jeudi 20 février 2014

FEUILLES D'HERBE...Extrait

« Voici ce que tu feras : aime la terre, le soleil et les animaux, méprise les richesses, fais l’aumône à qui la demande, consacre ton argent et ton travail aux autres, hais les tyrans, ne discute pas de Dieu, aie patience et indulgence pour les autres [...], réexamine tout ce que tu as appris à l’école ou à l’église ou dans les livres et rejette tout ce qui insulte ton âme. Alors ta chair deviendra un grand poème et aura la plus belle éloquence, pas seulement dans ses mots, mais dans les plis de tes lèvres et de ton visage et jusque... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 19 janvier 2014

FEUILLES D'HERBE...Extrait

Qui es-tu donc, ai-je demandé à l'averse tombant doucement, Laquelle, étrange à dire, m'a répondu par les mots que je vous traduis : Je suis le Poème de la Terre m'a dit la voix de la pluie, Eternellement impalpable je monte de la terre, du fond insondable de la mer, Je vais au ciel, d'où, forme vague, complètement transformée, et cependant identique, Je descends baigner les sécheresses, les atomes, les nuages de poussière du globe, Tout ce qui sans moi ne serait que germes latents, privés de voir le jour ; Et sans jamais... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 18 juin 2012

FEUILLES D'HERBES

"Le plus timide bourgeon est la preuve qu'il n'y a pas de mort réelle, Laquelle ne vint un jour que pour introduire la vie et non viser à son interruption finale, Mais bien pour, dès sa parution, s'effacer devant elle. Non! tout marche vers l'avant, tout s'en va vers le large, rien ne s'effondre" . WALT WITHMAN .
Posté par emmila à 15:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 18 janvier 2012

POUR ANGYE GAONA

 Pas une tombe des assassinés pour la liberté qui ne fasse pousser une graine pour la liberté, qui à son tour portera des graines, Que le vent emporte au loin et reséme, et les pluies et les neiges nourrissent. Pas un esprit de son enveloppe corporelle ne peut être délié par les armes des tyrans, Qu'il ne parcoure invisiblement la terre, en murmurant, conseillant, avertissant. Liberté, que d’autres désespèrent de toi - moi, jamais je ne désespère de toi. La maison est close? Le maître est absent ? Tenez-vous prêts néanmoins, ne... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 9 septembre 2011

CHANSON DES JOIES...Extrait

Car je veux écrire le plus jubilatoire des poèmes ! Un poème tout en musique – tout en virilité, tout en féminité, tout en puérilité Plénitude d’usages communs – foultitude d’arbres et de graines  J’y veux la voix des animaux – la balance vivace des poissons ! Je veux qu’y tombent les gouttes de pluie musicalement ! Je veux qu’y brille le soleil que s’y meuvent les vagues musicalement  Sortir de ses cages la joie de mon esprit, filant comme une langue de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 24 mai 2011

WALT WHITMAN

Plein de vie, aujourd'hui,compact, visible, Moi, âgé de quarante ans en l'an quatre vingt trois des Etats-Unis, Je te cherche, toi, dans un siècle ou dans beaucoup de siècles, Toi qui n'es pas né, je te cherche. Tu es en train de me lire. Et maintenant c'est moi qui suis invisible, C'est toi, compact, visible, qui perçois les vers et qui me cherche, En songeant combien tu serais heureux si je pouvais être ton compagnon. Sois heureux comme si j'étais avec toi. ( Ne sois pas trop sûr que je ne suis pas avec toi.) (...) ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 15 mai 2011

FEUILLES D'HERBES...Extrait

Ne fermez pas vos portes, orgueilleuses bibliothèques, Car ce qui manquait sur vos rayons bien remplis, mais dont on a bien besoin, Je l’apporte, Au sortir de la guerre, j’ai fait un livre Les mots de mon livre, rien; son âme, tout; Un livre isolé, sans attache, avec les autres, point senti avec l’entendement. Mais à chaque page, vous allez tressaillir de choses qu’on n’a pas dites. . WALT WHITMAN . . Mon âme me dit: viens Nous allons écrire des vers pour mon Corps (nous ne faisons qu'un) De manière que, si je revenais... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 29 mai 2010

FEUILLES D'HERBE...Extrait

"Poètes à venir! Tribuns, chanteurs, musiciens à venir! Je ne demande pas au Présent ma raison d'être. Le Présent ignore pourquoi je suis. Mais vous, nouvelle couvée, couvée insulaire, athlétique, cosmopolite, plus grande que toutes, Levez-vous! Avancez et grandissez! Je n'écris que deux ou trois mots indicateurs de l'avenir; Je suis celui qui n'accomplit que quelques pas et se retire dans ses ténèbres originelles; Je suis l'homme qui va sur la route, sans fléchir, jette un regard léger vers... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 4 juillet 2009

FEUILLES D''HERBE....Extrait

« Mortaises et tenons, mon pied fait socle dans le granit, Je me moque de ce que vous nommez dissolution       Car je connais l’amplitude du temps ».  .WALT WITHMAN .
Posté par emmila à 23:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 12 février 2009

FEUILLES D'HERBE...Extrait

« …Ô perplexité, nœud triple, mare sombre à l’eau profonde, qui s’illumine, qui se dénoue ! Se hâter là où suffit l’amplitude d’air et d’espace ! Découvrir une nonchalance inouïe, suprêmement naturelle ! Débâillonner la bouche ! Avoir envie d’invérifiable ! De transes ! Foncer libre ! Aimer libre ! Intrépide et casse-cou aller de l’avant ! Flirter avec la mort par provocation, par séduction ! Gravir d’un bond l’échelle du ciel jusqu’à l’amour qui m’attend ! M’y porter de toute l’ivresse de mon âme ! Me... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,