samedi 9 mars 2013

AGNES SCHNELL

Tout est mouvement glissé, songes brumeux plus denses que la vie. Tout est miroir où peinent les reflets. Tout est dérapages où s'agitent faims et désirs, nos étoiles terrestres toujours altérées. Ni mots, ni lettres ne peuvent porter l'intense, l'impalpable qui crée les fractales de l'âme. Seule la musique, seul l’envol du souffle…   .   AGNES SCHNELL   .        
Posté par emmila à 18:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

lundi 14 mai 2012

LE CANTIQUE QUI EST A GABRIEL/LE...Extrait

Je n’ai plus connaissance sinon du seul silence qui là-bas m’a reconnu J’aurais vécu en est le nom car je sais les noms de cette nuit qui est l’épair Du ciel ici quand je te parle de guérir comme l’on meurt dans la mort de l’autre Qui était l’étendue, le nom même des choses que l’on n’a pas connues Or vois les salles d’ombre, le gréement disparu, le guet des parélies perdues, Ô maitresse d’armes, je te dirai le cœur et le doute du cœur, d’autres preuves, L’ancienneté du cœur, le miroir sur la table, le vin... [Lire la suite]