mercredi 10 janvier 2018

POUR AINSI DIRE, POUR AINSI VIVRE...Extrait

À ceux à qui il ne manque rienIl manque l’essentiel :Le manque lui-même précisément N’ayant plus rien à désirer et tout venant à leur manquer Ceux-là déjà ressemblent à leur mort .   ANDRE SCHMITZ   .   Oeuvre Iléana Serban
Posté par emmila à 16:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 8 janvier 2018

LES PRODIGES ORDINAIRES...Extrait

Si quelques mots voulaient venir à son secourspeut-être traverserait-il le joursans trop mourir celui quele poids des choses conduit dansles vergers sans fruits du silence Peut-être serait-il absousd’avoir été dans un même tempsl’ange et la bêtecelui qui traquait des langagesdans l’azur et dans la paille Et si quelque parole fût-elle pauvreaimait à le prendre en pitiépeut-être s’ouvrirait-il au périlde vivre encore une journéecelui qui défaille et espère     .     ANDRE SCHMITZ     .   ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mardi 19 novembre 2013

D'ÂGE EN ÂGE DES OISEAUX NICHENT

D'âge en âge des oiseaux nichent   dans un arbre généalogique.   Et d'autres, familiers de l'origine du monde,   dans l'arbre ambigu   de la science du bien et du mal.       Dans les jardins de mars   des anges aux épaules nues   fantasment des incarnations   et d'autres mises au monde   chez des vierges de décembre.       Ailleurs en d'autres saisons   des tempêtes s'en prennent à des forêts   dont les arbres rentrent leur... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
dimanche 26 février 2012

LA PROSE DES JOURS...Extrait

Elle vint. Il ôta le vent de ses épaules fit glisser de ses hanches la neige du voyage. Il lui demanda d'oser dire. Elle parla avec audace d'un jardin déserté de trois ou quatre bouleaux trahis d'un pacte avec les loups. Il lui offrit la première lampe du soir. . ANDRE SCHMITZ . Oeuvre Aaron Westerberg
Posté par emmila à 18:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,