mercredi 22 septembre 2010

LES INTOUCHABLES

« Debout dans la boue ,dans le vent Vous rêvez à la chasse au bonheur » Les enfants dorment dans des carcasses de voiture Boivent l’eau de la Seine. Et hagards du matin au soir, Sur le macadam, Mendient quelques centimes Dans un gobelet , Agaçant les passants : Pour manger SVP « Moussiou  », SVP « Madam ». Inutile de chercher la clé De ce paradis apparent. Le monde a le cœur en béton. « Debout dans la boue , dans le vent Vous rêvez à la chasse au bonheur ». Des hommes énervés descendent Des fourgons, Piétinent... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 18 juin 2010

LE FRERE DANS LA DENTELLE DE LA MEMOIRE

j'ai gravé sur les portes du temps la faim, le poème de grâce- lait doux- dans l'enfant couvert par le sein sculpté par la soif j'ai incrusté l'émotion comme un éloge comme une tendresse coulant dans l'océan la dentelle de la mémoire a échoué n'a pas pu convaincre le frère d'attendre la vieillesse il s'est exilé ,s'est extrait de quatre murs il est monté si éphémère aux cieux, transformé en voiles féeriques je prie mille étoiles , transparentes et voraces je retiens mon souffle,j'entends comment elles te... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 5 juin 2010

LES ERRANTS

« La misère même silencieuse peut déranger » Il n’y avait en eux ni vie ni mort, Seulement ce vide étrange. Il n’y avait en eux ni présent ,ni futur, Ni signaux ,ni gestes. Que les passerelles de leurs vies Mutilées. L’eau ne creuse plus leur soif, Le pain n’attise plus leur faim, Le Temps est ce joug qui menotte Le moindre lien Avec le monde dit « des êtres vivants  ».ANGELA NACHE MAMIER.
Posté par emmila à 10:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,