jeudi 30 juin 2016

L’ÉCRITURE DU DÉSASTRE...Extrait

« Si Autrui n’est pas mon ennemi (comme il l’est parfois chez Hegel – mais un ennemi bienveillant – et surtout chez Sartre dans sa première philosophie), comment peut-il devenir celui qui m’arrache à mon identité et dont la pression en quelque sorte de position – celle du prochain – me blesse, me fatigue, me poursuit en me tourmentant de telle sorte que moi sans moi je devienne responsable de ce tourment, de cette lassitude qui me destitue, la responsabilité étant l’extrême du subissement : ce de quoi il me faut répondre, alors que je... [Lire la suite]

jeudi 30 juin 2016

RAINER MARIA RILKE

Ô mes amis, vous tous, je ne renie aucun de vous ; ni même ce passant qui n’était de l’inconcevable vie qu’un doux regard ouvert et hésitant. Combien de fois un être, malgré lui, arrête de son œil ou de son geste l’imperceptible fuite d’autrui, en lui rendant un instant manifeste. Les inconnus. Ils ont leur large part à notre sort que chaque jour complète. Précise bien, ô inconnue discrète, mon cœur distrait, en levant ton regard.   .   RAINER MARIA RILKE   .       Photographie... [Lire la suite]
Posté par emmila à 01:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
samedi 28 mai 2011

JE NE PARLE PAS

Je ne parle pas pour moi,Je ne parle pas en mon nom,Ce n’est pas de moi qu’il s’agitJe ne suis rienQu’un peu de vie, beaucoup d’orgueilJe parle pour tout ce qui est,Au nom de tout ce qui a une forme et pas de formeIl s’agit de tout ce qui pèse,De tout ce qui n’a pas de poidsJe sais que tout a volonté, autour de moi,D’aller plus loin, de vivre plus,De mieux mourir aussi longtempsQu’il faut mourir.Ne croyez pas entendre en vousLes mots, la voix de GuillevicC’est la voix du présent allant vers l’avenirQui vient de lui sous votre peau . ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
lundi 25 octobre 2010

CHET BAKER (Déploration)

je joue au bord du silence chaque note a sa pesanteur son apesanteur particulière je ne bavarde jamais je n'aime pas le brio le brio c'est toujours l'égo et ses vieilles  lunes je préfère jouer vers autrui vers l'autre tendre sereinement mon cœur oui ma musique s'envole vers autrui c'est un art de l'envol quoi d'autre . . . ZENO  BIANU . . . Oeuvre Didier Delamonica
Posté par emmila à 20:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,