vendredi 18 octobre 2019

CITADELLE...Extrait

...       Tu n’as rien deviné de la joie si tu crois que l’arbre lui-même vit pour l’arbre qu’il est, enfermé dans sa gaine. Il est source de graines ailées et se transforme et s’embellit de génération en génération. Il marche, non à ta façon, mais comme un incendie au gré des vents....Qu' il n’est que voie et passage. La terre à travers lui se marie au miel du soleil, pousse des bourgeons, ouvre des fleurs, compose des graines, et la graine emporte la vie, comme un feu préparé mais invisible encore."   . ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

samedi 31 août 2019

LE PETIT PRINCE...Extrait

... Je crois qu'il profita, pour son évasion, d'une migration d'oiseaux sauvages. Au matin du départ il mit sa planète bien en ordre. Il ramona soigneusement ses volcans en activité. Il possédait deux volcans en activité. Et c'était bien commode pour faire chauffer le petit déjeuner du matin. Il possédait aussi un volcan éteint. Mais, comme il disait :"On ne sait jamais !"Il ramona donc également le volcan éteint. S'ils sont bien ramonés, les volcans brûlent doucement et régulièrement, sans éruptions. Les éruptions volcaniques sont... [Lire la suite]
mercredi 10 octobre 2018

LE PETIT PRINCE ...Extrait

...   Les gens ont des étoiles qui ne sont pas les mêmes. Pour les uns qui voyagent, les étoiles sont des guides, pour d’autres, elles ne sont rien que de petites lumières. Pour d’autres qui sont savants, elles sont des problèmes. Pour mon directeur, elles étaient de l’or. Mais toutes ces étoiles-là se taisent. Toi, tu auras des étoiles comme personne n’en a… Quand tu regarderas le ciel, la nuit, puisque j’habiterai dans l’une d’elles, puisque je rirai dans l’une d’elles, alors ce sera pour toi comme si riaient toutes les... [Lire la suite]
mardi 31 juillet 2018

ANTOINE DE SAINT-EXUPERY

Il y a tout juste 73 ans, ce 31 juillet,Le petit prince Antoine de Saint-Exupéry,Profitant, je crois bien, d'une migration d'oies sauvages,Rejoignait, son mouton sous le bras, sa petite planète et sa rose. Il avait raconté ce départ, quelques années auparavant,Dans un livre qui n'est pas vraiment un livreMais plutôt une sorte de missive, à la fois amère et joyeuse, Adressée à l’enfant qu’il était restéPour s'encourager malgré tout à croire, à aimer et à sourire à la vie jusqu'au bout. Il en avait suffisamment appris sur les... [Lire la suite]
dimanche 25 mars 2018

CITADELLE...Extrait

« Comme l’homme doit baigner dans l’air, comme la carpe doit baigner dans l’eau, l’arbre doit baigner dans la clarté. Car planté dans la terre par ses racines, planté dans les astres par ses branchages, il est le chemin de l’échange entre les étoiles et nous. »     .   ANTOINE DE SAINT-EXUPERY   .      
jeudi 15 février 2018

CITADELLE...Extrait

Tu ne sais pas, leur disait-il, ce qu’est un arbre. J’en ai vu un qui avait poussé par hasard dans une maison abandonnée, un abri sans fenêtres, et qui était parti à la recherche de la lumière. Comme l’homme doit baigner dans l’air, la carpe doit baigner dans l’eau, l’arbre doit baigner dans la clarté. Car planté dans la terre par ses racines, planté dans les astres par ses branchages, il est le chemin de l’échange entre les étoiles et nous. Cet arbre né aveugle, avait donc déroulé dans la nuit sa puissante musculature et tâtonné... [Lire la suite]

jeudi 1 décembre 2016

CITADELLE LXIII...Extrait

"Me vint le grand exemple des courtisanes et de l’amour. Car si tu crois aux biens matériels pour eux-mêmes tu te trompes. Car de même qu’il n’est de paysage entrevu du haut des montagnes qu’autant que tu l’auras toi-même construit par l’effort de ton ascension, ainsi de l’amour. Car rien n’a de sens en soi, mais, de toute chose, le sens véritable est structure. Et ton visage de marbre n’est point somme d’un nez, d’une oreille, d’un menton et d’une autre oreille mais musculature qui les noue. Poing fermé qui retient quelque chose. Et... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 16 septembre 2016

LETTRE D'ANTOINE DE ST EXUPERY A NATHALIE ...Extrait

 ... A Nathalie . "Mais je ne puis pas ne pas connaître que je viens d'être pris par la main. Pour la première fois depuis bien longtemps je ferme les yeux. Sur la paix de mon cœur. Je n'ai plus à chercher mon chemin. On ne peut pas m'empêcher de fermer les yeux si je suis heureux. Un peu comme les portes ou les fenêtres des granges. On les ferme une fois qu'elles sont pleines. Tu es en moi comme une provision merveilleuse. Bien sûr je te ferai mal. Bien sûr tu me feras mal. Bien sûr nous aurons mal. Mais ça, c'est la... [Lire la suite]
lundi 8 février 2016

ANTOINE DE SAINT-EXUPERY

"Le merveilleux d’une maison n’est point qu’elle vous abrite ou vous réchauffe, ni qu’on en possède les murs. Mais bien qu’elle ait lentement déposé en nous ces provisions de douceur. Qu’elle forme, dans le fond du cœur, ce massif obscur dont naissent, comme des eaux de source, les songes."   .   ANTOINE DE SAINT-EXUPERY   .          
Posté par emmila à 18:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
dimanche 9 août 2015

LETTRE A L'INCONNUE...Extrait

"Les contes de fées c'est comme ça. Un matin on se réveille. On dit: "Ce n'était qu'un conte de fée..." On sourit de soi. Mais au fond on ne sourit guère. On sait bien que les contes de fées c'est la seule vérité de la vie."   .   ANTOINE DE SAINT-EXUPERY   .   Oeuvre Gustave Moreau
Posté par emmila à 22:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,