mercredi 28 octobre 2015

ALBANE GELLE

Plus âgés que nos âges, tous deboutdepuis la terre, nous sommes restéslongtemps au chaud dans nos paniques,récitant des chagrins ici et là appris parcoeur sous une grande pluie d'hiver.Avant de nous mettre à chercher lesoleil, et ses fraîcheurs, et ses jardins.Demain, même si la lumièredemeure difficile, nous croirons enfin auxanges.   . ALBANE GELLE   . Oeuvre Samantha Kelly Smith
Posté par emmila à 22:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

samedi 17 octobre 2015

MARC VIDABREVE

Aux cœurs légers et aux cœurs lourds Souhaitons l'osmose Le contrepoids de la rencontre Le soin des ecchymoses La réversibilité des anges Et l'intensité des songes...   .   MARC VIDABREVE   .     Brooke Shaden Photography
Posté par emmila à 15:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 1 juin 2014

POESIE I ....Extrait

Ce signe dans les mousses par quelle main tracé Dans quel temps pour quelle fuite ce signe Dans les mousses où la paume se pose pour pousser La barrière dessinée dans les pierres Plates les pierres bleues des murets Ton pas c’est celui déjà d’une qui courait Sa robe dans le vent marin sa peau salée Qui fuyait dans le rire le vent Ce signe dans les mousses où mon esprit se noue Par quelle main tracée dans quel temps La barrière s’ouvre la robe se défait Une mouette crie dans le soleil Le bois moussu grince contre le muret ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
lundi 7 janvier 2013

LA PORTE DU JOUR 1....Extrait

Un peu de paille, une haleine tièdeFemme aux yeux de demainUne rosace d'anges, des bergers se hâtentÉtoile dans les langesUn son de flûte, une nuit sans finNaissance en ferveur et silenceL'exil abrite la nouvelleUne romance d'églantines parfait notre veille.   . BERNARD GRASSET   . Oeuvre Eugène Carrière        
Posté par emmila à 20:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 17 juin 2010

FRIGILIANA

Bien sûr il y a la montagne,et le ciel tout autour est d'un bleuà dégriser les anges quilacent et délacent ces cheminsoù nos yeux accrochentles oliviers, les petites maisonsblanches et cabrées commedes cyclistes dans la descente.Mais ici sur la terrasse cisailléede cigales et sous le bougainvillierqui grimpe il n'y a riende part et d'autre de la table,rien à quoi retenir nos larmes. .. .GUY  GOFFETTE . . .
Posté par emmila à 21:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,