samedi 1 octobre 2016

CELINE RENOUX ...Extrait

La vie se bat pour exister pendant que le réel cogne. Parfois jusqu’à se rompre. Alors ce tissu et la trame qu’il en reste, aussi mince soit-elle, il faut l’aimer, la caresser et chaque jour la consolider, lui rendre ses couleurs et quelque chose de sa beauté d’origine. Celle du petit matin, maladroite et irrésolue mais qui s’élance pour que rien ne blesse. Je veux garder cette capacité à me décoller du réel pour sentir à quel point la vie me manque et mieux y revenir. J’écris et j’entends la pluie à nouveau, l’automne va bientôt... [Lire la suite]

samedi 10 septembre 2016

ANGELE PAOLI...Extrait

... déjà si avant dans l'automnela pluie est tombée drue toute la nuittu marches dans les pas de celle qui futles effraies piaillent dans les ravinesle ciel est noir d'orages convenustu marches dans l'écoute des rumeurs sombresde la mer un chien vagabond t'accompagnetache mordorée qui caracole bondit haleine suspenduefier compagnon de route abandonnéaux lendemains de l'été       odeurs de champignonsde mousses    cyclamen sauvagela marjolaine en fleurs épice les talusla beauté du lieu... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 20 juillet 2016

SAISON DE SEL

à Isabelle   Les caprices de notre automne ne mènent à rien Je voudrais offrir à tes yeux des rivières des roses absolues des années labourées sans récolte de cendres Je voudrais remonter notre destin de l’abîme préserver la mémoire de l’Euphrate loin des rêves pris entre les plis du silence                                 d’exilés morts à force de regret   Les saisons n’ont pas laissé de traces et la rivière étirée en cortège... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
mardi 14 juin 2016

DERISOIRE

Voici que déjà mon noms’effaceet rompt avec la partitionque j’avais déroulée.Je l’ai jouée à m’y perdrea cappellaà l’envers sans répit.Les mots retournent aux lettreset les lettres aux signesréseaux hâtivement bâtisentrelacs de lignes coléreusesde points évasifs ou mourants.Voici que déjà s’amenuisel’espace tel un feuque l’on couvre brusquement,des pattes d’oiseauxsur l’humidité du sable,le fantôme d’un arbreoù le vent reste prisonnier.Que c’est étrange !Alice aux cheveux blanchis,on cherchait un lieud’écriture lenteoù déposer nos... [Lire la suite]
samedi 19 septembre 2015

IL AUTOMNE

"Il automne, à pas furtifs, Il automne à pas feutrés, Il automne à pas craquants Sous un ciel pourpre et doré. Sur les jardins dénudés Se reflètent. en transparence Les brumes d'automne rouillées, Rouillées Dans la forêt de tes cheveux Aux senteurs de poivres mêlés Et sur nos nuits de mi-novembre, Il automne miraculeux, Il automne miraculeux. Il automne, il automne des chrysanthèmes Sur leurs deux curs endeuillés. Il automne des sanglots longs Sous un ciel gris délavé Et, de la gare au cimetière Où ils reviennent chaque année, De... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
samedi 13 septembre 2014

JOËL GRENIER...Extrait

Déjà, l'automne accroche ses chemises sur le bord des hortensias. Déjà tu renais tout en dentelle de rides sur les feuilles du passé.Ça sentait la teurgoule sur le coin du feu que tes regards allumaient d'un air malicieux. Tu ne parlais qu'en rires, en nuages de bonheur, étrange langage qu'il fallait savoir traduire.Et tu posais, sans plus de manières, la bouteille étoilée d'un vin ordinaire pour dire le partage. Ta blouse fleurie faisait naître des printemps.C'était une autre vie sans guère d'apparence où les silences des cœurs se... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

jeudi 19 septembre 2013

AU CALENDRIER DES ENFANTS...

Au calendrier des enfants - l'été s'arrête à la porte de l'école - les oiseaux pensent qu'il s'en va douce- ment avec la lumière --- il est des pays où tout ça ne veut rien dire tu commences à guetter les arbres - savourant les premières pommes - tu suis feuille à feuille les ors les pourpres et les bruns -- cette musique qui joue en sourdine sous la respiration ralentie de la terre sous ta capuche le matin sent plus fort -un parfum de champignon terreux --- des noisettes plein les poches - une cupule entre les dents -- tu... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:04 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
samedi 22 juin 2013

AUTOMNE

C'est un automne d'autrefois Sous les fenêtres d'aujourd'hui   C'est un matin où tu écris   Des lettres qui n'arrivent pas     Le ciel verse sa gibecière   De papiers bleus et d'oiseaux morts     Les feuilles d'or sont des poèmes   Que nous n'aurons jamais su lire     Les yeux sont muets et la pluie pleure   Sur des trains perdus à jamais     .     HELENE CADOU     .       ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 11 novembre 2012

ETAT CHRONIQUE DE POESIE 1706

Juste petits pas pressés A la lisière de jour et nuit Petits chuchotis De mots chaloupés Entre sommeil et veille Et Par dessus Longues envolées En moteurs majeurs Roues infinies Sur asphalte et bétons Un petit nuage rose Se pose sur les cils du jour Juste à l’aplomb Des chevelures rousses Feuillages de rouille Lentement déshabillés En transit de saison Une pie perchée Entre deux trainées Jongle avec le temps Qui passe Petite douceur A déguster sans mesure Lente montée de jour tendre Fuite en avant des ombres ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 9 novembre 2012

LES OISEAUX DEGUISES

Tous ceux qui parlent des merveilles Leurs fables cachent des sanglots Et les couleurs de leur oreille Toujours à des plaintes pareilles Donnent leurs larmes pour de l'eau Le peintre assis devant sa toile A-t-il jamais peint ce qu'il voit Ce qu'il voit son histoire voile Et ses ténèbres sont étoiles Comme chanter change la voix Ses secrets partout qu'il expose Ce sont des oiseaux déguisés Son regard embellit les choses Et les gens prennent pour des roses La douleur dont il est brisé Ma vie au loin mon étrangère Ce que je fus je... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,