dimanche 3 janvier 2010

LES FRUITS DU CORPS...Extrait

  Récite avec moi: Ô amour jardin de la Création résiste à toutes les malfaisances Protège-nous de l'insignifiance du dessèchement des pouvoirs mal acquis Ne nous refuse pas ton asile quand du cœur les frontières rétrécissent Guide-nous dans tes allées vers la source où les corps Acquièrent la juste beauté des âmes Donne-nous la force de ne pas mépriser nos faiblesses Étends sur nous la mansuétude de tes palmes à l'heure cynique de l'éclipse.   . . ABDELLATIF LAÂBI . . . Oeuvre John William... [Lire la suite]

dimanche 3 janvier 2010

A LA MEMOIRE DE...

Poème à la mémoire de Brahim Bouarram, jeune Marocain jeté et noyé dans la Seine, le 1er mai 1995, par un groupe de skinheads. .   Mère, ma superbe mon imprudente Toi qui t'apprêtes à me mettre au monde De grâce, ne me donne pas de nom Car les tueurs sont à l'affût Mère, fais que ma peau soit d'une couleur neutre Les tueurs sont à l'affût Mère, ne parle pas devant moi Je risque d'apprendre ta langue et les tueurs sont à l'affût Mère, cache-toi quand tu pries laisse-moi à l'écart de ta foi Les tueurs... [Lire la suite]
mardi 16 juin 2009

ECRIS LA VIE

C’est une maisonoù nous avons reçu à profusionla saveur et l’odeur des êtresles couleurs tactiles des élémentsla beauté pudique des arbresNous y avons mangé de préférenceavec l’étrangerbu avec le commensal le plus désespéréet veillé de nuit comme de jouravec nos fantômes avisésNous y avons conçu les enfants libresde nos rêvesTout celaen gardant une oreille suspendue à la portepour capter les pas hésitantsde l’inespéré . . . ABDELLATIF  LAÂBI . . . .
jeudi 15 janvier 2009

NOUS SOMMES TOUS DES REFUGIES PALESTINIENS

Je réémerge enfin de mon corps j'en ressors porteurs de questions essentielles    Le cri mûr     Haut porté sectionnant le Scandale     Mécaniques démontées Je suis armé jusqu'aux dents J'ai la cuirasse dure pour m'opposer à toutes les érosions    La mémoire longue pour forcer tous les blocus. Le rire inextinguible je suis neuf     Les cicatrices et les greffes se sont déplacées vers les plantes    Elles alourdissent ma marche mais n'empêchent plus mon... [Lire la suite]
jeudi 15 janvier 2009

OEIL JUIN 67

     Et la mémoire grandit. Nuit des hommes.   Nuit de la parole.        Les rêves avortés. Les livres muets. Les faces jaunes.      Le vent ne se relèvera plus de cette éclipse.      mort la mort                          mort de nous      notre dieu est mort aussi                       ... [Lire la suite]
mardi 13 janvier 2009

FRAGMENTS D'UNE GENESE OUBLIEE

Il est temps de se tairede ranger les accessoiresles costumesles rêvesles douleursles cartes postales Il est temps de fermer la parenthèsearrêter le refrainvendre les meublesnettoyer la chambrevider les poubelles Il est temps d'ouvrir la cagedes canaris qui m'ont prodigué leur chantcontre une vague nourritureet quelques gobelets d'eau Il est temps de quitterla maison des illusionspour le large d'un océan de feuoù mes métaux humainspourraient enfin fondre Il est temps de quitter l'enveloppeet s'apprêter au voyage Nos chemins se... [Lire la suite]
lundi 29 décembre 2008

TRIBULATIONS D'UN RÊVEUR ATTITRE

Ce n'est pas une affaire d'épaulesni de bicepsque le fardeau du mondeCeux qui viennent à le portersont souvent les plus frêlesEux aussi sont sujets à la peurau douteau découragementet en arrivent parfois à maudirel'Idée ou le Rêve splendidesqui les ont exposésau feu de la géhenneMais s'ils plientils ne rompent paset quand par malheur fréquenton les coupe et mutileces roseaux humainssavent que leurs corps lardéspar la traîtrisedeviendront autant de flûtesque des bergers de l'éveil emboucherontpour capteret convoyer jusqu'aux étoilesla... [Lire la suite]