samedi 15 juillet 2017

TANT DE CORPS ET TANT D'ÂME

Captifs de l'étrange machine Qui nous mène de vie à trépas En quel lieu de ce corps en fonction De ce sang qui déambule Se fixe l'être Bâti d'élans de songes de regards Qui parle les langues du silence Qui devance mots et pensées? Qui prononce notre mort Qui instaure notre vie Qui présence ou absence Dans la mêlée des vallées et des gouffres Nous prodigue Cette sarabande de rixes et de roses Nous assigne Ce pêle-mêle de discordes et d'harmonies? Qui tissant ensemble tant de corps et tant d'âme Nous imprègne de passé Nous génère... [Lire la suite]

samedi 15 juillet 2017

UN AUTRE SANG

Le corps des fleuves sommeille Plus déserte que l'os la branche s'est engourdie Le cadavre de l'été a plombé son pelage Nos mémoires dilapident le cadavre des humains Indifférence des actes du ciel Et de nos mondes couvant trop de plaies! Morte morte terre Sous l'aveugle neige un autre sang mûrit-il? Je le savais jadis je le saurai plus loin Sous sa gangue d'argile la vie toujours s'explore et se retaille Vie.     .     ANDREE CHEDID     .       Photographie Nathalie Magrez ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
mercredi 29 juin 2016

ARMENIE, VOYAGE EN ARMENIE & POEMES...Extrait

.... Emmaillote ta main dans un foulard Et sans craindre les épines de celluloïd Dans le diadème des roses sauvages Plonge-le jusqu’au craquement sec. Point de ciseaux pour l’églantine ! Prends garde cependant, un rien la défeuille – Copeaux de rose – mousseline – pétales de Salomon, Sauvageonne impropre au sorbet, sans essence, sans parfum ...   Azur et argile, argile et azur, Que te faut-il de plus ? Pareil au shah myope Qui scrute sa bague turquoise, plisse plutôt les yeux Pour mieux voir le livre des argiles... [Lire la suite]
mercredi 19 novembre 2014

ARGILE

Argile pétrie de rêves durables De corps que l’eau départage Rêves de jade et de rosée Corps de souffles et de sang Quelle main hors de la mémoire Pétrissant l’un et puis l’autre Pétrissant le vide médian Où tout désir sera échange Qui est brisé sera comblé Qui est comblé sera tout autre Argile pétrie de corps durables De rêves dont les corps sont nés Rêves de souffles et de sang Corps de jade et de rosée   .   FRANCOIS CHENG   .    Oeuvre Paul Sieffert  
Posté par emmila à 20:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mardi 19 juillet 2011

L'ARGILE

Ils disaient : " l'argela " Vous disiez : " la arcilla " Nous étions frères dans la fange. L'argile ouvrait très largement les yeux de l'oc et de l'Espagne.   Vous disiez : " la arcilla ", de Madrid à Séville; et nous " l'argela " de Clermont à la mer des Alpes aux Pyrénées.   Nous la contemplions dans sa mollesse et dans sa dureté, l'argile des temps obscurs semblable à elle comme au temps où Dieu seul lui insufflait la vie.   Et nous la pétrissions et nous la caressions du doigt et le soleil de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,