mardi 17 mai 2016

PATIENCE...

Patience d’arachnéenà tisser et retissercontre l’invisible.Patience pour nos tessonsnos lourds bagagesnotre rage sèchenos brûlures d’abeilles.Patience encorepour la blessure mollela cicatrice dévastéequi saigne le temps à venir.Patience contre la dérobadel’équivoque de l’oxydé.Patience pour creuser l’infime.Patience envers les écritsnés de l’obscurscandés en sautillanttressés sur des ruines.Patience pour les doigts uséspour le chant abandonnéla descentedans l’enfer de l’autre.Patience enfinpour les tempêtes intimescelles que l’on... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mardi 17 mai 2016

AGNES SCHNELL...Extrait

Restera-t-il en tes motsquelque imagequi parlera de ton absence ?Restera-t-il en tes motsun peu de l'haleine tièdequi leur donna des ailes ?Demain tu attendrascomme on espère la pluieou la nuit parfois.Dépouillé de cette poussièrequi te blessaitqui en blessait d'autres,tu partiras les mains vides… .   AGNES SCHNELL   .   Photographie Hengki Koentjoro   
Posté par emmila à 19:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mercredi 13 avril 2016

AGNES SCHNELL...Extrait

 Mains mêlées,mes mots recueillaient ses motsmon souffle entourait son souffle.Il ne me reste de son nomque syllabes sonorespour combien de tempsencore ?Voler vers ses tournoiementsvers sa joie sa lumièrecourir à son chantdanser dans ses pasme fondre en son ombre.Papillon noir démesuréj'arpente rocailles grèveset jardins clos,papillon noir desséchéde ténèbresje marche je dériveinutile répétitiond'une recherche avortée. .   AGNES SCHNELL   .   Photographie Ade Santora      
Posté par emmila à 22:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
dimanche 3 avril 2016

ON POURRAIT

On pourrait s’attacherà ce qui n’est qu’à peine,frémissements miragesmurmure d’écumecreux d’arbre mortcouleurs des âmes.On le pourrait.On pourrait étreindrele fragileéphémères papillons de neigebaiser d’un fruit pulpeuxmousses embuéespoint de mer oùle vent s’arrête…On est à l’écoutedes mots pulsantsbalbutiements d’une première foistoujours espéréetoujours rêvée.On marche seulobstinémentdérapant de leurresen faux-semblants.Note jaune grinçantela lie des jours videsle monde en fricheset ce temps qui manque pourtantpour saisir palper... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
dimanche 3 avril 2016

AGNES SCHNELL...Extrait

À ce qui n’est que peauou écorceà ce qui est nébuleuxténuau point d’être improbablej’opposeles petits pas pressés de l’infimele rire des voix humidesla chute des oiseaux dans l’indifférencele flux caressant pour les immergésla main retenant le sangd’une plaie invisible...Tout ce qui est fragilenous est essentiel. .   AGNES SCHNELL   .   Photographie Kylli Sparre  
Posté par emmila à 13:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 1 avril 2016

JOUR DE LIESSE, JOUR DE COLERE...Extrait

Elle le regarde longuement, détourne les yeux au moindre mouvement qu'il fait. Elle voudrait lui parler, lui demander sa raison d'être là. Elle voudrait l'interroger, l'écouter. Elle voudrait comprendre.Elle craint l'abrupt du regard, l'éclat soudain de la voix. Elle craint le dialogue, elle craint les paroles qu'elle pourrait entendre, qu'elle voudrait entendre pourtant.Le vent souffle avec insolence. Il est toujours rageur ici. Il pousse des débris de végétaux, des papiers souillés, des poussières infimes qui irritent la gorge et... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

dimanche 6 mars 2016

AMITIE EQUIVOQUE

D’une nature plutôt curieuse, il avait été intéressé par l’arrivée de l’étrangère, dans le foyer d’accueil où il logeait depuis quelques années.Personne ne l’avait averti du changement. Il ne savait ni qui elle était, ni d’où elle venait, ni qui l’avait présentée. Elle s’était installée alors qu’il était absent.Cette jeune vie avait changé toutes les habitudes de la maison : les enfants étaient distraits et se disputaient les faveurs de l’étrangère, les parents s’inquiétaient de son bien-être, de son confort. Et lui, le vieux garçon... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 4 mars 2016

SYMBIOSE

 Une très belle nouvelle d'Agnès, toute en  discrétion, délicatesse et sensibilité...Tout ce qu'elle fût... .   Un léger relief arrête la main. A peine sensible, un sillon creuse la surface. La main effleure. Elle tâtonne comme à la recherche de détails estompés. L'arbre a souffert des derniers orages.Il était vieux. Il s'est rendu. Abattu dans l'herbe, il exibe l'indécence de ses racines lourdes de terre. La main qui le frôle est ravinée elle aussi, parcourue de nervures, de ramures... Le rythme lent de la caresse... [Lire la suite]
vendredi 26 février 2016

AGNES SCHNELL...Extrait

Une toile bat dans le vent une porte s'ouvre sur l'imprévisible. Entre l'autre et soi l'épuisant voyage par saccades. Des murs s'effondrent comme dans un demi-sommeil. On grandit non par désir mais par convenances On attend la fraîcheur l'inattendu un rire peut-être ou un adieu à reculons. Farouche on meurt un peu à peine rassasié. Aura-t-on assez touché assez étreint avant de sombrer ?   .   AGNES SCHNELL  2006   .   Oeuvre Montserrat Gudiol
Posté par emmila à 00:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
vendredi 12 février 2016

ABSENCE

Elle portait le doux prénom de Violette… Un prénom suranné qui lui avait valu bien de moqueuses remarques ! Et ce d'autant plus que son teint de blonde tournait rapidement à l'incarnat. Elle avait épousé Freddy… enfin, Alfred.               Alfred et Violette étaient donc unis depuis plus de quarante ans. Il avait perdu cheveux et verve, mais avait gagné en poids. Elle avait troqué sa grâce et ses rondeurs féminines contre des angles et une humeur acariâtre. Il... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,