mercredi 18 août 2021

LES PETITES PERSONNES- EN DEFENSE DES ANIMAUX ET AUTRES ECRITS...Extrait

Vertige et vénération . . Un jour d’été, à Rome, je marchais le long d’une avenue bordée d’arbres. Sur les côtés, au-delà d’un trottoir étroit, s’ouvraient les portails de nombreux jardins appartenant à de petites habitations. De ces jardins, ainsi que des arbres de l’avenue, s’exhalait un parfum intense, à la fois doux et amer. Des myriades de fleurs, certaines de couleur blanche, d’autres d’un rose vif presque rouge, en étaient la source. Elles s’accrochaient, depuis les arbustes, jusqu’aux portails, débordant des barreaux et... [Lire la suite]

jeudi 15 avril 2021

ARMEL GUERNE...Extrait

Ici, où le silence nous a rendu le pas des heures du jour et de la nuit, nous marchons heureusement de saison en saison sans quitter un instant la communion immense de la création, cette prière qui vit en nous, silencieuse, et qui nous rend à notre état vivant de créatures. Sans aller jusqu'à l'humilité, certain éclat de la modestie supprime les barrières et ouvre sur les dimensions universelles pour la joie comme pour la gravité. Les fleurs et les moucherons de l'herbe me parlent souvent d'une terrible colère du ciel. J'écoute. Que... [Lire la suite]
jeudi 24 décembre 2020

SLIM....

Slimane Février 2000 - 23 Décembre 2020 . . Slim 
samedi 20 juin 2020

L’ALBINE : SCENES DE LA VIE EN LIMOUSIN ET EN PERIGORD VERT

  Sais-tu que... Le chien aboie quand le cheval hennit et que beugle le bœuf et meugle la vache ?Que l'hirondelle gazouille, la colombe roucoule et le pinson ramage.Que les moineaux piaillent, le faisan et l'oie criaillent quand le dindon glousse.Que la grenouille coasse mais le corbeau croasse et la pie jacasse.Et que le chat comme le tigre miaule, l'éléphant barrit, l'âne braie, mais le cerf rait.Que le mouton bêle évidemment et bourdonne l'abeille, brame la biche quand le loup hurle. Tu sais, bien sûr, tous ces cris-là... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:17 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 17 mai 2020

SABINE SICAUD...Extrait

Solitude...Pour vous cela veut dire seul,Pour moi – qui saura me comprendre ?Cela veut dire : vert, vert dru, vivace, tendre,Vert Platane, vert calycanthe, vert tilleul. Mot vert. Silence vert. Mains vertesDe grands arbres penchés, d’arbustes fous ;Doigts mêlés de rosiers, de lauriers, de bambousPieds de cèdres âgés où se concertentLes bêtes à Bon Dieu ; rondes alertesDe libellules sur l’eau verte... Dans l’eau, reflets de marronniers,D’ifs bruns, de vimes blonds, de longues menthesEt de jeune cresson ; flaque dormanteEt courants... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 9 janvier 2020

MARTIN LUTHER KING

Les Indiens ont dit : " Un jour, dans le futur, les animaux commenceront à disparaître. Les gens ne verront plus de loups, plus d'ours ni d'aigles. Les arbres géants disparaîtront eux aussi. Les gens se battront les uns contre les autres et ne s'aimeront plus. Le magnifique arc-en-ciel s'effacera peu à peu, et les gens n'en verront plus jamais d'autres. Et puis les enfants viendront. Et ces enfants aimeront les animaux, et ils feront revenir les animaux. Ils aimeront les arbres, et feront revenir les arbres géants. Et ces enfants... [Lire la suite]

mardi 5 février 2019

LES RACINES DU CIEL...Extrait

Il faut absolument que les hommes parviennent à préserver autre chose que ce qui leur sert à faire des semelles, ou des machines à coudre, qu’ils laissent de la marge, une réserve, où il leur serait possible de se réfugier de temps en temps. C’est alors seulement que l’on pourra commencer à parler d’une civilisation. Une civilisation uniquement utilitaire ira toujours jusqu’au bout, c’est-à-dire jusqu’aux camps de travail forcé. Il nous faut laisser de la marge. Et puis je vais vous dire… il n’y a pas de quoi être tellement fier,... [Lire la suite]
samedi 8 septembre 2018

ARNAUD RIOU...

La semaine dernière, j'ai rencontré pour notre film en Mongolie plusieurs familles d'éleveurs. Elles nous ont partagé leur quotidien, je leur ai raconté le nôtre. Pour eux, les centaines de chevaux sauvages, les troupeaux paissant dans des steppes sans limites, un quotidien dédié à un mode de vie nomade. Leur sourire est brillant. Ils sont en bonne santé et n'ont pas besoin de lunettes, tant ils sont habitués à scruter l'horizon à tout âge. "Pourquoi ne mangez-vous pas de viande ?" me demande l'homme curieux... Les Mongols sont... [Lire la suite]
vendredi 7 septembre 2018

MARGES

Toi qui vas ton chemin, t’arrêterais-tu entre des vignes à l’abandon si, droit devant, tu entrevoyais dans la tombée du jour, parmi l’intense éclat de petits cyclamens, une oreille pointue dressée, dodinant sur le bas-côté de la route ? Croirais-tu qu’un animal à museau fin est là, reins peut-être brisés, écrabouillé à demi, implorant ton secours ? Admettons que tu prennes le temps, souhaites vivre et le permettre aux autres, que tu sortes de la voiture tout en pestant contre cette imbécile de bestiole et que tu t’aperçoives qu’il ne... [Lire la suite]
Posté par emmila à 04:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
jeudi 29 mars 2018

JOURNAL D'UN POETE...Extrait

...   Bêtes, venez à moi ! venez bêtes farouches épancher toute haine dans la coupe de mes mains ! Il est grand temps que la lune là-haut cesse enfin de laper les nuages.   Sœurs chiennes, frères chiens, traqué comme vous parmi les hommes qu’ai-je à faire de caravelles haridelles ou des voilures de corbeaux.   Si la faim suintant de murs en ruine vient à s’agripper à ma chevelure, je mangerai la moitié de ma jambe et vous offrirai l’autre en pâture.   Je n’irai nulle part avec les gens, mieux vaut... [Lire la suite]