lundi 21 décembre 2015

MOSANE OU PRESQUE...Extrait

L'Ardenne…                            J'habite où les pierres ont manière d'hommes, où les murs précaires en savent long.   La source prend très haut son cours au delà des êtres privés d'enfance..   Ici, la peau est folle d'un rien d'une visite d'insecte d'un gonflement de pulpe, ni heurts ni prières ne pourrissent les fruits par le centre.   Tout est instant tout est... [Lire la suite]

samedi 19 décembre 2015

POEME A CRIER...Extrait VII

Il est des soirs où ta vie te parvientde si loinqu’elle semble un écholas de se répéter.Le familier devient alorsétrange et si videque fuir te paraîtla seule façon de vivre.Tu partages ton coin de désertavec l’étranger de passage.Il a su entendreen même temps que toile bruit du ressacla mer lointaine.Tu partages avec celui qui te parle à peine.Sa langue a d’autres courbeset même des ailes que la tienne a oubliées.Il sait ton besoin de silenceil sait la vague qui brûle tes rêvesil a connu la même.Il sait les ponts soudain... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
mercredi 16 décembre 2015

POEME A CRIER...Extrait VI

... Les voix se mêlentinsoumises        taiseuses des voix se mêlent à la tiennetu n’es plus seuletu ne portes plus       seuleles mots arides et brefsque tu rugis quand tu aimes.Entre les lignesentre les motstu ne sais plus où est toi où est l’autre.Des mains s’offrentet vers les tiennesse tendent et t’invitentà t’apaiser.D’autres derrièrene sont que griffesprêtes à lacérer.Il est des soirsoù tu alignes tes penséestu sais que cela est vainmais l’espérance te raviveet... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mardi 8 décembre 2015

POEME A CRIER...Extrait V

Une pensée pour Agnès . ... Tu as bercé tant de fruitsles tiens ou d’autrestrop grands parfois pour tes mains,trop exigeants.De nouveau si prochecette brûlure de l’absoluinvasion fulguranteespéréequi te grandit et te portequi mène ta mainvers des calligraphies inconnuesque tu ne voulais pas voir.Tu te replies vers ton silencevers tes secretsc’est là que tu habites le mieux.A vif toujours et encoreà vif      à découvert,dénudée.Le chemin se traînaitdans la lumière perduele chemin s’égarait et tu... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
vendredi 27 novembre 2015

POEME A CRIER...Extrait IV

... Déchirure les barbelés intimesdéchirure la flammeque même l’eau avivedéchirure la peau affoléeet la faimcomme un gouffredéchirures nos motsque nous glissonssous l’aile des oiseaux.Un jour peut-êtrela nausée ne sera qu’oubliun peu de brume entachéeque l’on rejette d’un souffle.Alors se dévoileront toutes les fractureset les contraintes qui trop longuements’opposèrent.Tu pourras révéler ta longue quêted’un lieu durable,un lieu humain à ta mesureUn lieu ?Là-bas sur la route…derrière le miroir peut-êtreoù rien ne peut mentirun... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
mercredi 25 novembre 2015

POEME A CRIER...Extrait III

... Tu vasainsi à tous pareilletu vas ainsi que vont les hommesfranchissant lentementce qu’ils espèrent eaux calmeset n’est qu’entraves et pièges.Arbres parmi les arbres puissantsils recherchentl’étreinteils nouent leurs questions à d’autres questions.Ils ne sont parfois qu’une toute petite voix d’enfancetoujours étonnée toujours apeurée.Le poète se trompe !Il n’y a pas de sourcedans les regardsni d’anges si ce n’est de pierre.Il n’y a pour toique ce jeu infernald’ombres et de lumièreil n’y a que toiqui chercheset te... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mercredi 18 novembre 2015

POEME A CRIER...Extrait II

... Ce besoin de l’autrequi te prend malgré toice besoin qui te brûleles reins        ou le cœurou l’âme quand tu y croiste submerge trop. Un mot seul pour te dire, dénudéetoujours et encore dépossédée envahie…Ce n’est peut-être qu’illusionun voile   une buéeun jeu dans le miroirun passage du dedansvers le fluctuant.Ce n’est peut-être qu’une partie de déscontre soi-mêmeune partie pour durerdans l’inhospitalierun jeu noirsur un damier videune terrible partieavec l’absolu. . ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mardi 10 novembre 2015

AGNES SCHNELL...Extrait

Tu marches pieds nus par déférence pour ton exil sans fin tu marches sur une terre lourde de silences. Voix égarées d’un pays d’herbes amères où tu t’es meurtri bien avant, bouches agacées d’où le chant se retire vers la nuée d’ombre ou la canopée des oiseaux siffleurs… Jours de sable que dans le désordre tu égrènes jours fiévreux d’images craquelées d’orages lents à mourir. Quelque part remisés tes mots aux courbes douces aux balancements d’ailes tes mots seront cet indéfini qui glisse comme à regret des lèvres.   . ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 4 novembre 2015

POEME A CRIER...Extrait

Tant de foistu as consolé        écoutétant de fois tu as été le nid qui reposecelle qui offraitla conque de ses mainspour protéger la flamme naissantepour élever la tige trop frêleou redresser l’instable .Tant de fois tu t’es tenduevers le manque        vers le videvers ce qui t’effrayait tanttant de fois tu aurais aimé être bercée. .Voici de ta chairdes fruits humains et tendresà protéger        à caressertoi qui cherches... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
mardi 27 octobre 2015

AGNES SCHNELL

J'ai rencontré Agnès Schnell lors d'un marché de poésie dans les Ardennes, Place aux livres. Nous avons vite parlé librement, amusées de nous trouver une même passion pour l'Ardenne profonde, ses paysages, ses eaux et ses légendes . Nous avons parlé de la difficulté d'avouer l'écriture quand on est femme, et des fidélités qui poussent vers la page encore vide. D'auteurs que nous aimions. Je suis partie avec deux livres d'elle : Murmures dans l'absence et En filigrane, L’Ardenne. J'ai lu ses deux livres, pas dévoré, lu, siroté,... [Lire la suite]