolu. On s'attarde longtemps sur la fleur qui nous émerveille, on se penche même à grand coup de douleur pour chercher son secret, et en fermant les yeux on la respire comme une bouffée d'oxygène. Derrière les carreaux, la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mercredi 5 octobre 2016

RÊVES BLEUS

                                                             Je vampirise le bleu de l'azur, il coule dans mes veines telle une drogue douce . Mes rêves de petite fille étaient bleus . Ma grand mère me les souhaitait de cette couleur juste... [Lire la suite]
jeudi 21 avril 2016

LA PETITE FILLE

Sa peau rougie par l'exaltation et l'émotion laisse deviner sa fragilité, les papillons l'escortent. Une couronne d'herbes folles la fait reine et déesse antique elle devient, drapée d'une étoffe blanche . De trop grandes ballerines argentées ne lui appartenant pas l'obligent à freiner son pas, elle porte le collier de perles vertes qu'elle a confectionné avec soin et y a insérer une perle orange, sa couleur préférée. C'est sa signature vitaminée. . . Elle invente une chorégraphie devant le miroir de la petite armoire en noyer et se... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

jeudi 28 janvier 2016

UN JOUR SILENCE

C 'est un jour silence, un jour blanc sans nuance, un jour sans paroles, sans ambiance, sans présence. Juste la neige derrière les carreaux, supprimant la couleur , impose sa brillance . Ces éphémères couches de transparence qui nous basculent dans une froideur intense, et dans un monde nouveau, se révèlent être la seule attirance. Le jour blanc vire à l'éclatant sous le ciel assombri . Derrière les carreaux le regard s'appuie, et s'enfuit au bout de la nuit. On se croirait seul sur une lune de fine porcelaine qui se se... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
dimanche 26 octobre 2014

LES ESCALIERS

Foulés sans cesse, les escaliers cabossés, usés, déroulent une histoire à chaque marche. Des milliers de pas légers ou plus lourds les ont dévalés, pressés de rejoindre un amour. Des dizaines de fois de joyeuses descentes et remontées d'enfants ont  été martelés, musclant les petits mollets. Plus difficile, l'ascension journalière mais obligatoire, d'une vieille dame qui a contribué à lustrer la pierre, posant ses pieds toujours au même endroit...L'Automne les habille de feuilles finissantes, un instant protégés, un moment de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 26 juin 2014

NATURELLE...

    Je pars, je vais mêler une histoire à la mienne, pimenter ma vie et colorer mes effets; Je vais abandonner le noir qui me rend transparente et oser le bleu, le jaune et le rouge, détacher mes cheveux, les couronner d'une nature fraîche. Je couvrirais les murs de tissus faiseurs de  lumière chaude. Je rendrais leur liberté à mes pieds, je délivrerais mes seins prisonniers depuis trop longtemps. J'évoluerais dans un jardin verdoyant sans clôture. Oiseaux et petites grenouilles, mobile sonore naturel, inventeront une... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 17 juin 2014

LE TEMPS

 On attend...des réponses qui ne viennent pas, des nouvelles, un résultat, l'enfant, les cerises, la pluie, l'amour, la guérison. Et le temps passe...Le présent. Derrière lui, l'enfant le tire déjà dans un chariot en bois, accroché à une ficelle, éclatant de rire.  Lourd ou sans nuage et tourné vers le futur, le passé s'allonge. Plus tard, on attend encore, l'avenir que l'on doit se construire: l'étudiant l'apprendra à ses dépens, en abandonnant peu à peu sa merveilleuse insouciance. Hier s'installe, c'est déjà demain. On... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,