jeudi 25 juin 2015

JE SUIS / Assagi lliɣ , 25 Juin 1998...

Aujourd'hui vivant, demain, qui sait ?J'ai dit ce que je saisEt ce que je vois,Il vous en souvienne: si je sombre dans la rigoleMon spectre vous appellera.Miroir, je t'ai offert mon visage:Tu l'as lapidé de balafres.Me dressant pour affronter mon désir,Il exigea de moi ceci:Mon sang ou le sien;C'était ainsi: c'était lui ou moi.La feuille de basilic se terrorise,Se terrorise à la sécheresse accourant.Mon coeur est creusé des brûlures,Du feu qui souffle sur lui.Voici que le vent du malheur s'affraîchit,Ils veulent en nous bannir jusqu'à... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

mardi 25 novembre 2008

TOI, MON MAROC AMAZIGHE

A Ali Khadaoui   « Les hommes continuent d’avancer ainsi Inconscients de ceux qui s’en allèrent, de ceux qui s’en vont, d’eux-mêmes… » .                 Yannis Ritsos   .   Ô insensé Maroc, pourquoi veux-tu trahir Ton sang berbère, ton sang plus pur que diamant ! Pourquoi mentir, pourquoi ? La sève de tes enfants Vient d’une terre sublime, berceau de grands empires ! .   Oui, tu es berbère, berbère jusqu’aux racines De tes cellules nourries... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 28 octobre 2008

AHIDOUS (izli)

  A Ali Khadaoui . .  « Adday teqqimt ghef iselli, tras smaht aday tekkart »    (« Si tu t’assoies sur une pierre, demande-lui pardon en te levant »)        Sagesse amazighe .  Tenez-vous droit, femmes amazighes, tiges ardentes, fleurs rayonnantes de l’aurore, Levez vos yeux vers la coupole du ciel, hommes amazighes, faucons embrasés du midi, Aigles au vol sidéral, éperviers qui ignorent le poids de l’éther, Chanteurs de l’éternité, musiciens du temps vêtu des rameaux... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,