dimanche 17 mars 2019

MON TERRORISTE

Il est pas beur ou maghrébin Pas pakistanais ni indien Mon terroriste  L’est pas sans-papier basané L’est pas non plus nord-irlandais Mon terroriste Il est pas sud-américain L’est pas de Barbès ou de Pantin    Mon terroriste  Il est plutôt vachement français Du genre courtier costume banquier Mon terroriste Non c’est pas l’ouvrier qui pend Son patron par les pieds pendants Mon terroriste Qu’y’en aura deux mille au chômage Leurs vingt ans... [Lire la suite]

dimanche 17 mars 2019

PEUPLES MANIFESTANTS

 J'ai lu ton tweet mon camarade, suppôt des multinationales Putain mon vieux t'es mal tombé, tu m'en veux pas j'vais pas tweeterC'est bien tenté, bien essayé, avec tes potes collaborants Oui d'essayer de faire passer pour des fous les indépendantsJe suis du peuple travailleur, j'suis pas du show-biz à quatre pattesAvec moi les fils du labeur, ceux qui font pousser des tomatesCeux qui en ont marre de se faire baiser par les rois de l'intermédiairePar ces gens-là qui ne créent sûr autour d'eux que la misère Merci bien mon... [Lire la suite]
dimanche 17 mars 2019

LES ENFANTS PARADIS - BATACLAN

  Ils étaient des sourires, ils étaient des sanglotsIls étaient de ces rires que font les chants d'oiseauxIls étaient des matins quand on va bord de merIls étaient cœur chagrin, ils étaient cœur lumièreIls étaient des poèmes, Ils étaient des oiseauxIls étaient des je t'aime qu'on dit bord du ruisseauIls étaient du café, ils étaient du bistrotIls étaient étrangers, ils étaient sans drapeauIls étaient de Paris, ils étaient de provinceIls étaient cœurs de pluie qui font cœurs qui grincentIls étaient pleins de vie, avaient... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 26 décembre 2018

AMIS, SOYEZ TOUJOURS....

Amis soyez toujours ces veilleuses qui tremblent Cette fièvre dans l'air comme une onde passant Laissez fumer longtemps la cendre des paroles Ne verrouillez jamais la vie à double tour Je suis là cœur battant dans certains soirs d'été A vous imaginer à vous réinventer Amis soyez toujours ces voix sur l'autre rive Qui prolongent dans moi la fête et la ferveur Des fois vous le savez il fait encore si froid Le voyage est si long jusqu'aux terres promises Je suis là cœur battant dans tous les... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
dimanche 2 décembre 2018

LA SUEUR DU MONDE...

Ça grince dans les mâts, le fracas des voiles, tout qui déchire l’horizon. Nous sommes au bout des lassitudes, à défaire des vieux cordages. Nous nous interrogeons sur ce poids de trop de solitude sur nos épaules. On prépare toujours quelque part des brasiers. Des lampes s’allument sur la grève endormie. Je marche parmi vous, distribuant le café chaud du poème. Seul, je sais que je n’avance pas ou si lentement. J’embrasse vos sentinelles dans l’ombre. On ne sourit plus autour des abattoirs. Sentez-vous la sueur du monde ? La joie... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

samedi 1 décembre 2018

GRANDIS PAS...

A mes petits-enfants Mila, Emma, Cesare, Loreleï...   . Grandis pas, n'oublie pas Ce que tu sais Grandis pas, t'es déjà Ce que tu es Chaque centimètre  Est comme un kilomètre Ne laisse pas le temps Faire de tes pas ceux d'un géant   Laisse tes jouets, rester là Que près de toi Laisse ton prince, ne quitte pas Ce royaume là Dis-moi qu'tu nous aimes Avec des poèmes Apprends de ma main Allons marcher dans tes dessins  Et quand tu te... [Lire la suite]
jeudi 29 novembre 2018

AUX ARMES...!

C'est la lutte finale Un combat d'initiés Sont les perdants qui gagnent Nos dames émancipées Les médias sous le roi Mon peuple articulé D'un pantin au long bras Faut pas venir pleurer ! Allons enfants de la patrie Le jour de gloire est terminé Entre nous deux, la tyrannie Sous l'étendard, sang est levé Entendez vous dans nos campagne, Mugir nos pauvres, de faim de froid? Qu'ils viennent jusque dans vos bras, Pleurer dans nos ville, nos sarcasmes Aux armes aux armes Et cætera Que... [Lire la suite]
mercredi 28 novembre 2018

VANESSA PARADIS- DU BOUT DES LEVRES

  Dites-le-moi du bout des lèvres. Moi, je l'entends du bout du coeur. Moins fort, calmez donc cette fièvre. Oui, j'écoute. Oh, dites-le-moi bien doucement. Murmurez-le simplement.   Je vous écouterai bien mieux Sans doute. Si vous parlez du bout des lèvres. J'entends, très bien du bout du coeur Et je peux continuer mon rêve, Mon rêve.    Que l'amour soit à mon oreille, Doux comme le chant des abeilles, En été, un jour au soleil, Au soleil. ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 03:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mercredi 28 novembre 2018

VANESSA PARADIS - CES MOTS SIMPLES

J'ai quelques mots à te direDes mots simples à te direOn les entend souventDans les films chez les gensJ'ai déjà dit ces mots simplesOn y croyant ou en feinteLa première fois enfantÀ moi-même de temps en tempsCes mots simplesPour te les direJe voudrais que tout soupirDisparaisse dans ce ventQue l'hiver soit aux amantsJe voudrais pour dire ces motsAvoir inventé ces motsQu'on me les dise chaque foisEn ne pensant qu'à toiTout simplement dire ces motsIl faut renaître de sa peauOublier qu'on fut avantPour d'autres un peu tremblantsCes mots... [Lire la suite]
Posté par emmila à 02:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,