mardi 7 août 2018

LA MAISON PRES DE LA MER...Extrait

  Et il s’agit bien de ce peu Que j’ai vu vibrer sur une aile Allumer l’inconnu d’un corps                          Il y a eu des échanges si simples Entre un silence en nous que l’on tourne Brève rafale de l’esprit  Dehors le calme revenu La mer ravaudait ses filets                             Matins où le monde s’étonne Mu par la main d’un nouveau-né Entre rai lumineux... [Lire la suite]
Posté par emmila à 01:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

samedi 5 mai 2018

JEAN LAVOUE...Extrait

Si le silence t’échappe,Echappe-toi avec lui !Suis le premier oiseau,Ecoute bien son chant :Comme il résonne en toiD’un amour infini. Si le froid t’engourditChausse-toi de courage,Mets tes pas dans la neigeSuis des chemins de gel,Eprouve leur douceurApprivoise leurs cris. Quand le jour t’appauvrit,Quand la nuit te précède,Que tu ne sais plus l’heureNi l’instant de ta perte,Pose là tes désirsTes armes et tes combats.Sors des ombres têtues,Prends la voie souveraineQui n’a pour seules lumièresQue d’épouser tes pas. Si ton cœur te... [Lire la suite]
mardi 15 août 2017

RÊVES D'AILE

L'épervier, c'est le nom du filet que lance sur la vague – corps déjeté – le pêcheur de la côte. Un chalut de pauvre, une voile sans mât.   L'épervier, c'est un battement d'air, une envolée de mailles, des dentelles de sel que la lumière défroisse.   C'est le rêve d'aile qu'il déploie, l'épervier. Le geste répété, souvent plus grand que soi. . . . . MICHEL BAGLIN « Les Chants du regard » éd. Privat .   . .   .          
Posté par emmila à 16:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
samedi 3 juin 2017

OCCITANIE...Extrait

Chaque foisje me hisse hors des fersjusqu'à ton frontpour le meilleuret pour le pireje lie mes lèvres à tes lèvresdans un espace de chaleur animalechaque matinj'apprends pas ta boucheles nouvelles fraīches de la vieet puis je descendsdans la rue où respirent les hommessoleils inachevésje me frotte à leurs rides muettesà leurs paumes ronces et rosesà leurs joies d'enfants à leurs cruautés énigmatiquesTu es dans mon ombretu brûles dans mon regardtu sépares la paille et le grainje leur montre le chemind'ailes et d'étoiles possiblecent... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
jeudi 7 juillet 2016

UN ARPÈGE DE FEUILLES DANS L'AILE BLEUE DU VENT

Un jour la vie sera comme une main ouverteNos royaumes réels tous les chants déchiffrés Je serai parmi vous comme un arbre immobileEt le soir tombera très doux sur une épauleAlors je chanterai comme on parle à l’oreilleUn arpège de feuilles dans l’aile bleue du vent Quelque part le bonheur en nous fera ses nidsLe soleil entrera partout dans les mémoiresEt chacun vibrera de sa harpe profondeChacun sa dissonance en l’accord inouï J’entends depuis toujours un impossible orchestreJ’entends depuis toujours nos échos se brisantEt tu... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
dimanche 21 février 2016

JERUSALEM

Encore une fois regardeet ne retourne plus.Une fenêtre au-dedans,grande ouverte sur l’Étendue.Tu n’as pas besoin de te retourner,partout c’est l’Ouvert à cette heure,là-bas ici , même ce qui n’a jamais commencé.Lumière gris-rose de poumon qui enfle entre les doigtscherchant toujours un fond, des limites,qui le retournent pour chercher le secret,la membrane grise de l’amnios fissuréel’incertitude entre l’aube et la nuit.Odeur de la vie, enflure d’un bourgeondans l’arbre se dépliant à l’infini– Le jasmine s’éclaire –deux ou trois... [Lire la suite]

dimanche 22 février 2015

UNE COLOMBE, UNE AUTRE...Extrait

Ô grand songe vous traversezdans votre régate nocturnel'écume & la rumeurdu tumulte des hommesvous glissez entre les étoilessur le soyeux tissu de l'ombreunique intense égal effortÉnergie d'un peuple d'ailesroyaume est votre mouvementun léger royaume invisibledans sa rythmique souveraineson innocente trajectoireoh si docile  la lumièreà sa douce légalitéoiseaux de mer dans le sillage- mouettes qu'on prendrait pour l'âmedu lieu qui garde nos soleils -vous essayez de nous rejoindretexte ou destin lisible encorederrière un écran... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
vendredi 16 mai 2014

LE BLEU DE LA NUIT CRIE AU SECOURS

abîme je me ferai ailepour distancer la douleurà travers un nouveau cielhabité par les voyelleset les soleils rameursnuit je m'éveillerai aurorejacassant sur la pierreDans mon sang de feu verton entendra peu à peu se taireles voix herbeuses des mortssilence je me ferai paroleessentielle comme l'outilj'aurai des amours de rossignolet des gloires d'épifanfares entre les épaulesje n'irai plus à l'ordureà l'eau pourrie, à la souche éteintej'habiterai la rosée qui tintel'enfant sur le chemin de l'écolej'aurai plein les poches la monnaie... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:26 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 10 août 2013

AILE

 Quelle symbioseQuel élan harmonieuxEût si profondémentExalté les élémentsQue l'esquif vélivoleQue tu mènes Et qui t'accorde A l'enfance lointaineAux mystères des songes Et des ballons rouges   Là à ciels ouvertsDe la mer aux nuagesUne aile trace Dans l'azur rebelleL'empreinte coloréeDes libertés séraphiquesEt l'Ether s'animePeuplé de folies D'ellipses vertigineusesEt d'arabesques légères   On y vole commeDanse le ventAu gré des fantasques pulsions de l'être Longtemps bridéMais que viveLe souffle de la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mardi 9 avril 2013

D'OU VIENT-ELLE ?

Mais d'où-vient-elle en grand secret Mais où naît-elle la désirée oui c'est de l'onde de l'eau du vent la voie profonde qui nie le temps intemporelle c'est elle l'aile lissant le chant   Quelle est sa cible quel est son but Les coeurs sensibles en sont férus Car elle balade en liberté De cantonades en murmuré Intemporelle c'est elle l'aile pour s'envoler   Mystérieuse ou triste ou gaie la cajoleuse et sa pagaie rame vers l'âme et dit bonjour je suis la larme du chant d'amour Intemporelle c'est elle l'aile ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,