mardi 29 mars 2022

SE REVERRA T-ON ? - LETTRE A L'ENFANCE ALGERIENNE

Froisse et défroisse le ciel, le mot et les amitiés asthéniques. Et toi, mon ami de si loin venu mais déjà parti, revois-tu notre rue ?Dans les fissures du ciel et de l'heure, vois-tu là-bas l'absence, et le chevreuil qui court dans l'ombre des bois ?Un homme ici-bas fond le plomb qui le tuera. La terre tourne sur elle-même comme une robe de derviche tourneur, danseur dont la prière n'arrêtera pas la balle.Me vois-tu qui me perd dans la danse des jours?Se reverra-t-on ? Ils sont si loin nos vingt ans.Au... [Lire la suite]

samedi 19 février 2022

CHANTS BERBERES DE KABYLIE...Extrait

« Toute poésie est avant tout une voix. Et celle-ci plus particulièrement. Elle est un appel qui retentit longuement dans la nuit, et qui entraîne peu à peu l'esprit vers une source cachée, en ce point du désert de l’âme où, ayant tout perdu, du même coup on a tout retrouvé. Poésie intérieure, qui tend au silence, mais un silence peuplé de mille voix sans timbre, les voix des devenirs qui s'achèvent dans l'être vivant que nous sommes, en l'instant précis où nous nous éprouvons comme un être unique et prédestiné dans la chaîne des... [Lire la suite]
vendredi 16 juillet 2021

ISABELLE EBERHARDT, 1877-1904 : UNE IDENTITE DANS L'ALTERITE

  . Qui peut résister à Isabelle Eberhardt après l’avoir découverte ? La nouvelle bio-fiction de Tiffany Tavernier, chez Tallandier, confirme la règle qu’on ne plonge pas impunément dans l’aventure de celle que les prédécesseurs en biographie ont, tour à tour, nommée, « la bonne nomade », « une Russe au désert », « La Louise Michel du Sahara », « la Révélation du Sahara », « l’amazone des sables », « l’errante », « une rebelle », « une... [Lire la suite]
lundi 15 mars 2021

MON DESORIENT...Extrait

"A l'heure où j'écris ces lignes, je ressasse de moins en moins les hasards de la fureur de l'Histoire. Plus tranquille avec moi-même sans avoir toutefois perdu ma capacité de m'insurger, je comprends mieux les clameurs simplificatrices des autres." Ainsi débute ce témoignage de Danièle Maoudj, issue d'un métissage franco-algérien et qui vit en Corse où elle anime le festival de cinéma méditerranéen de Bastia. .   Sur les sentiers de ma révolte, mon ami de toujours, Charles Santoni  qui porte le nom de ma mère, a su,... [Lire la suite]
jeudi 28 mai 2020

GUY BEDOS - HOMMAGE

  " Si j'avais un drapeau, mon emblème serait le bras d'honneur...." Guy Bedos   . ...  Né le 15 juin 1934 à Alger, dans une famille pied-noir d’origine espagnole, il grandit dans la violence. Son père, Alfred Bedos dirige un laboratoire de produits pharmaceutiques. Sa mère, Hildeberte Verdier, est la fille du proviseur du lycée d’Alger. Le couple se sépare alors qu’il est encore très jeune. Guy Bedos ne reverra son père que de loin en loin. Sa mère se remarie avec un homme qui la bat. Elle frappe son fils en... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

dimanche 3 mai 2020

OEUVRES POETIQUES...Extrait

Sous les voûtes d’El Djezaïr, et la saveur des sauces − Le laurier, le cumin, l’ail et la goutte d’ombre Où mijote l’invention. Je t’aime – mais quoi, je parle à vide ! J’ai laissé mon amour aux cigales d’Europe. J’ai tout donné – Révolution ! – pour quoi ? Une dune qui roule Et pas une chimère où reposer ce front !     .     JEAN SENAC     .   Photographie Thami Benkirane https://benkiranet.aminus3.com/    
Posté par emmila à 17:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
dimanche 3 mai 2020

HAMID CHERIET DIT IDIR....HOMMAGE

 Adieu Ami, que la terre te soit légère...Tu continueras à bercer les anges  et à voyager dans nos coeurs... Le étoiles ne meurent pas... . Yidir   Tewεer sseba n uɣilfIɣab yidir si lharaGujlent tzeɣwaIṭij yedli-t ussigna   Yuɣwas udrar nat leḥsenUzelent wallen d tiregwaTafsut tuɣal d cetwaYendef uglim n tmazɣa   Gugemen iẓuran n teqvaylitLjerh iḥuz tudrin maraMkul lεerc ihuss s tyitaDeg umendil tezza ccama   Yenna uzemni s ttvutYidir yeǧǧa-d lɣellaTudert tezwar tagaraYettru wul terra... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
lundi 2 décembre 2019

DJAFFAR BENMESBAH...Extrait

Comme un vieux navire au mouillage, hésitant à lever l’ancre pendant que ses lumières vibrent sous les eaux, mes pensées prennent le large pour accoster sur mon étoile avec l’exigence qu’elle se nomme de mes éclats antérieurs à mon départ d’Alger. Seule Alger, l’amante, la muse, connaît mes aversions et mes penchants. J’avais pris contrat, la nuit, avec ses puits de silences et avais fait de son jasmin ma clause intime. Ainsi, je combinais ma vie à des surprises délicates qui m’enjolivaient continûment d’éclats immenses et... [Lire la suite]
samedi 14 septembre 2019

LES MASSACRES DE JUILLET

Pour la fête des hommes libresils ont massacré mes amispeau brune sur les pavés grisô Paris comme tu es tristetriste et sévère pour ma race Voici l’arbre sans racinevoici l’écorce frappéela fleur fermée le fruit brûléet ton grand soleil humideliberté Fallait-il fuir l’injusticela plaie ouverte dans le douarle soleil et la faim d’Alger et de Tunispour la liberté de Rochechouart O mon peuple trompéfrustré jeté dans l’ombremon peuple saccagé dans son tranquille espoirviolent naïf mon peuple d’hommesqui perds le coeur la mer et qui... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,