mercredi 15 août 2018

PREFACE

  La poésie contemporaine ne chante plus ... Elle rampe Elle a cependant le privilège de la distinction... elle ne fréquente pas les mots mal famés... elle les ignoreOn ne prend les mots qu'avec des gants: à "menstruel" on préfère "périodique", et l'on va répétant qu'il est des termes médicaux qui ne doivent pas sortir des laboratoires ou du Codex. Le snobisme scolaire qui consiste, en poésie, à n'employer que certains mots déterminés, à la priver de certains autres, qu'ils soient techniques, médicaux, populaires ou... [Lire la suite]

mercredi 8 août 2018

CROISIERE MEDITERRANEE

Venues des hauts plateauxIncendiées par la guerreÉcrasées de soleilLes fourmis silencieusesFouettées par la poussièreDevorées par le selOn avait tous un jourImaginé la merEt le douceur du ventMais dans cette nuit noireQu'on a payée si cherOn coule en dérivantCroisières méditerranéennesSourires carnassiers des murènesTrès loin des sirènes italiennesTu atteindras ces rives sombreTrès près des côtes siciliennesLes vierges noires comme une traîneImaginez la mer qu'on a payée si cherImaginez la merOn est venu de loinPlus loin que tes... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
mercredi 8 août 2018

BETTY

Tu n'as pas sommeilTu fumes et tu veillesT'es toute écorchéeT'es comme un chat tristePerdu sur la listeDes objets trouvésLa nuit carcéraleTombant sur les dallesEt ce lit glacéAller et venirSoleil et sourireSont d'l'autre cotéCes murs, ces grillagesCes portes et ces cagesCes couloirs, ces clésCette solitudeSi dure et si rudeQu'on peut la toucherCe rayon de luneSur le sol allumeVisage oubliéDe celui que t'aimesQui tire sur sa chaîneComme un loup blesséBetty faut pas craquerBetty faut pas plongerJe sais, ils t'on couchée làEt puis ils... [Lire la suite]
mardi 7 août 2018

LES NOMADES

  Ils sont nés près de Barcelone,Ils ont grandit en Australie,Ils se sont aimés à Paris,Mais ils s'en vont encore d'ici,Les nomades.. Ils ont habité la roulotte,Les quatre planches qui cahotent,De St Ouen en Ste MarieMais ils s'en vont encore d'ici,Les nomades... Ni la couronne d'orangersNi la cheminée de faux marbre,Ne leur mettent racine aux pieds,Ils ne sont pas comme les arbres,Les nomades.. Ils vont toujours de villes en plaines,Il n'y a rien qui les retienne,Dessus la route qui les mène,En dimanche comme en... [Lire la suite]
Posté par emmila à 02:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mardi 17 juillet 2018

L'ADOLESCENCE...

C'est un coin d'herbes folles, de bleuets, de chiendent,Blotti entre la jungle infernale des grandsEt le petit jardin tranquille de l'Enfance,C'est une île inconnue de vos cartes adultes,Un lagon épargné, une prairie inculte,Une lande battue où les korrigans dansent,L'Adolescence...C'est l'échelle de soie, c'est Juliette entrevue,Debout dans le miroir c'est la cousine nueQui s'émerveille et crie au fond de mon silence,C'est un baiser volé à la barbe du Temps,C'est deux enfants qui s'aiment à l'ombre d'un cadranOù sous chaque seconde... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:34 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mardi 5 juin 2018

PARTAGE DES EAUX

Pas encore née, déjà forméePassager d'un monde liquidePetit poisson, juste un frissonAnimée de gestes languidesOù est le haut, ma mère l'eau?Où est le bas dans ton silence?Dans la douceur de ton enclosJe suis un presque-rien qui danseEt tu me tiens au plus serréTon anneau d'or est bien ferméMon océan particulierMa chèreGeôlière C'est le doux partage des eauxQu'on garde au plus creux de ses osOù viennent boire les oiseauxDu rêveOn ne sait pas sur son îlotQu'on sera jeté par le flotBonheur qui d'un coup de ciseauS'achèvePartage des... [Lire la suite]

mardi 5 juin 2018

CHERCHEURS D'EAU

Ils ont coupé les arbresIls ont volé nos ruisseauxIls ont chassé les nuagesEt nous on manque d'eauIls ont sorti les armesIls disent qu'on est de tropOn n'a même plus de larmesTellement on manque d'eauOn était des nomadesOn menait les troupeauxAux maigres pâturagesOn était chercheurs d'eauOn nous a mis en cagesDans des parcs à bestiauxMême dans les miragesOn ne trouve plus d'eauLe monde nous regardeCertains chantent pour nousUne goutte de sableDans une mer de caillouxIls ont coupé les arbresIls ont volé nos ruisseauxIls ont chassé les... [Lire la suite]
mercredi 21 mars 2018

BRUNO RUIZ...Extrait

Un jour, il y a bien longtemps, je suis sorti de moi, de ce grand pays du silence. J’ai pris la route des mots pour embrasser l’univers avec vous, pour étreindre vos paysages, renverser des barrières, ouvrir des vannes, fleurir des jardins, crier l’inutile. Jamais je n’aurais cru semblable lumière dans vos yeux, tant de secrets dans vos enfances, de fleuves aux poèmes, d’espérance à vos genoux qui ne fléchissaient pas. Je m’approchais de vos îles sans vraiment les atteindre et je me nourrissais de vos viandes dans les poitrines du... [Lire la suite]
jeudi 8 mars 2018

CES CHEZ GENS LA

D’abord, d’abord, y a l’aînéLui qui est comme un melonLui qui a un gros nezLui qui sait plus son nomMonsieur tellement qu´y boitTellement qu´il a buQui fait rien de ses dix doigtsMais lui qui n´en peut plusLui qui est complètement cuitEt qui s´prend pour le roiQui se saoule toutes les nuitsAvec du mauvais vinMais qu´on retrouve matinDans l´église qui roupilleRaide comme une saillieBlanc comme un cierge de PâquesEt puis qui balbutieEt qui a l´œil qui divagueFaut vous dire, MonsieurQue chez ces gens-làOn ne pense pas, MonsieurOn ne... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 23 février 2018

LE DERNIER JOUR DE MA VIE

Je n’éteindrai jamais l’incendie qui m’habite, ni la chaux vive de mes ailes, ni l’incandescence sur ma peau qui se souvient de caresses anciennes. Je ne désarmerai jamais mes saines colères autour des cercueils d’enfants, ni mon dégoût de toute l’injustice arrogante des hommes. Mes fatigues traverseront ce désert où seul je cherchais l’ombre d’une oasis et l’eau fraîche d’un frère choisi. Non je n’effacerai jamais les mots absents de mon père, leur naïve ferveur sur des pages sans voix. Pour que revienne l’enchantement d’une autre... [Lire la suite]
Posté par emmila à 00:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,