Canalblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
EMMILA GITANA
Visiteurs
Depuis la création 1 616 529
Newsletter
Archives
10 juillet 2024

UN PRINTEMPS SANS FENÊTRE, SUIVI DE REMINISCENCES....Extrait

UN PRINTEMPS SANS FENÊTRE, SUIVI DE REMINISCENCES....Extrait
Merci à Raymond et Marie-paule Farina Nous portons tous, bien entendu, le deuil de Prévert et Shakespeare, celui de Charlot et de Dante et n’avons pas besoin de dire qu’envers eux notre gratitude dure autant que notre existence. Mais quand dans le décompte...
7 avril 2024

LA LECON DES CHOSES

LA LECON DES CHOSES
Tout en toi se souvient de l’offense des choses : ta chair de tant d’échardes, ta peau de tant d’épines, ton sang de tant de crocs. Enfant tu as imaginé comme une hostilité des choses. En les rêvant plus justement tu parvins pourtant à comprendre ce que...
7 avril 2024

CECI N'EST PAS UNE POMME

CECI N'EST PAS UNE POMME
Cette pomme métaphysique m’apprend, je dois l’en remercier, qu’existe la neutralité dans le domaine des saveurs. A-t-elle poussé loin d’un verger, mûri dans une saison morte, quelque automne cyclothymique ? Si Cézanne l’avait goûtée, jamais il n’aurait...
23 mars 2024

DEUX MINUTES D'ETERNITE / دقيقتان من الأبدية

DEUX MINUTES D'ETERNITE / دقيقتان من الأبدية
دقيقتان من الأبدية ______________ يحتاج الشاعر إلى ظل أنيس، إلى ملاك حميم، يحتاج إلى صوته الخالص ليتقبل المأزق، ويداعبَ الألم الرابض عند قدميه بالقرب من الكلب الذي يحلم. يحتاج أيضا إلى عزلات رحيبة مثل سيبيريات*. يحتاج الشاعر إلى عصفور يومي، إلى حنو الأشجار....
6 janvier 2024

SOUVIENS-TOI DE L’HIRONDELLE

 SOUVIENS-TOI DE L’HIRONDELLE
S'il te semble que tout ici refuse la légèreté souviens toi de l'hirondelle & que s'envole la mort petite & seule qui pleure loin dans chaque chose dans le murmure du sang coupable sous l'hiver luthérien . Natif d'un bleu de Klee n'oublie pas que tu as...
4 août 2023

LA GLOIRE DES POUSSIERES...Extrait

LA GLOIRE DES POUSSIERES...Extrait
C’est bien une histoire de ciel que nous raconte le bleuet -comme la bourrache aux abeilles-, celle d’un ciel qui s’est perdu tout au fond d’un regard qui garde quelques profils, quelques contours, quelques couleurs, sans leurs nuances, d’un monde que...
21 juillet 2023

UNE COLOMBE UNE AUTRE....Extrait

UNE COLOMBE UNE AUTRE....Extrait
A qui ne connaît pas l’oiseau -c’est du tisserin qu’il s’agit- je demande d’imaginer trois cents crincrins crissant sans cesse, une sorte de gazouillis que strient de temps en temps des « tsssp ». Si la colonie musicienne ne suspend jamais son vacarme,...
8 janvier 2022

TRACE DE QUI DE QUOI ?

TRACE DE QUI DE QUOI ?
Trace cherchant, désespérée, celui ou celle qui l'a laissée. Mais toi qu'es-tu sinon la trace de ce qui n'est jamais passé : nuage oublié dans un coin d'une Bohème d'outre-ciel, nuage, jamais dépensé, qu'un ciel a gardé dans sa poche. N'aie donc que léger...
15 novembre 2021

ETERNEL RETOUR

« Cette vie est ta vie éternelle, car tout est éternel retour. » Ces parcelles de monde, ce délire tangible, ces troublantes énigmes bruissant au fond des choses , tous ces petits hasards cruels ou bienveillants, entrent dans tes desseins & deviennent...
18 mai 2021

