samedi 1 juin 2019

ECLIPSE D'ETOILE...Extrait

En mémoire d'Esteban...     Tu jouais bienAvec rienQue des bulles d'eauQui sans bruit éclatent dans l'air. Mais la lumière au sept couleursDonnait à chacune son visage Juste un battement de coeurComme contrée d'ange. Or, son ultime aventure -Silence ; une âme est sortie du feu.     .     NELLY SACHS Traduction Mireille Gansel, Éd Verdier.     .        

vendredi 26 avril 2019

JE VOUDRAIS QUE MON CRÂNE...

  Je voudrais que mon crâne soit comme une chapelle Abandonnée perdue au fond d'un val touffu On entend bourdonner une mouche une abeille Et l'on croît deviner des sourires aux statues   Je voudrais que mon cœur soit comme un feu dans l'âtre Qui rougeoie dans la nuit avec sa bonne odeur Dans les tisons l'on voit un mystérieux théâtre De masques de chevaux de rires et de fleurs   Je voudrais que mon corps soit une goélette Qui danse en s'amusant sur la crête des flots A la proue le beaupré se moque des... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
jeudi 14 février 2019

LA RETRAITE SENTIMENTALE...Extrait

« Amoureuse, piètre mot pour exprimer tant de choses ! Imprégnée, voilà qui exprime mieux… Imprégnée, c’est cela tout à fait, imprégnée depuis la peau jusqu’à l’âme, car l’amour définitif m’est si entré partout que je m’attendais presque à voir mes cheveux et ma peau en changer de couleur. »     .     COLETTE     .  
Posté par emmila à 09:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 3 février 2019

L'ETRANGER

Un jour tu frapperas à ma porte et ton ombre sera ma lumière Saurai-je alors être digne lorsque ce jour viendra Saurai-je être digne de toi Saurai-je tendre le cœur et sans frémir accepter ton miroir Saisir entre tes cils le sel de ma mémoire Et d’un simple regard reconnaître mon frère Nous aurions dû recevoir à parts égales notre ration de soleil J’ai reçu plus que toi Et le si peu que j’ai déjà Je te le dois Le jour où tu viendras tu m’offriras le parfum de ta terre Je serai l’exilé L’assoiffé L’éphémère ... [Lire la suite]
dimanche 16 décembre 2018

JEAN LAVOUE...Extrait

Sève,Paroles sauves,Battement d’ailes,Peux-tu sentir en toi celaQui s'élève vers la joie ? Peux-tu encouragerCette jubilationCe frémissement d'âme,Cette percée vers l'inconnu ? Peux-tu t'abandonnerÀ cet élan de branches,Cette poussée végétale,Cette patience de bourgeons ? Peux-tu être racine et ciel,Habitant de ce mondeDont le secretEst dans tes mains ? Peux-tu ne rien garder pour toiSauf cette joieEt sa puissanceQui te redresse ? Peux-tu ne rien vouloir d’autreQue cet instant,Cet accord prolongé,Cette clarté nécessaire ? ... [Lire la suite]
mercredi 10 octobre 2018

OISEAUX

Les yeux partis du front des aveugles deviennent des oiseaux. – Les petits oiseaux, passe encore ! allez-vous dire, mais les grands ?…Les grands oiseaux, ne voyez en eux que des yeux exorbitamment épars depuis des temps immémoriaux.Quelle force au surplus pourrait empêcher les yeux de grandir, une fois dans le libre azur ?Roitelet : œil de poupon !Mésange : œil de fillette !Fauvette : œil de garçon !Bengali : œil d’infante !Pinson : œil de page !Linotte : œil de bohémienne !Moineau : œil de gavroche !Alouette : œil de pâtre... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

vendredi 5 octobre 2018

QUE FAIRE ?

Fonder quelque choseDemeurer vivantBrûler à tes causesCourir en avantFonder l’amour mêmeEt l’homme nouveauNier le problèmeLancer des bateauxOuvrir une routeCueillir le grand ventDéfier le douteBrûler le gréementAtteindre la riveDébloquer le portDébarquer les vivresDébusquer la mortTricher sur les datesSauver la maisonAvancer sans cartePlaider la passionInventer de l’âmeGonfler les enjeuxTutoyer le drameRallumer le feuRenverser la tableNier le destinCroire dans ses fablesRetoucher la finRallumer de l’hommeSe laisser hantéRamener de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mercredi 8 août 2018

LES VENTS ABSENTS

  L'écho râle des vents absentsS'en retourne des monts pétrésOù se perdent in-conscientsLe poème vagabond de l'âmeHasardeuse la destinée Au souffle pèlerin Qui m'eût porté vers toiJe te ressens comme tu m'écoutes Et de nous ce cantique oséD'une frange dévêtue d'éternité   .   CRISTIAN-GEORGES CAMPAGNAC   . Oeuvre Max Gasparini
Posté par emmila à 20:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
dimanche 5 août 2018

L'ÂME DU VIOLON

Pour le quatuor à cordes Con Tempo   « Sa sonorité venait de l'âme -elle était fabriquée avec un os d'oiseau. »Dit un musicien du violon de son ami,celui sur lequel tantd'airs bien formésont été tournés et joués.En français on l'appelle l'âme,l'âme de l'instrument ;à Crémone, lorsque le maître luthierrapporta une provision de bois qui avait crû lentementdans les hautes Alpespour le façonner sur ses moules,on l'appela anima -Une cheville en bois rondefut placée avec soin à l'intérieur de l'instrument,presque sous le... [Lire la suite]
mardi 24 juillet 2018

SARA OUDIN...Extrait

Ma vulnérabilité est ma couronne. A chaque éperon une larme étincelante, recueillie au bord de l'étang noir de ma mélancolie. Une fleur aux pétales de sang, arrachée au coeur de l'aigle qui traque inlassablement sa proie au flanc des montagnes lointaines. Une écaille de nacre irisée, abandonnée sur le sable par l'une de mes soeurs sirènes en quête de naufragé pour chanter. Et cet oeil plus profond que l'eau d'un puits, qui culmine au milieu du front, serti dans les griffes d'or de la confiance, cet oeil grand... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,