jeudi 23 juin 2022

ANNE PERRIN...Extrait

Partout il y a toi dans mes rêves et dans mes jours Dans le chuchotement du vent dans les airs délétères Autour du firmament de l’écorchure et dans la plaie que l’on recoud Partout il y a toi Dans mon sang qui bouillonne et mon coeur chavirant Partout il y a toi Dans cette envolée de caresses et dans ce mirage, au bout des doigts, de ton visage effacé Partout il y a toi Dans le secret des nuits sous les plafonds zébrés de silences Dans cet invisible rayonnement qui fait luire même les ombres et irradie les... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mardi 21 juin 2022

ANNA MARIA CARULINA CELLI, POEMES ...Extrait

Si je devais m'en aller aujourd'hui En un inaccessible ailleurs C'est à ta porte la première que je viendrais frapper C'est toi d'abord que je viendrais étreindre Ton visage princier un instant entre mes mains Ainsi qu'une coupe de victoire Dans tes yeux je mettrais en dépôt mon sourire Qu'il t'accompagne comme font les anges muets Merveille des merveilles Tu es venue avec les fleurs des cerisiers Les heures étaient à la folie Au fond d'une pois obscure j'étais ensevelie Tu t'es déployée, mon soleil enragé Lors... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 17 juin 2022

SAISON DES HOMMES...Extrait

  Sachant qu’elle nous sera ôtée,Je m’émerveille de croire en notre saison,Et que nos cœurs à chaque foisRefusent l’ultime naufrage.Que demain puisse compter,Quand tout est abandon ;Que nous soyons ensembleÉgarés et lucides,Ardents et quotidiens,Et que l’amour demeure après le discrédit. Je m’émerveille du rêve qui sonde l’avenir,Des soifs que rien ne désaltère.Que nous soyons chasseurs et gibiers à la fois,Gladiateurs d’infini et captifs d’un mirage.   Les dés étant formels et la mort souveraine,Je m’émerveille de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
vendredi 17 juin 2022

A PLEINE VOIX...Extrait

Les pommes respirent Ne laissez pas l’amour s’échapper de ses pommes.Ce sont des fruits mordus, sucrés, puis oubliés.On trouve dans l’herbage ce qui reste d’un homme ;pulpes mortes et fraîches, chair qui perdit son nacré. Le pommier a fleuri dans le gel d’hiver ;ses pétales ont été emportés au loin par un vent sec.L’écorce s’est fendue, la mousse est sa misère ;une roue a écrasé ses pépins, la neige les enterre. L’amour charnu bouge dans le vent froid,pomme jaunie par les soucis :c’est un nomade abandonné sans être en vie,quel... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 6 juin 2022

CLEMENCE

Un homme sur le chemin Au sud Loin A peine la touffeur infléchit son pas Sa vie est alentour Champs brûlés Sous la force des jours La corne de l’été Le jour respire faiblement Dure coûte que coûte Malgré le tourment Le doute L’homme soliloque Sous la pierre anguleuse Du soleil Sa voix de mémoire Décrit des orbes vibrants Dans un soleil volatil Ses mots rehaussent le jour Avec la pertinence d’une pluie d’été Inverse symphonie miséricordieuse Mais revient parfois une voix plus ancienne D’un seul tenant ... [Lire la suite]
lundi 6 juin 2022

QUAND VOUS SEREZ AU MILIEU DE LA GRANDE VIE PAYSANNE

  "Quand vous serez au milieu de la grande vie paysanne Au milieu d'un champ dans les loins Ou au cœur d'une forêt en automne, Vous comprendrez qu'il y a loin de vous Au cœur du monde Qu'il y a loin de votre coupe Aux lèvres de l'éternel, Et vous écouterez bruire l'automne Et vous entendrez les feuilles Tomber de vos arbres intérieurs Vous entendrez la voix de la Terre Et le présent vous sautera aux yeux Croyez en l'extase des nuages Qui traversent les grands horizons Au petit vent du soir Au cœur de l'été chaud... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

jeudi 2 juin 2022

THEORIE DE L'EMERVEIL

Voici, me levant ce matin, ce que je vois quand je regarde la mer : le cortège de tous ceux qui saventqu’on s’en va plus vite qu’il n’est temps de le remarquer la foule immense de tous ceux qui ne voulaient pasmourir de travaillerpuisqu’on a bien assez à fairede vivre pour mourir la grande marée des indifférentscalfeutrés dans leur cabaneen attendant que passele temps des maudits le déferlement des coléreuxqui n’en pouvant plusde se faire taper dessusse levèrent à leur touret sans tapersur ceux... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mercredi 1 juin 2022

QUAND MICHEL SERRES NOUS PARLE DE L'AMOUR - 14 Février 2010 -

  « Oui au désir, mais avec respect. Oui à la force, mais avec douceur. Oui au corps, mais avec esprit. Oui à la prise, mais avec l’offrande, avec le partage. Oui à l’altérité, mais il faut un accord. Oui à la différence, mais il faut l’harmonie. Autrement, c’est raté. Il faut donc avoir de la patience, accepter la longueur du travail que suppose l’approche de l’autre, qui est toujours très différent ou très différente. Être honnête, avoir de la probité, ne pas tricher, ne pas mentir. Être très attentif à l’autre. Se livrer au... [Lire la suite]
mercredi 1 juin 2022

L'ÂME

Partout, l'âme du jour se décline dans ses possibles, ils sont milliards d'échos dispersés dans l'universalité de la seconde, à leurs portes, mon œil et tout l'irraisonnable de la raison savent que la beauté n'est que la peau d'apparence des âmes, combien de têtes charmantes, de fleurs, de joliesses endimanchées ont-elles porté, en elles, la mort et le crime ? Tout a une âme, l'esquisse de cette pensée qui se fera poème, les odeurs, les mots, les chansons, la couleur des rires, les pierres, le chemin, l'instant, le... [Lire la suite]
mercredi 1 juin 2022

L'ATELIER DES SAISONS...Extrait

Les oiseaux fouillent la lumière,Picorent les murmures du vent,Demeurent étonnés,Entre sauge, lierre et sureau,D'entendre monter leur chant.   Dans quelle embuscadeM'attends-tu,Bonheur qui souris,Bercé par mes défaites ?Je rassemble à genouxDes peines pour la route.Il en faut pour chanterMieux se tenir debout.Le sourire d'une inconnue,Les mains légères des épis,Se nouant et se dénouant,L'odeur vieille d'une commodeDont les souvenirs sont envolés, Le bruit mat et rouléD'une pomme qui tombe,L'enfant qui ouvre la boucheEn traçant... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,