mercredi 26 décembre 2018

AMIS, SOYEZ TOUJOURS....

Amis soyez toujours ces veilleuses qui tremblent Cette fièvre dans l'air comme une onde passant Laissez fumer longtemps la cendre des paroles Ne verrouillez jamais la vie à double tour Je suis là cœur battant dans certains soirs d'été A vous imaginer à vous réinventer Amis soyez toujours ces voix sur l'autre rive Qui prolongent dans moi la fête et la ferveur Des fois vous le savez il fait encore si froid Le voyage est si long jusqu'aux terres promises Je suis là cœur battant dans tous les... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

dimanche 19 février 2017

MAHMOUD DARWICH...Extrait

Comme l’herbe qui pousse entre les jointures des rochers, On s’est rencontré un jour tels deux étrangers…  Le ciel printanier composait l’étoile après l’étoile. Et moi, je composais une strophe d’amour Pour tes yeux… Et je l’ai chantée !   Tes yeux, savent- ils que j’ai longuement attendu Comme l’été qui a attendu un oiseau Et que j’ai dormi comme l’émigrant Ayant un œil fermé tandis que l’autre demeure éveillé A pleurer sa sœur… ? Amoureux, nous sommes Jusqu’à ce que... [Lire la suite]
Posté par emmila à 02:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
samedi 12 novembre 2016

A L'AMITIE

Bonjour la rue des sottes nuits hivernales Pavée de mes pas et mes détours maudits Mes soupirs, mes plaintes et mes râles Reviennent ombrager tes silences interdits Vieux drille je suis, assidûment étranger Tel un Oyat des plages de colères arraché Obviant vaille que vaille aux vergetures Et à l'essor guindé des vaudevilles futurs Du village qui m’a vu naître et les déconvenues Passant par les cités d’ombres que j'ai connues Jusqu'à Paris où j'ai chaviré de mes ails d’agami Étranger là où j'ai été et chanté, là où j'ai dormi. ... [Lire la suite]
lundi 19 septembre 2016

LETTRE A DES AMIS PERDUS

Merci Agnès..   Vous étiez là je vous tenais Comme un miroir entre mes mains La vague et le soleil de juin Ont englouti votre visage Chaque jour je vous ai écrit Je vous ai fait porter mes pages Par des ramiers par des enfants Mais aucun d’eux n’est revenu Je continue à vous écrire Tout le mois d’août s’est bien passé Malgré les obus et les roses Et j’ai traduit diverses choses En langue bleue que vous savez Maintenant j’ai peur de l’automne Et des soirées d’hiver sans vous Viendrez-vous pas au rendez-vous Que cet ami perdu... [Lire la suite]
dimanche 18 septembre 2016

OSSELETS D'AMOUR

mes amis mortstellement vivantstellement présentsje ne pense jamais à vousvous vous imposezen venant là où je me hanten'importe oùce grain de solitudepar lequel votre voix-la mienne aussi- se délestes'élève entre rêve réalitéhors des formes furieusesoù s'esquisse une humanitési peureuse si frileusemes enfants mes parentsje vous vois nuageuxparmi les méandres du soleilvous venez vous abriterles jours d'oragedans les alvéoles de ma chairà l'abris de mes paupièresnous ne nous perdons jamais de vueen dépit d'une impossible distancenous... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mardi 23 juillet 2013

L'ARBRE DES AMIS / EL ARBOL DE LOS AMIGOS

Il existe des personnes qui nous rendent heureux dans la vie, par le simple hasard de les avoir rencontrées sur notre chemin. Quelques-unes parcourent le chemin en entier à nos côtés, et voient passer beaucoup de lunes, mais il en est d’autres que nous voyons à peine, d’un pas à l’autre. Toutes, nous les appelons amies, et il en est plusieurs sortes. Chaque feuille d’un arbre pourrait caractériser un de nos amis. Les premiers à éclore du bourgeon sont notre papa et notre maman qui nous enseignent ce qu’est la vie. Ensuite, viennent... [Lire la suite]
Posté par emmila à 05:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,