jeudi 28 mai 2020

GUY BEDOS - HOMMAGE

  " Si j'avais un drapeau, mon emblème serait le bras d'honneur...." Guy Bedos   . ...  Né le 15 juin 1934 à Alger, dans une famille pied-noir d’origine espagnole, il grandit dans la violence. Son père, Alfred Bedos dirige un laboratoire de produits pharmaceutiques. Sa mère, Hildeberte Verdier, est la fille du proviseur du lycée d’Alger. Le couple se sépare alors qu’il est encore très jeune. Guy Bedos ne reverra son père que de loin en loin. Sa mère se remarie avec un homme qui la bat. Elle frappe son fils en... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

jeudi 28 mai 2020

CHEMIN DE PLUIE ET D'ETOILES Tome I...Extrait

Pour tes douze ans, mon Cé, en pensée et en coeur avec toi...   .   Parce que l'hommetoujours doit savoir rêverParce que l'hommetoujours doit savoir aimerParce que l'homme toujoursdoit savoir douterParce que l'homme toujoursdoit savoir s'indignerParce que l'homme toujoursdoit savoir être un enfantParce que l'hommetoujours doit savoir pleurer et rireParce que l'hommetoujours doit savoir et revenirParce que je n'ai d'autre royaume que l'utopieje crois à tout cela.       .     ... [Lire la suite]
mardi 26 mai 2020

DIEU, LE SILENCE ET MOI...Extrait

Un jour, je trouverai ma voix d'oiseauMa chanson d'âme Un jourInlassable quêteur de la QuestionPage blanche échappée d'un cahier de vieCristal ivre jeté dans l'incalculableSans syllabaire et sans habit de motsJe ferai l'in-voyage du silenceJ'habiterai des sous-bois de terreEt l'intérieur du vent. Un jourChercheur d'ImprobableVoyageur égaré de son soiAu profond des transparencesJ'irai froisser la mémoire et l'oubliChercheur de véritéEncore debout dans mes rêvesAccroupi dans la mortAu bilan de la raisonJe traquerai le faiseur d'âmes. ... [Lire la suite]
mardi 26 mai 2020

JEAN-MICHEL SANANES...Extrait

On ne devient un homme que lorsque l’on comprend que la tendresse n’est pas une forme nécessiteuse de l’amour mais la pleine expression de l’amour hors des contingences des exigences du désir.J’affirme que sans tendresse, il n’y a pas d’amour authentique.     .     JEAN-MICHEL SANANES chevalfou.over-blog.net/   . Oeuvre Salvador Dali
Posté par emmila à 10:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 24 mai 2020

FERNANDE...

Ma petite Fernande, 23 ou 24 ans,  hier, au paradis des chats...Si tristes.... .   " Les larmes, le vent et les nuages parfois volent si bas   Que l’on en a le visage mouilléSi bas, que pour ne pas mourir, il nous faut rouvrir de vieux soleils " J.M. Sananès   .     . ... Aussi amis,pardonnez que parfois la tristesse me gagnemais sachez que, du haut de mes vieux printemps,je n’oublierai jamais ni l’heure des Mistrals Gagnantsni la puissance du cri, de l’amour et de l’espoir,je n’oublierai... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mardi 19 mai 2020

POESIE LA VIE ENTIERE...Extrait

Tu es dans un jardin et tu es sur mes lèvresJe ne sais quel oiseau t'imitera jamaisCe soir je te confie mes mains pour que tu disesA Dieu de s'en servir pour des besognes bleues Car tu es écoutée de l'ange tes parolesRuissellent dans le vent comme un bouquet de bléEt les enfants du ciel revenus de l'écoleT'appréhendent avec des mines extasiées Penche-toi à l'oreille un peu basse du trèfleAvertis les chevaux que la terre est sauvéeDis-leur que tout est bon des ciguës et des roncesQu'il a suffi de ton amour pour tout changer Je te... [Lire la suite]

vendredi 8 mai 2020

JEAN CAMILLE...Extrait

Nous les enfantsOrdinaires des vents contrairesMalgré tout il nous fallut vivreEtre mais contreUn adversaire ou une épauleC’est un métier à temps completQu’aimer et qu’être aiméPuis un jour le couplet s’arrêteOn a beau recompter ses doigtsRemettre à jourLe carnet de bal des caressesC’est à coups de pied dans les fessesQue l’on vous envoya valserLa vie est assez cavalièreLa perspective l’est aussiPassant avancé sur les rivesLe ballot se chargeait d’éclatsLa rivière charriait les shrapnels d’en quatorzeLes mères allaient rond mais ça ne... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
lundi 4 mai 2020

SAIT-ON JAMAIS

  Si tu es, comme il m’arrive de l’espérer encore,capable d’apercevoir le même azur que mes yeuxet de reconnaître les routes où je m’aventuredepuis l’alvéole où parfois je ne peux t’enfermerpar refus de laisser m’anéantir la lassitude,(ou d’abdiquer sans remède la recherche d’un sens),alors peut-être, en échappant aux faits de sciencees-tu là, telle que je peux encore t’espérer. Si tu regardes, tu sais que je ne trahis jamaisla parole que nous nous sommes donnée sans réserveet qu’après toi sans faille je m’efforce... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
dimanche 3 mai 2020

OEUVRES POETIQUES...Extrait

Sous les voûtes d’El Djezaïr, et la saveur des sauces − Le laurier, le cumin, l’ail et la goutte d’ombre Où mijote l’invention. Je t’aime – mais quoi, je parle à vide ! J’ai laissé mon amour aux cigales d’Europe. J’ai tout donné – Révolution ! – pour quoi ? Une dune qui roule Et pas une chimère où reposer ce front !     .     JEAN SENAC     .   Photographie Thami Benkirane https://benkiranet.aminus3.com/    
Posté par emmila à 17:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
dimanche 3 mai 2020

ANNA MARIA CARULINA CELLI...Extrait

J'ai besoin de plumes, de coups de vent, de papillons et de lumièreDe trous dans l'atmosphère, où l'on tombe en se tenant le coeurJ'ai besoin du mystère d'un craquement de branches dans les feuillesDe trisses, de nuages en jachèreQue les doigts de l'homme ne labourent pasDes nuages de passageQui traversent les yeuxPour y pleurer de joieJ'ai besoin d'air J'ai besoin d'un éclairDéchirant d'or le cielD'une blessure éphémèreD'où des sequins d'eau pureFeraient des trombes sonnantesDes danses trébuchantesEn brisant sur l'asphalte des... [Lire la suite]