dimanche 31 décembre 2017

VOEUX

Voeux La joie de chaque jour et l’amourContre la solitude des imagesEt nous ? naufragés des espaces intolérantsEcrivons en mille langues, la joie L’abri contre la violenceL’appel des jours de paixdes nuits ardentes avec la proximité des angesde fidélité ax rêvespour qu’à la prochaine rencontrepersonne ne te sente étranger     Felicitación NavideñaLa alegría diaria y el amorContra la soledad de las imágenes¿Y nosotros? náufragos de los espacios intolerantesQue escribimos en mil lenguas, la alegríaLa protección contra... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

mercredi 8 novembre 2017

VAHAN TEKEYAN

Que me reste-t-il de la vie ? Que cela est étrange, il ne me reste que ce que j'ai donné aux autres.   .   VAHAN TEKEYAN (1878 - 1945) poète arménien   .  
vendredi 17 août 2012

SUR LA MORT D'UN CHIEN...Extrait

"Coupons au plus court : aimons ceux qui nous aiment ou sont prêts à nous aimer. N’usons pas nos faibles forces à convaincre. Ne croyons pas en nos mérites. Acceptons avec empressement la faveur insolite qui nous est accordée. Une main écarte le rideau qui nous isole, elle se tend vers nous ; hâtons-nous de la saisir et de la baiser. Si elle se retire tu n’as plus rien, car tu n’es toi-même rien que par cet acte d’amour. " . JEAN GRENIER .    
Posté par emmila à 13:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 28 mars 2009

CITATION

" Impose ta chance , serre ton bonheur et va vers ton risque . A te regarder , ils s'habitueront " .  René Char . OEUVRE  UZEYIR CAYCI
Posté par emmila à 23:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 25 mars 2009

ÉLOGE DU FOU

Il existe sur cette terre un peuple dont on ne parle jamais mais ils se reconnaissent entre eux ; ils s’aiment ou se haïssent mais surtout, sans cesse, ils se renvoient la même question, la seule à leurs yeux qui mérite d’être posée. Ils cherchent, cherchent sans répit, sinon quelques plages de mensonges et certaines formes d’oubli. Cette question murmurée, implorée, chantée, hurlée, ils s’en frappent la tête. Ils s’en mettent le cœur à vif ! Ils la boivent tel un vin rare, se l’injecte comme un poison, se saoulent ou se régénèrent,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,