samedi 20 février 2010

SUR UNE CONFIDENCE DE LA MER GRECQUE...Extrait

Deux ou trois nuages.Et puis l'immensité de l'air tremblant,dans la brume de l'aube.Les paupièresde la mer surgissaient.Surgissaient et frappaient.Elles frappaientles flancs de la lumière.Ces signes là blessaient. C'était l'attente, la mer du matin,les côtesentrevues, solitaires,désertes,la pupille solaire.Quel jaillissement ! Tu pusl'ouvrir, une pupilleentretissée à l'autre, apercevoirles côtes, lumièreentretissée qui se répand de très lointaines pierreset traverse la brise,pleine d'espace, couvrecette théorie d'îles dispersées. Tu... [Lire la suite]

jeudi 2 juillet 2009

SUR UNE CONFIDENCE DE LA MER GRECQUE

NI la chauxni le figuier qui resplendit,ni même le temple aux cent portes-- tu ne pus les compterce sont les portes de toi-même devant le souffle de la mer-- ni même lalumière qui martèle                l'enclume de ce journi la peau éclatante de ce corpsne connaîtront la duréepauvres fragments brisés contre le ciel. NON pas un point immobiledans le temps indivismais le point incandescent de l'instant qui tourne,la somme peut-être d'instants dans le multiple, dans une... [Lire la suite]