vendredi 1 novembre 2019

BRUNO RUIZ...Extrait

Tout ce que tu n’as jamais dit est là, au fond de ta gorge. C’est un oiseau en cage. Un rai de lumière qui cherche sa porte. Tout ce que tu n’as jamais dit s’accroche à l’immobile du jour, à tout cet amour qui se retient en toi et t’épuise parfois. Non, tu n’étais pas fait pour être réduit à tout ce non-dit. Tu étais fait pour te séparer de l’aimant de tes mots fragiles. Pour rejoindre la parole de l’aurore dans le ciel enfin confondu au soleil. Il fallait que ta confession s’accomplisse et se grave dans la pierre innocente de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

dimanche 27 octobre 2019

LORELEI...

A Lorelei, pour sa première année     L'enfant croit que les feuilles repoussent aux roux du soleil.Elle a mis sa chemise d'aube pour entendre les murmures de la nature. Elle sait déjà le flamboiement des herbes où elle réchauffe ses rêves et le clin d’œil des astres quand il se réveillent. Elle apprend les silences du monde, la beauté des aurores, la poésie des matins qui riment avec l'horizon.Et l'enfant croît, les feuilles tombent et passe le temps. ... Et bah moi alors, je t'ai fait un poème. C'est juste un petit... [Lire la suite]
Posté par emmila à 02:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
lundi 7 octobre 2019

IL N'Y A PAS D'AMOUR HEUREUX

Rien n'est jamais acquis à l'homme Ni sa forceNi sa faiblesse ni son coeur Et quand il croitOuvrir ses bras son ombre est celle d'une croixEt quand il croit serrer son bonheur il le broieSa vie est un étrange et douloureux divorceIl n'y a pas d'amour heureuxSa vie Elle ressemble à ces soldats sans armesQu'on avait habillés pour un autre destinÀ quoi peut leur servir de se lever matinEux qu'on retrouve au soir désoeuvrés incertainsDites ces mots Ma vie Et retenez vos larmesIl n'y a pas d'amour heureuxMon bel amour mon cher amour ma... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
lundi 7 octobre 2019

AFIN QU'IL N'Y SOIT RIEN CHANGE

Tiens mes mains intendantes, gravis l'échelle noire, ô dévouée ; la volupté des graines fume, les villes sont fer et causerie lointaine.Notre désir retirait à la mer sa robe chaude avant de nager sur son cœur.Dans la luzerne de ta voix tournois d'oiseaux chassent soucis de sécheresse.Quand deviendront guides les sables balafrés issus des lents charrois de la terre, le calme approchera de notre espace clos.La quantité de fragments me déchire.Et debout se tient la torture.Le ciel n'est plus aussi jaune, le soleil aussi bleu.L'étoile... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
lundi 7 octobre 2019

LES ÎLES OU LE VOYAGE...Extrait

Du bleu pour ma Joss...   ... l’île du bout du monde - celle qui est sur l’arc de l’horizon - l’origine de l’homme est une île - l’enfance est une île - les îles, les îles - dans l’île toute espérance est permise et tout amour : c’est dans le couple-île que s’accomplit le mystère de l’amour - attraction des îles, attraction des sources - les îles-oasis - chaque fille est une île, chaque ville est une île, aborder les îles, aborder les filles - entrer dans les îles, entrer dans les filles - aborder... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
vendredi 27 septembre 2019

AMOUR, POESIE, SAGESSE

Le philosophe et sociologue Edgar Morin était l'invité de l'Université permanente de l'Université de Nantes, jeudi 12 décembre 2013, pour une conférence intitulée "Amour, poésie, sagesse", titre éponyme de l'un de ses ouvrages. L'occasion pour l'un des plus grands penseurs contemporains de nous livrer sa vision de l'amour. Edgar morin s'interroge sur l'amour, la poésie, la sagesse qui illuminent nos vies tout en cachant leur énigme et leur complexité... L'amour ne vit, soutient-il, que dans l'état d'un "innamoramento", se régénérant... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

jeudi 26 septembre 2019

LE BAISER DE LA POESIE...Extrait

Où serons-nous quand ces fleurs deviendront fruits         dans l'étroit entre deux, où la fleur n'est plus une fleur         et le fruit n'est pas encore un fruit. Quel merveilleux         entre deux         nous formions l'un pour l'autre, entre nos corps,         entre nos yeux, entre l'éveil et le... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 18 septembre 2019

INTRANSITIVE

Fille de collines, boumiane, chèvre sur les cailloux. C’est une pas jeune, pas vieille, une rétive, l’ourlet défait aux mûriers et aux rêves. C’est la sauvage qui parle aux arbres, brûle son ombre à midi, neige et fleurit dans le même geste. C’est la vigne au tournant des sols secs, la brindille de chemin, l’étincelle sur la meule, le sable dans la roue, l’adventive racine sur le haut du mur, qui surprend toujours. Quand je l’aperçois, je lance quelques mots, le temps qu’elle me voie déjà elle s’éloigne. Intransitive. Inconvenante aux... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:36 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mercredi 18 septembre 2019

LES PAS DE L'EAU...Extrait

Ecoute c'est l'oiseau le plus lointain du monde qui chante Je n'ai jamais vu la haine de deux peupliers.Je n'ai jamais vu un saule vendre son ombre à la terre.Et gratuitement l'orme offre sa branche aux corbeaux;Partout où frémit une feuille, s'épanouit aussi le bourgeon de l'ardeurL'ivresse d'un pavot m'a baptisé déjà dans le vertige du devenir Ιl ne nous appartient pas de percer le mystère de la rose.Nous ne pouvons à la rigueurQue nous baigner dans la magie de la fleur.Dresser notre tente par-delà le savoir.Ou tremper notre... [Lire la suite]
jeudi 12 septembre 2019

BRUNO RUIZ...Extrait

« Ce peu de temps qui reste A ce corps qui s’enliseJe le veux souverainSous la lune compliceJe le veux dans ta mainPlus léger qu’une abeilleComme un coussin d’étéLa flèche d’un hiverJe le veux sans compterLes ruines de nos routesEt savourer à deuxL’instant qui s’éternise. »***« Voici le temps des bilans de l’usure Aux feux croisés de nos forges intimesJe veux l’amour absolu jusqu’au boutFace à la verte et dernière beautéMaintenant »   . . .   BRUNO  RUIZ . . . . Oeuvre ?
Posté par emmila à 13:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,