DIVAGATION

DIVAGATION
Ça jette un bleu d’azulejos & un soupçon de fantaisie dans les lexiques compassés, un petit brin de réticence dans le jeu des syntaxes folles. . Ça ose aller chercher le sens quand la mode est à l’insensé, Ça laisse les et cetera aller suggérer l’essentiel...
16 novembre 2020

LE PIANISTE DANS LA CLAIRIERE

LE PIANISTE DANS LA CLAIRIERE
Pour Camille L.et son magnifique talent … Il est par conséquent possible qu’un piano fasse une clairière avec du Bach ou du Chopin, qu’avec un andante lento il enchante les troncs austères, accompagne le crescendo d’une flûte sifflant les sèves jusqu’aux...
11 mars 2020

LA TRAPPE DU MONDE

LA TRAPPE DU MONDE
Faute de nom un non attend le nouveau-né innocemment tombé dans la trappe du monde. De sommeil en sommeil, il efface l’horreur, il s’efface en douceur dans d’étranges babils. Et comme la brindille espérant le vieux cèdre, sa sève d'origine où il pourrait...
6 avril 2019

FÊTE FORAINE

FÊTE FORAINE
Entre lanternes & étoiles se balançant la fête Si petite l'église & trop grand pour les yeux le monde cherchant à retarder le sommeil Orient de quatre sous fétiches & présages Ici on gagne des cigarettes des poupées grandes comme des femmes quand la chance...
17 janvier 2019

LA CONDITION SUFFISANTE

LA CONDITION SUFFISANTE
Il suffira d'un seul sourire pour être l'ami du soleil& la nuit nous chuchoteraà l'oreille tous ses secrets. La mort ne viendra pas ce soir, elle a d'autres yeux à fermer, tant de soupirs à oublier, de larmes et de "plus jamais", tant de désespoirs à...
6 décembre 2018

LE LEGS

LE LEGS
Que faire maintenant de tous ces graffiti des adieux encombrants des choses des oiseaux des hasards désormais interdits dans cette cruauté d'horloge & à l'enfant seul comme une île -à son effroi & à sa soif- quel sésame quel schiboleth quelle chose apaisante...
11 octobre 2018

DU SILENCE PREMIER

DU SILENCE PREMIER
Mère soyez gentille différez l’heure de ma naissance Ainsi je serai en puissance comme on existe en poésie comme une lettre en souffrance qui aimerait bien faire sens sous le vacarme des idiots Je me contenterai des traces des saveurs & du pur aliment...
26 juillet 2018

ANACHRONIQUE...Extrait

ANACHRONIQUE...Extrait
Quand j'ouvre l’Odyssée pour t'en lire une page ne me demande pas à moi qui fus déjà Hamlet & Gulliver -tant d'autres personnages- d'être celui que j'ai cherché avec les yeux de Télémaque Toi l'enfant de six ans & moi le vieux marin de siècles de littérature...
9 juin 2018

LE FOU DE BAB CHÂBA

LE FOU DE BAB CHÂBA
Soliloque du fou assis sur le trottoir Journal où il découpe de ses doigts minutieux comme un théâtre d'ombres silhouettes de quel chaos quelle intime dramaturgie descendance de quel secret confidences d'épouvantail que n'écoutent plus les oiseaux . RAYMOND...
6 mai 2018

EXERCICES...Extrait

EXERCICES...Extrait
Remerciements à Marie-Paule et Raymond Farina ... . Fleuve, méditation, vaste, grave, si calme malgré l'orage et tant d'angoisses vagabondes, la guerre que se font les roussettes stridentes autour du grand palmier et la nuit obsédée d'insectes inconnus,...
25 mars 2018

LE RÊVE DE GRAMSCI...Extrait

LE RÊVE DE GRAMSCI...Extrait
Perdre notion de la douceur de l'amande écale éclatée Perdre notion de ce lexique où se prirent tous mes oiseaux quand faseillaient les feuilles quand chaque arbre était singulier dans sa façon de ciseler l'espace & sasser la lumière Oh les mots de ma...
1 2 3 4 > >>
EMMILA GITANA
Pages
Tags
Derniers commentaires