dimanche 5 juillet 2009

L’AMANDIER MORT OU LE RETOURNEMENT DU POUR AU CONTRE

Un arbre foudroyé la saison précédente se tenait au centre d’un cercle d’autres arbres qui vivaient. Le chapiteau de l’arbre mort offrait encore son énergie. Le bel amandier mort n’attentait pas à la vie. C’est qu’il dessinait un voyage immobile, auquel nous nous trouvions conviés, -le voyage sur place de la montée ascensionnelle des forces mates de la terre vers la courbure du ciel et le mouvement par lequel la matière se dirige vers ce qui n’est plus elle, lorsque la transparence condescend à déposer sur elle. La photographie n’a... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 29 juin 2009

ECRIT A L'ENCRE VERTE

  L’encre verte éveille des jardins, des forêts, des prés, des feuillages où chantent les lettres, des mots qui sont des arbres, des phrases qui sont de vertes constellations.   Laisse mes paroles descendre, te couvrir comme une pluie de feuilles sur un champ de neige, comme la statue sous le lierre, comme l’encre sur cette page.   Bras, taille, gorge, seins, le front pur comme la mer, la nuque, forêt d’automne, lèvres mordillant un brin d’herbe. ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 7 juin 2009

CHER PREMIER AMOUR...Extrait

"Santa avait pu atteindre mon tronc avec beaucoup de peine; elle s'y était adossée en soufflant, la gorge sèche. Elle fit alors le geste naturel de s'accroupir au dessus de la terre, j'écartais mes racines pour ouvrir un berceau moelleux avec le meilleur et le plus doux de mes entrailles. La petite fille naquit d'une longue poussée continue. Son crâne heurta la pierraille rouge, il ne lui arriva rien de grave sinon une bosse pointue. Elle avait la tête plus dure que le bois-de-fer. Elle se mit aussitôt à téter ma sève, aaah, sa... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 4 juin 2009

LE CHEVAL D'ORGUEIL....Extrait

"- Regarde, regarde les arbres comme ils travaillent. - Qu'est ce qu'ils font grand-père ? - Ils rattachent la terre au ciel. Et cela, c'est très difficile. Vois-tu, le ciel est si léger qu'il est toujours sur le point de prendre la fuite. S'il n'y avait pas d'arbre, il nous dirait adieu le ciel. Alors, il ne nous resterait plus qu'à mourir. Mais, heureusement, il y a les arbres…Regarde ce tronc rugueux, tu vois. C'est comme une grosse corde. Il y a même des nœuds dedans. Mais à chaque bout, les fils de la corde se... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 1 juin 2009

AZADEE NICHAPOUR

Là où souvent l’on désespèrequelqu’un en passant vous regarded’un regard qui dit moi aussiA moins que ce ne soit un arbrequi fasse en silence des fruitsAzadée Nichapour .
Posté par emmila à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 9 mai 2009

PSAUMES POUR UN ARBRE D'AUTOMNE...Extrait

En regardant    l'irréelle beauté    du réel    en m'émerveillant    devant l'absurde beauté    du naturel    je me prends à imaginer    ton visage sans trait    tout formé de nature.        Prédilection de Dieu    tendresse ineffable    pour les choses    Je te vois quelquefois    te pencher sur le jardin du monde    formidable    pour y semer les saisons    y... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 27 juillet 2008

AIMER, C'EST PEUT-ETRE APPRENDRE

Aimer, c'est peut-être apprendre Aimer, c'est peut-être apprendreà marcher dans ce monde.Apprendre à nous tenir tranquillescomme le chêne et le tilleul de la fable.Apprendre à regarder.Ton regard est comme un semeur.Il a planté un arbre.Je parleparce que tu fais trembler les feuilles... OCTAVIO  PAZ .
Posté par emmila à 22:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 18 juillet 2008

LIVRE DES QUESTIONS...Extrait

"Regarde le visage devenir branche. Et la branche fleurir pour le visage. De l'aune au sapin, du baobab opulent au fusain du flâneur, regarde le monde improvisé des arbres vieillir et mourir dans le visage de l'homme ".   .   EDMOND  JABES .  
Posté par emmila à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 21 juin 2008

L'ARBRE...

....Même les arbres ont leurs fugues, leurs humeurs infidèles. Mais celui-là, vous êtes sûr de lui, sûr de sa présence éclairante. Cet arbre est depuis peu de vos amis. Vous reconnaissez vos amis à ce qu'ils ne vous empêchent pas d'être seul, à ce qu'ils éclairent votre solitude sans l'interrompre. Oui, c'est à ça que vous reconnaissez l'amitié d'un homme, d'une femme ou d'un arbre comme celui-ci, gigantesque et discret..... . CHRISTIAN  BOBIN .        
Posté par emmila à 15:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 29 mars 2008

SOUFFLES..Extrait

  « Quelque part au monde il doit exister surla carte un point fait pour soi, un endroit oùl'on se sent imperturbable quoi qu'iladvienne. Un lieu où il n'est pas besoin dejustification, à part celle d'être là assis et decontempler le ciel. Un coin où l'on retournela nuit dans ses rêves. Un simple arbre suffitau pied duquel on peut dire : “Ici je me sensbien”. Le père avait gardé un seul châtaignierqui me paraissait immense.Il s´y réfugiait lorsque la bruine tombait tropdrue ou pour se protéger du soleil. Sa frondaisonsi épaisse... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,