vendredi 7 février 2014

DES INTELLECTUELS ET DU POUVOIR....Extrait

«Le véritable intellectuel est un être laïque. Quelle que soit sa fatuité à prétendre que ses représentations touchent au sublime ou aux valeurs ultimes, sa morale commence avec son action dans ce monde laïque qui est le nôtre : le lieu où elle s'inscrit, les intérêts qu'elle sert, la façon dont elle s'articule autour d'une éthique cohérente et universelle et dont elle opère la distinction entre pouvoir et justice; ce que révèlent enfin ses choix et ses priorités. En définitive, ces dieux qui faillissent toujours exigent de... [Lire la suite]

mercredi 1 janvier 2014

2014....

Posté par emmila à 00:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
lundi 30 décembre 2013

ELOGE DE LA FUITE....Extrait

Don Quichotte avait raison. Sa position est la seule défendable. Toute autorité imposée par la force est à combattre. Mais la force, la violence, ne sont pas toujours du côté où l'on croit les voir. La violence institutionnalisée, celle qui prétend s'appuyer sur la volonté du plus grand nombre, plus grand nombre devenu gâteux non sous l'action de la marijuana, mais sous l'intoxication des mass media et des automatismes culturels traînant leur sabre sur le sol poussiéreux de l'Histoire, la violence des justes et des bien-pensants,... [Lire la suite]
mardi 24 décembre 2013

ALICE AU PAYS DES MERVEILLES...Extrait

Mais alors dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un ?         LEWIS CAROLL          
Posté par emmila à 16:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 21 novembre 2013

EL SACROMONTE DE GRANADA 1962...Extrait

Posté par emmila à 17:30 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 22 octobre 2013

TRAITE DU SAVOIR-VIVRE A L'USAGE DES JEUNES GENERATIONS

 « Que reste-t-il d’étincelle humaine, c’est-à-dire de créativité possible, chez un être tiré du sommeil à six heures chaque matin, cahoté dans les trains de banlieue, assourdi par les fracas des machines, lessivé, bué par les cadences, les gestes privés de sens, le contrôle statique, et rejeté vers la fin du jour dans les halls de gare, cathédrales de départ pour l’enfer des semaines et l’infime paradis des week-ends, où la foule communie dans la fatigue et l’abrutissement ? […] De la force vive déchiquetée brutalement à la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 01:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mercredi 2 octobre 2013

MANUEL SOUVIENS T-EN...

"Quand on est de gauche, on n’a pas la matraque en guise de cœur. C’est un Français d’origine manouche qui t’écrit et qui écrit au Français de fraîche date que tu es. C’est un fils de «brigadiste» qui se rappelle à toi. Souviens-t’en: «Celui qui n’a pas de mémoire n’a pas d’avenir.» Par Jean-Claude Lefort, Député honoraire, Fils de Manouche. .   Manuel, tu as déclaré hier, que la situation était très différente pour toi, relativement à celle des Roms, car ta famille espagnole était venue en France pour fuir le franquisme. ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 00:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 23 juillet 2013

L'HOMME IMAGINANT...Extrait

La droite considère l’homme comme foncièrement “mauvais” mais capable de s’améliorer par la stricte observance des règles qu’impose le respect de certaines “valeurs” qu’elle trouve “bonnes” parce qu’elles lui permettent de survivre agréablement. L’homme de gauche, depuis Rousseau, ne peut s’interdire de considérer l’homme comme foncièrement “bon” s’il n’est pas soumis aux déformations du comportement que lui inspire une société rendue “mauvaise” par l’existence de la classe bourgeoise. Ainsi, dans une société sans classes, des anges... [Lire la suite]
Posté par emmila à 05:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 26 avril 2013

LE DESTIN DE L'HOMME SE JOUE PARTOUT ET TOUT LE TEMPS

Parler de l’humanité, c’est parler de soi-même. Dans le procès que l’individu intente perpétuellement à l’humanité, il est lui-même incriminé et la seule chose qui puisse le mettre hors de cause est la mort. Il est significatif qu’il se trouve constamment sur le banc des accusés, même quand il est juge. Personne ne peut prétendre que l’humanité est entrain de pourrir sans, tout d’abord, constater les symptômes de la putréfaction sur lui-même, sans avoir lui-même commis de mauvaises actions. En ce domaine, toute observation doit être... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 1 janvier 2013

2013...UN PEU DE POESIE A LA FACON DE CHARLIE CHAPLIN....

 
Posté par emmila à 15:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,