mercredi 21 novembre 2012

DANS LE TYMPAN DU COEUR...Extrait

J’ai toujours attendu que quelque chose sauve la vie. J’ai toujours été étonné, quand un livre me brûlait les mains, de voir que d’autres pouvaient en parler calmement, et que cela ne les faisait rasseoir que dans leur propre vie éteinte. Quand on leur amène leur propre cœur dans des mains blanches, et que les gens n’en veulent pas, il n’y a plus rien à espérer pour eux. Par l’amour c’est comme si j’avais été mis une fois de plus en haut d’un arbre, à l’abri de tous les dangers. Quelqu’un m’a aimé, par cet amour j’ai été sauvé de ma... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

samedi 17 novembre 2012

UNE FEMME INNOMBRABLE, le roman de marie-madeleine...Extrait

« Mon bien-aimé élève la voix : Il me dit : lève-toi, ma bien-aimée ma belle, viens, va vers toi-même : L’hiver est passé, les pluies ont séché. Sur notre terre les fleurs se montrent. La saison vient des gais refrains, le figuier forme ses premiers fruits, et les vignes en fleur exhalent leur parfum. Lève-toi, ma bien-aimée, ma belle, viens, va vers toi-même… » Te voir Te regarder, mon amour, Quand se dénoue ta chevelure, Et se voilent tes seins, Et ta main blanche Sur cet océan noir. Te regarder, à en perdre les yeux, Jusqu’à... [Lire la suite]
Posté par emmila à 01:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 16 novembre 2012

NICOLE BARRIERE

Dans les conjonctions heureuses des étoiles Sous la croûte obscure de la langue Près de la roche percée sur l’île, On raconterait la beauté dans la nuit Les mots défailleraient pour dire la rencontre du soleil et du rideau de pluie La langue saignerait le silence de ses éclats De ses désirs précipités, un jour de fête des mots Le paysage et l'air auraient la substance même du bonheur, avec la vocation de l'amour Un jour de comète éblouie, On resterait muet, incapable de se déclarer, gauche et embarrassé de soi, Si intime On... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 16 novembre 2012

DEUIL

On dirait l'eau Le rivage Il ferait beau On apercevrait les galets au fond du lit Les pierres lisses rondes et dures Et les jours noyés de larmes On dirait Le visage Les lèvres blanches feraient silence On promènerait une forme d'espoir Entre le matin fatigué, l'insomnie La nuit et sa tunique d'attente On dirait qu'il va pleuvoir Une pluie de larmes battrait les jours entiers On chercherait dans la clarté L’étincelle Ou la plainte nue Où l'espace dense Ou l'odeur ténèbre Ou la pierre dévastée Ou le rêve tressé de... [Lire la suite]
mercredi 14 novembre 2012

EPITHALAME A NOUCHE

Soyons de ces oiseaux que chante Appolinaire Pihis qui n'ont qu'une aile et qui volent par couple. Sois l'aile de réserve pour mon exubérance la paix la permanence de mes rêves d'errance. Toi l'aimant la mesureet moi la fantaisie. Je serai ton audace tu seras ma patience Toi la lampe et l'étoile mon sang et ma prunelle l'eau de source candide où mes sèves s'abreuvent. Moi la ruse et la lutte ton feu ton étincellele rude le solide où tes vertus s'affûtent. Je serai la rosée de tes jardins intimes le vent doux l'aube claire qui... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 12 novembre 2012

SOUS LE SIGNE DU CANCER

Ma petite fille qui m’a donné tant d’amour Tu pars, agrippée aux nuagesBien trop lourds, Tu dérives au fil du cancerLes vieux jours : tes adversaires !...Tu pars pour ton ultime voyage,Ma petite fille, ma petite mèreToi qui m’as donné tant de bonheurA présent, tu t’accroches avec rage,Il y a un nid de crabes qui te mangent le cœur !Ils ont sucé ton sang et rongé tes poumons Mais n’ont pas éteint la lumièreSur ton front !Ma petite fille de 40 kilos et 80 hiversTu es toujours jolie même battue par l’orageIl n’y a pas de mots pour dire... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

dimanche 11 novembre 2012

J'EN APPELLE

                                                 à Matthieu Baumier  S’il est toujours minuit en ce siècle A la kermesse des étoiles Le meilleur est encore à venir Les épiciers du cœur tiennent boutique Sous le bec des vautours La chair quitte les os Ce monde est un vaste charnier Les hommes... [Lire la suite]
mercredi 7 novembre 2012

NICOLE BARRIERE

Je te donne, Amour La pierre lavée de grand soleil La craquelure de l'existence Le moirage inégal du temps Avec l'ombre du feuillage Avec l'herbe sous le vent   Je te donne, Amour L'escalier d'ocre au grès fidèle Le bois vieilli, la passerelle La porte ouverte à deux battants Avec le vent de la ruelle Avec le tilleul odorant   Je te donne, Amour Le souvenir de mes violettes La rosée blanche, l'alouette Le romarin et la sarriette Le parfum des pommes vertes Avec le goût fruité des ans   Je te donne,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 4 novembre 2012

LE CHÂTEAU DES PAUVRES

Dans le château des pauvres je n’ai pu t’offrir Que de dire ton cœur comme je dis mon cœur Sans ombre de douleur sans ombre de racines En enfant frère des enfants qui renaîtront Toujours pour confirmer notre amour et l’amour   Le long effort des hommes vers leur cohésion Cette chaîne qui sort de la géhenne ancienne Est soudée à l’or pur au feu de la franchise Elle respire elle voit clair et ses maillons Sont tous des yeux ouverts que l’espoir égalise   La vérité fait notre joie écoute-moi Je n’ai plus rien à te... [Lire la suite]
Posté par emmila à 00:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 2 novembre 2012

FEMMES ET HOMMES

Femmes et hommes de la texture de la parole et du vent qui tissez des tissus de mots au bout de vos dents,Ne vous laissez pas attacher,ne permettez pas qu'on fasse sur vous des rêves impossibles...On est en Amour avec vous tant que vous correspondez au rêve que l'on a fait sur vous,alors le fleuve Amour coule tranquille,les jours sont heureux sous les marronniers mauves,Mais s'il vous arrive de ne plus être ce personnage qui marchait dans le rêve,alors soufflent les vents contraires,le bateau tangue, la voile se déchire,on met les... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,