samedi 30 mai 2009

A L'ONDINE

« Je te prendrai dans l’émotion des landes muettement tu embrasseras ma terre Je te prendrai dans la clarté des fontaines avidement je te boirai Tu portes mes amours mauves dans la source des prunelles écoute les ajoncs et les plantes vont chanter pour nous deux la nuit fertile, la plage fraternelle Nous referons cette Cornouaille mortelle secrètement dans le lit des hautes herbes je te prendrai dans la grange verte et ton corps aux semences mélangé concevra tout un pays de fougères et de genêts. Ma belle amie sur la grève allongée... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 21 mai 2009

CHAQUE JOUR

Chaque jour je m’enfonce dans ton corpset le soleil vient bruire dans mes veinesmes bras enlacent ta nudité sans rivagesoù je déferle pareil à l’espace sans bordssur les pentes d’un combat devenu totalau milieu de la plus quotidienne obscuritéje pense à toi tel qu’au jour de ma mortchaque jour tu es ma seule voie célestemalgré l’érosion des peines tourmenteusesje parviens à hisser mon courage faillibleje parviens au pays lumineux de mon êtreque je t’offre avec le goût d’un cours nouveauamour, sauvage amour de mon sang dans... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 15 mai 2009

LE LIT DE L'ETRANGERE

C’est un amour qui va sur ses pieds de soie, Heureux de son exil dans les rues. Un amour petit et pauvre que mouille une pluie de passage Et il déborde sur les passants : Mes présents sont plus abondants que moi. Mangez mon blé, Buvez mon vin, Car mon ciel repose sur mes épaules et ma terre vous appartient… As-tu humé le sang du jasmin indivis Et pensé à moi ? Attendu en ma compagnie un oiseau à la queue verte Et qui n’a pas de nom ? C’est un amour pauvre qui fixe le fleuve Et il s’abandonne aux évocations : où cours-tu... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 15 mai 2009

MARTINE BRODA

étonnée de te trouver toujours cousu au revers du videj' ai cherché dans ma mémoirede quelle douceur naît l'amourdouceur je l'ai connue une foiset la plénitudeavec toi qui sortais de l'enfancearmé de ton regard et tes mainsson vecteur à présent est la voixau lieu de tant d'absenceil a suffi que tu me parles, avec des mots qui voulaient dire, pour que renaisse un vieil amourmais il n'est pas de vieil amourmon royaume est la beauté que tu délivresles traits de lumière que tu tendssans souffle au bord du vide .... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
lundi 11 mai 2009

PHILIPPE LEOTARD

Posté par emmila à 18:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
samedi 28 mars 2009

QUAND ON A QUE L'AMOUR

                  Quand on a que l'amour                A s'offrir en partage                     Au jour du grand voyage                     Qu'est notre grand amour                               ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 22 mars 2009

JE PARS DANS LE VENT

Je pars dans le vent probablement vers le néant. Mais si ce néant s'avérait être un trésor, je me battrais contre les puissances des ténèbres pour faire entendre ma voix enrichie de cette expérience nouvelle, pour vous dire la promesse que j'aurais arrachée au silence. Afin que vous sachiez que mon coeur est devenu plus riche, mon âme plus universelle. Que vous sachiez qu'après il y a quelque chose, autre chose. Autre chose qui ne peut être que Dieu, qui est en réalité Vous. L'homme matériel que nous sommes ne peut l'imaginer,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 17 mars 2009

AIMER

Que peut une créature sinon, entre créatures, aimer ?aimer et oublier,aimer et malaimer,aimer, désaimer, aimer ?aimer, et le regard fixe même, aimer ?Que peut, demandé-je,l'être amoureux,tout seul, en rotation universelle,sinon tourner aussi, et aimer ?aimer ce que la mer apporte à la plage,ce qu'elle ensevelit,et ce qui, dans la brise marine,est sel, ou besoin d'amour, ou simple tourment ?Aimer solennellement les palmiers du désert,ce qui est abandon ou attente adoratrice,et aimer l'inhospitalier,l'âpre, un vase sans fleur, un... [Lire la suite]
mardi 17 mars 2009

LUI DIRE

Il lui dit qu’il restera. Qu’elle n’avait pas à le choisir, tout juste à l’accepter. Qu’il demeurerait derrière, dans l’ombre des apparences, dans quelque endroit commun au rêve et au souvenir, dans la chambre du monde réconcilié. Il lui dit que deux âmes blessées fondaient un presque corps. Que deux errances pouvaient tracer quelque chose d’un parcours. D’un itinéraire. D’une quête. Il lui dit qu’il l’accompagnerait : de la peur de perdre à la perte de la peur.   Il lui dit qu’ils prendraient soin ensemble de leur manque.... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 13 mars 2009

CHANTS DU PARADIS

La terre amour est ma seule ancre Nous marchons sur des eaux de pierres   Et plus ne peut m'accrocher l'éternelle jeunesseNi la récitation par coeur de la peau et des cendres Jetées aux ciseaux du hasard   J'accueille avec affection le vivant, sa tendresse Joies des papillons, clins d'oeil des fleurs muettesEt ce chamois couché sur le divin. Tant de confiance   Le tour de chance éclairs-soleils passe comme un éclairIl faut cent vies pour comprendre Amis défunts sur des os de merveille ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,