vendredi 14 mai 2021

MILLY OU LA TERRE NATALE...Extrait

« Déjà l’herbe qui croît sur les dalles antiquesEfface autour des murs les sentiers domestiques,Et le lierre, flottant comme un manteau de deuil,Couvre à demi la porte et rampe sur le seuil. (…) Bientôt un étranger, inconnu du village,Viendra, l’or à la main, s’emparer de ces lieuxQu’habite encor pour nous l’ombre de nos aïeux,Et d’où nos souvenirs des berceaux et des tombesS’enfuiront à sa voix, comme un nid de colombesDont la hache a fauché l’arbre dans les forêts,Et qui ne savent plus où se poser après ! »   .   ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

jeudi 4 avril 2019

LA POESIE...

La poésie c'est ce que l'homme a de plus divin dans la pensée, de ce que la nature divine a de plus magnifique dans l'image et de plus mélodieux dans les sons. C'est à la fois sentiment et sensation, esprit et matière, et voilà pourquoi c'est la langue complète, la langue par excellence qui saisit l'homme par son humanité toute entière, idée pour l'esprit, sentiment pour l'âme, image pour l'imagination et musique pour l'oreille...   .     ALPHONSE DE LAMARTINE     .  
lundi 19 septembre 2016

LAMARTINE...Extrait

Le livre de la vie est le livre suprême ; Qu'on ne peut ni fermer, ni rouvrir à son choix. passage attachant ne s'y lit pas deux fois, Mais le feuillet fatal se tourne de lui-même ; On voudrait revenir à la page où l'on aime, Et la page où l'on meurt est déjà sous vos doigts.   .   ALPHONSE DE LAMARTINE   .
Posté par emmila à 09:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 2 avril 2016

GRAZIELLA ...Extrait

L'île d'Ischia, un de mes berceaux familiaux   Un soleil étincelant moirait la mer de rubans de feu et se réverbérait sur les maisons blanches d'une côte inconnue. Une légère brise qui venait de cette terre, faisait palpiter la voile sur nos têtes et nous poussait d'anse en anse et de rocher en rocher. C'était la côte dentelée et à pic de la charmante île d'Ischia, que je devais tant habiter et tant aimer plus tard. Elle m'apparaissait, pour la première fois, nageant dans la lumière, sortant de la mer, se perdant dans le bleu... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 4 octobre 2012

LE PREMIER REGRET...

Sur la plage sonore où la mer de SorrenteDéroule ses flots bleus aux pieds de l'orangerIl est, près du sentier, sous la haie odorante,Une pierre petite, étroite, indifférenteAux pas distraits de l'étranger !La giroflée y cache un seul nom sous ses gerbes.Un nom que nul écho n'a jamais répété !Quelquefois seulement le passant arrêté,Lisant l'âge et la date en écartant les herbes,Et sentant dans ses yeux quelques larmes courir,Dit : Elle avait seize ans! c'est bien tôt pour mourir !Mais pourquoi m'entraîner vers ces scènes passées... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,