vendredi 27 juillet 2018

ALDA MERINI...Extrait

Puis faites l'amour.Pas de sexe, juste de l'amour.C'est ce que je veux dire.Les baisers lents sur la bouche,Sur le cou,Sur le ventre,Sur le dos,Les morsures sur les lèvres,Les mains tressées,Et les yeux dans les yeux.Je veux dire des câlins si serrés.Pour devenir une seule chose,Des corps piégés et des âmes en collision,Caresses sur les rayures,Des vêtements enlevés avec les peurs,Bisous sur les faiblesses,Sur les signes d'une vieQue jusqu'à ce momentC'était un peu fané.Je veux dire des doigts sur les corps,Créer des... [Lire la suite]

lundi 25 septembre 2017

MER / MARE

Je marche sur mes eaux de femme.Je t’expliquerai qu’il y a une mer saléeet une mer pleine d’amour.La ligne de démarcation a été ma poésie.Avec elle j’ai divisé les mystères de la meret mon propre mystère.Cependant j’ai compris que dans les petites choses,comme ma modeste maternité,il existe des mers infinies.Où s’alternent seiches et larmes,des choses jamais vues et grandeur de Dieu.Et j’ai compris que la poésie est inutile.Comme la beauté de la mer,si on ne pense pas à qui l’a crééequi est un grand mystère.    .   ... [Lire la suite]
jeudi 8 septembre 2016

NOUS AVONS NOS NUITS INSOMNIAQUES...Extrait

Les poètes proclament le vrai, ils pourraient être dictateurs et sans doute aussi prophètes, pourquoi devons-nous les écraser contre un mur incandescent ? Et pourtant les poètes sont inoffensifs, L’algèbre douce de notre destin. Ils ont un corps pour tous et une mémoire universelle, pourquoi devons-nous les arracher comme on déracine l’herbe impure ? Nous avons nos nuits insomniaques, les mille calamiteuses ruines et la pâleur des extases du soir, nous avons des poupées de feu comme Coppélia et nous avons des êtres turgescents de mal... [Lire la suite]
dimanche 31 août 2014

LA SIMPLICITE / LA SIMPLICITA

La simplicité c’est se mettre à nu devant les autresEt nous avons tant de difficulté à être vrais avec les autres.Nous avons peur d’être mal compris, de paraître fragiles,de nous retrouver à la merci de ce qui nous fait face.Nous ne nous exposons jamais.Parce qu’il nous manque la force d’être des hommes,celle qui nous fait accepter nos limites,celle qui nous les fait comprendre, en leur donnant du sens et en les transformant en énergie,en force précisément.J’aime la simplicité qui s’accompagne d’humilité.J’aime les clochards.J’aime... [Lire la suite]
lundi 1 juillet 2013

DOPO TUTTO ANCHE TE/ APRES TOUT MÊME TOI...Extrait

Je marche sur mes eaux de femme. Je t’expliquerai qu’il y a une mer salée et une mer pleine d’amour. La ligne de démarcation a été ma poésie. Avec elle j’ai divisé les mystères de la mer et mon propre mystère. Cependant j’ai compris que dans les petites choses, comme ma modeste maternité, il existe des mers infinies. Où s’alternent seiches et larmes, des choses jamais vues et grandeur de Dieu. Et j’ai compris que la poésie est inutile. Comme la beauté de la mer, si on ne pense pas à qui l’a créée qui est un grand... [Lire la suite]
jeudi 17 janvier 2013

ALDA MERINI

Je n'ai pas besoin d'argent. J'ai besoin de sentiments, de mots, de mots choisis avec soin, de fleurs comme des pensées, de roses comme des présences, de rêves perchés dans les arbres, de chansons qui fassent danser les statues, d'étoiles qui murmurent à l'oreille des amants. J'ai besoin de poésie, cette magie qui allège le poids des mots, qui réveille les émotions et donne des couleurs nouvelles. . Non ho bisogno di denaro. Ho bisogno di sentimenti, di parole, di parole scelte sapientemente, di fiori detti pensieri, di rose dette... [Lire la suite]
mardi 12 avril 2011

APRES TOUT MÊME TOI...Extrait

Je marche sur mes eaux de femme. Je t’expliquerai qu’il y a une mer salée et une mer pleine d’amour. La ligne de démarcation a été ma poésie. Avec elle j’ai divisé les mystères de la mer et mon propre mystère. Cependant j’ai compris que dans les petites choses, comme ma modeste maternité, il existe des mers infinies. Où s’alternent seiches et larmes, des choses jamais vues et grandeur de Dieu. Et j’ai compris que la poésie est inutile. Comme la beauté de la mer, si on ne pense pas à qui l’a créée qui est un grand mystère. . ALDA... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,