mardi 21 juin 2022

ANNA MARIA CARULINA CELLI, POEMES ...Extrait

Si je devais m'en aller aujourd'hui En un inaccessible ailleurs C'est à ta porte la première que je viendrais frapper C'est toi d'abord que je viendrais étreindre Ton visage princier un instant entre mes mains Ainsi qu'une coupe de victoire Dans tes yeux je mettrais en dépôt mon sourire Qu'il t'accompagne comme font les anges muets Merveille des merveilles Tu es venue avec les fleurs des cerisiers Les heures étaient à la folie Au fond d'une pois obscure j'étais ensevelie Tu t'es déployée, mon soleil enragé Lors... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

dimanche 5 juin 2022

ANNA MARIA CARULINA CELLI, POEMES ...Extrait

Seulement la mémoire Afin d'assembler le puzzle dispersé Où se mêlent d'étranges fragments de moi Des marches d'escalier descendent en forêt Je tombe et me rattrape et me réveille et tout m'échappe Verre brisé Déjà le vent ensevelit les voix Dans l'arbre, le ressac des feuilles Sans cesse rapporte le bois mort Il faut aller au puits Jeter le seau aux sortilèges des réminiscences Recommencer encore la pêche miraculeuse La levée des mirages Refaire le monde, se rassembler, se ressembler Seulement la mémoire Je ne veux... [Lire la suite]
samedi 28 mai 2022

ANNA MARIA CARULINA CELLI, POEMES ...Extrait

Qu'est-ce que cette tête mèches Où les piafs, tandis que je rêvais d'amour Sont venus faire leur nid Parsemés de brindilles, de nuages, de fleurs sèches Des cheveux fous voguent à rebours Par-dessus mon visage vaguement étourdi Un moineau perché sur mon toit de chaume dit Que le pays ailé qu'abrite ma ronde pomme Pailles excentriques jetées aux quatre vents Tient lieu de chapeau de soleil, et même d'auvent Que l'été, je serai sous l'ombre d'un royaume Au bord de l'eau, la nuque contre un caillou La silhouette des fougères... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
samedi 26 mars 2022

SENTI A FILETTA

Sposalu stu silenziu /scialba sti muri viotiA fiure isulane / imbotrati di celi e d'onde e di furesteChi u ventu petina.Di muschi machjaghjoli a u spunta di l'albeQuand'ellu si sbucina u tempu d'una stagione Di muschi machjaghjolu a un spunta di l'albeQuand'ella si cincina a folla a to canzonaDimmi un pezzu si stonda quandi a notte desta u ventu a tiru d'alle fà batte un tempurale in li mio sensi accesi è nasce mille fole in volu versu tè.E senti a filettaE senti a filetta . . . . . PATRICIA GATTACECA " Pour Yvan Colonna " ... [Lire la suite]
samedi 26 mars 2022

RETOUR A CARGESE...

  D'abord il y a eu les virages, mon corps pétri et immobile les a reconnus un à un, et je les ai comptés ainsi, jusqu'au dernier. Puis j'ai senti le soleil qui traversait le bois de mon tout dernier lit, et les embruns discrets colorés de turquoises,de verts et de bleus remonter des rochers comme pour me toucher. J'ai senti les effluves toutes particulières de nos eucalyptus, à m'en tourner la tête . Ils étaient dans la peine, et pourtant j'ai souri, j'ai souri de me savoir tout près... Enfin vint le village, chaque ruelle... [Lire la suite]
vendredi 25 mars 2022

PER YVAN...

. . L'arbre dont je descends ? L'olivier où je croîs à traversé les sables et les vents Ogliastru Quoique son corps se fende sous l'étreinte du temps Que le poids de ses fruits alourdisse ses reins Au chant du coq, le matin Sans plier un genou, entonne sa prière Lève ses brassées à l'abord du ciel Son tremblement du souffle se fait rivière Soulève les torrents À chacun de ses doigts bat un papillon d'argent À foison, les branches déploient leurs brèves ailes Le nuage murmurant chancelle L'arbre se penche, s'envole ... [Lire la suite]

jeudi 24 mars 2022

MICHEL PADOVANI

La Corse met ses drapeaux en berne et la France voit rouge. Mais quelle France ! .   Celle qui a arraché à leurs terres entre le XVe et le XIXe siècle pour être déportés quelques 3 ou 4 millions de Noirs d’Afrique vers les Antilles ( Martinique, Guadeloupe, Saint-Domingue), mais aussi vers la Louisiane, la Guyane, la Réunion ou encore l’île Maurice ? . Celle qui a permis à d’honnêtes négriers de bâtir les somptueuses demeures encore visibles dans plus de 15 villes portuaires de la côte atlantique ? . Celle... [Lire la suite]
mardi 22 mars 2022

A YVAN COLONNA...

. . . . . La peine cherche le silence Dans le secret, elle trouve le chant Le premier chant s'élève La voix de l'étoile dont la nuit s'embrase A l'endroit du coeur Où le sang s'épaissit d'une encre noire Par une croix, la main grave le sein Avec la pointe d'un couteau Le couteau cherche l'assassin Dans le secret, il trouve la flamme Purifié sous le feu, il replie sa lame Un autre chant s'élève C'est encore le temps des prières Celui du Grand Poème Qui accompagne les géants à la demeure dernière Des mots... [Lire la suite]
lundi 21 mars 2022

ANNA MARIA CARULINA CELLI, POEMES ...Extrait

Vous le dites avec honnêteté L'honnêteté déshabille Et vous ne craignez pas l'examen de vos plis, de vos cicatrices Vos grains de beauté Vos taches d'encre Vous parliez du besoin d'étreinte De la caresse nécessaire Sans quoi s'efface non pas la chair Mais l'esprit Le corps se flétrit Il est la peau du chagrin Lorsque personne ne nous touche Plus Nous disparaissons Nos contours s'évaporent Puis le sang C'est le souffle qui tient les frontières Abandonnés par la tendresse d'une autre main Nous manque une... [Lire la suite]
dimanche 6 mars 2022

ANNA MARIA CARULINA CELLI, POEMES ...Extrait

Que reste-t-ilQue nous restera-t-il enfinNotre corps nous fuitVieux pull-over demailléC'est jusqu'à notre visage que le temps défaitEt puis, nous l'avions pressenti dès l'enfanceNos parents nous abandonnentNos amis... aussiL'arbre perd ses feuillesPertes blanchesPertes rougesPertes noiresUn jour, c'est arrivé, le chêne de toujoursLe voici tombé, déracinéEmportée la mémoireLa maison n'est plus la maisonPourtant elle revient nous hanterC'est elle qui frappe à notre porteMais nous sommes trop petitsDepuis notre château de sableNous... [Lire la suite]