mardi 14 juin 2016

DERISOIRE

Voici que déjà mon noms’effaceet rompt avec la partitionque j’avais déroulée.Je l’ai jouée à m’y perdrea cappellaà l’envers sans répit.Les mots retournent aux lettreset les lettres aux signesréseaux hâtivement bâtisentrelacs de lignes coléreusesde points évasifs ou mourants.Voici que déjà s’amenuisel’espace tel un feuque l’on couvre brusquement,des pattes d’oiseauxsur l’humidité du sable,le fantôme d’un arbreoù le vent reste prisonnier.Que c’est étrange !Alice aux cheveux blanchis,on cherchait un lieud’écriture lenteoù déposer nos... [Lire la suite]

mercredi 1 juin 2016

JE T'ATTENDS

je t'attends aux grilles des routes aux croisées du vent du sommeil je crie ton nom au fond des soutes des marécages sans oiseaux du fond de ce désert de fonte où je pose un à un mes pas j'attends la source de tes bras de tes cheveux de ton haleine tu es terrible tu m'enchaînes tu me dévastes tu me fais je t'attends comme la forêt inextricable enchevêtrée tissée de renards et de geais mais que le matin fait chanter.   .   LUC BERIMONT   .  
Posté par emmila à 21:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 19 décembre 2015

POEME A CRIER...Extrait VII

Il est des soirs où ta vie te parvientde si loinqu’elle semble un écholas de se répéter.Le familier devient alorsétrange et si videque fuir te paraîtla seule façon de vivre.Tu partages ton coin de désertavec l’étranger de passage.Il a su entendreen même temps que toile bruit du ressacla mer lointaine.Tu partages avec celui qui te parle à peine.Sa langue a d’autres courbeset même des ailes que la tienne a oubliées.Il sait ton besoin de silenceil sait la vague qui brûle tes rêvesil a connu la même.Il sait les ponts soudain... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
jeudi 6 août 2015

ESPACE...Extrait

Poètes qui montez la garde aux gouffres des saisonsCelle du meurtre ou celle de la guerre, celle de lahaineou celle du sangPoètes grands poissons sacrés lâchés parmi lesombres des hauts fondsqui vous faites témoins des dieux et dessemencesvous êtes comptables de la passion du mondede si longtemps en mal de joie. Nulle pierre, nulle plaie, nul sel, nulle saumurene vous peuvent demeurer inconnusTant pis si votre sang est plus riche à coulersi votre plainte est la plus longueet votre souffrance la plus irritée N’est-ce vous... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
lundi 25 mai 2015

NIHUMIM...Extrait

.... Quarante ans. Je connais peu ma vie. Je ne l’ai jamais vue S’éclairer dans les yeux d’un enfant né de moi. Pourtant j’ai pénétré le secret de mon corps. Ô mon corps ! Toute la joie, toute l’angoisse des bêtes de la solitude Est en toi, esprit de la terre, ô frère du rocher et de l’ortie. Comme les blés et les nuages dans le vent, Comme la pluie et les abeilles dans la lumière, Quarante ans, quarante ans, mon corps, tu as nourri De ton être secret le feu divin du Mouvement: Tu ne passeras pas avant le mouvement de l’univers. Que... [Lire la suite]
jeudi 6 novembre 2014

FEMININS

Appel féminin et peines peintes Et ce passage comme un pays de toi Encore perdu l’esprit à voir Solitude à l’obscurité allaitante Les chairs dans les gris pâles Des tendres atouts au bon sourire muet Un ruban de tissu à ton épaule brodé J’ai de toi les navires et les vents puissants Et tant le parfum et le temps et l’effroi Devant toi, bègue, moi, une partie de toi Sur tes grains tes rosées et perlée au loin Ton mystère sentier dans le vent pleine face Face au soleil farceur, féminin l’appel en vain Le vent vain qui... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mardi 29 juillet 2014

LETTRE OUVERTE DU COLLECTIF PALESTINE 63 A FRANCOIS HOLLANDE

à Mon­sieur François Hollande Palais de l’Elysée 55 rue du Fau­bourg St Honoré 75008 PARIS Clermont-​​Ferrand, le 9 juillet 2014 Monsieur le Président de la République, Au pré­texte de l’assassinat de trois jeunes colons, assas­sinat que nous condamnons, Ben­jamin Neta­nyahou s’est lancé dans une opé­ration de punition col­lective à grande échelle contre les Pales­ti­niens, tués, blessés, expulsés et empri­sonnés en nombre, genre dans lequel l’armée israé­lienne excelle depuis longtemps. Ces... [Lire la suite]
mardi 10 juin 2014

LES PAS DE L'EAU...Extrait

… Ιl ne nous appartient pas de percer le mystère de la rose.Nous ne pouvons à la rigueurQue nous baigner dans la magie de la fleur.Dresser notre tente par-delà le savoir.Ou tremper notre main dans le sortilège d'une feuille.Et nous mettre ensuite à la table du banquet.Et à l'aube, quand se lève le soleil, renaître à nouveau,Donnant libre cours à nos exaltations.Arrosons de fraîcheur la perception de l'espace,De la couleur, de son et des fenêtres.Et laissons filtrer le ciel entre les deux syllabes de l'Être.Vidons et remplissons nos... [Lire la suite]
lundi 5 mai 2014

ANDRE LAUDE...Extrait

... si j'écris c'est pour que ma voix vous parviennevoix de chaux et sang voix d'ailes et de fureursgoutte de soleil ou d'ombre dans laquelle palpitent nos sentiments si j'écris c'est pour que ma voix vous arracheau grabat des solitaires, aux cauchemars des mursaux durs travaux des mains nageant dans la lumière jaune du désespoir si j'écris c'est pour que ma voix où roulent souvent des torrents de blessuress'enracine dans vos paumes vivantes, couvre les poitrines d'une fraîcheur de jardinbalaie dans les villes les fantômes sans... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
samedi 19 avril 2014

VENEZ MARINS...

( ... ) Soyez le corps où s'enracine ma sève aux réminiscences salines ! Les vagues ont appris à mes sens les balancements languides de l'attente. Laissez aux hommes de terre la droiture immobile des lits désenchantés ! . Couchez dans les hamacs de mes rêves atlantes Vos forces enrichies aux vents et aux cyclones Que je les berce de ma voix de brume tiède. Laissez glisser sur vos peaux nues mordues de sel amer L'ondée des matins clairs qui perle à mes lèvres fécondes! . Venez marins, oh oui venez ! Prenez la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,