samedi 23 octobre 2010

LE MYSTÈRE DE LA BEAUTÉ

L’absolu s’est manifesté dans un verre d’eau, quand le soleil est apparu derrière un nuage et lui a donné un éclat inattendu dans le plus gris des matins. Parfois, pense l’agnostique, ce qui est invraisemblable naît d’une simple explication logique comme si le hasard n’existait pas. Ce qu’il fait, cependant, c’est se mettre à la place de l’homme qui n’accepte pas que la beauté puisse naître de rien, quand il découvre qu’il est à la frontière entre ce qu’on sait et ce qu’on n’a pas même besoin de comprendre. C’est pour ça que, en... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 27 juillet 2010

PRIERE DU VIEUX MAÎTRE SOUFI LE LENDEMAIN DE LA FÊTE....Extrait

Dis-moi le GrammairienToi qui connais les déclinaisonsLes subordinationsLa nature et la fonctionEt l’élision des chosesLequel prête son nom à l’autreL’amour ou l’absoluQu’il t’arrive de nommer AmourJ’ai cherché cet AmourDans les livres, sur les routesDis-moi le GrammairienAi-je le droit de trouver l’absoluDans le vermeil d’une fraiseJ’ai sorti les plus beaux poèmesPour voir mon amourEt ma plus belle chemiseJ’ai oublié mes prièresDis-moi d’où nous vient l’amour des sources,Des dunesSerait-ce une métaphore de la métaphoreOu... [Lire la suite]
mardi 1 septembre 2009

CAMUS

"Ceux qui n'ont pas exigé, un jour au moins, la virginité absolue des êtres et du monde, tremblé de nostalgie et d'impuissance devant son impossibilité, ceux qui, alors, sans cesse renvoyés à leur nostalgie d'absolu, ne se sont pas détruits à essayer d'aimer à mi-hauteur, ceux-là ne peuvent comprendre la réalité de la révolte et sa fureur de destruction." . ALBERT CAMUS .
Posté par emmila à 16:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
lundi 24 août 2009

UN SI LONG PARCOURS...Extrait

Désormais je consens, que la lumière soit le souffle pur qui transfigure toute ruine et rédime le monde, et que la nuit revienne, pourtant. D’un dernier mouvement j’apaise ma révolte. J’accepte l’instant nu. Geste essentiel, éclatement solaire, et que mes mots soient des fissures, où la vie se fragmente. Ombres et lumières. Un visage soudain traversé d’émotion, une envolée peut-être? Puis la chute, brutale, dans le vide obscur, et nos regards dépossédés que le réel submerge. J’accepte la fracture, puisqu’il le faut, et la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 27 janvier 2009

EDMOND DANTE

J’ai cru à l’exceptionnelle rencontre,C’était erreur.Ivre de sentimentsJ’ai chuté.Le réel impose la véritéFaute à celui qui ne veut la voir.La construction d’une relationNécessite intensité.Loi :Le désir d’un seul ne suffit pas.Il faut le partage.L’émotion est coupable du désordre.On revient dégrisé.Le temps apaise la douleur.On se fait neuf pour continuer.On croit à l’Unique.C’est illusion tenace.*Je vis plus en rêve avec toiQu’en ta réelle présence.Ton absence magnifieMon avide imaginaire.Nouvelle élueJ’ouvrais le ciel pour... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,