samedi 15 juillet 2017

TANT DE CORPS ET TANT D'ÂME

Captifs de l'étrange machine Qui nous mène de vie à trépas En quel lieu de ce corps en fonction De ce sang qui déambule Se fixe l'être Bâti d'élans de songes de regards Qui parle les langues du silence Qui devance mots et pensées? Qui prononce notre mort Qui instaure notre vie Qui présence ou absence Dans la mêlée des vallées et des gouffres Nous prodigue Cette sarabande de rixes et de roses Nous assigne Ce pêle-mêle de discordes et d'harmonies? Qui tissant ensemble tant de corps et tant d'âme Nous imprègne de passé Nous génère... [Lire la suite]

lundi 12 juin 2017

CHANTS NOUVEAUX

Le soir a dit : Je suis altéré d’ombre ! La lune a dit : Moi, d’étoiles brillantes. La source cristalline veut des lèvres Et des soupirs le vent. Mais moi, j’ai soif de parfums et de rires, J’ai soif de chants nouveaux Sans lunes et sans lys Et sans amours défuntes, Soif d’un chant matinal qui troublerait Les eaux dormantes De l’avenir, emplissant d’espérance Leurs ondes et leurs fanges. Il serait lumineux et pacifié, Plein de riches pensées, Virginal dans sa mélancolie, Son angoisse et ses rêves. Exempt de pesanteur, il... [Lire la suite]
dimanche 5 mars 2017

DES PAYS

Certains pays portent de grands manteaux de feuafin de se protéger de la nuit pareils aux saints des temps anciensallant, venant et causant à voix basseà travers les jardins épicés de légendes. Des pays où des paysages intouchabless’éveillent en sursautau plus noir du sommeilpour expirer à force de splendeur- écriture d’incendiesous la plume du poète. Il existe des terres d’orgueilleux testamentslourdes d’encensde danses, de fontainesoù chaque pierre est un berceau de colèreatterrée de n’avoir que la mortà offrir aux enfants du... [Lire la suite]
dimanche 26 février 2017

L'AIR ET LES SONGES...Extrait

« Partout, l’âme du monde renouvelée dans l’inspiration du poète a une individualité profonde. La rafale est sauvage et pure. Elle meurt et renaît. Et le poète suit la vie même du souffle cosmique. Dans le vent d’Ouest il respire une âme océanique, une âme vierge de toute atteinte terrestre. Et la vie est si grande que l’automne lui-même a un avenir. »   . GASTON BACHELARD   .                    
Posté par emmila à 17:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 31 décembre 2016

COLETTE ...Extrait

 En tant d’années je n’ai jamais renoncé à ce que la dernière heure de l’année suspendît dans l’air, en signe de prodige et de ‘‘temps arrêté’’, une fleur de givre dont notre seule imagination enfantine fixa, autrefois, le dessin simple et précis. Je ne compte pas sur des mots pauvres pour vous la rendre visible, aussi bien elle s’éteint avec la première minute de l’année nouvelle. Sans doute elle vient pour attester que d’une enfance heureuse quelque chose survit, et qu’un présent âpre ne saurait faner l’avenir.  ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 17 novembre 2016

ECCE HOMO...Extrait de PREFACE

« Je ne suis nullement, par exemple, un croquemitaine, un monstre moral, - je suis même, de par nature, à l'antipode du genre d'hommes qu'on a vénérés jusqu'ici comme vertueux. Il me semble, entre nous, que c'est justement ce qui me fait honneur. Je suis un disciple du philosophe Dionysos ; j'aimerais mieux, à la rigueur, être un satyre qu'être un saint. Mais on n'a qu'à lire cet écrit. Peut-être ai-je réussi à y exprimer cette opposition de façon sereine et philanthropique, peut-être n'a-t-il pas d'autre but. « Améliorer » l'humanité... [Lire la suite]

dimanche 30 octobre 2016

COLETTE GIBELIN...Extrait

Le monde, mon ami, n'appartient à personne Il est échange et changement, bourrasques et racines Il frissonne au-dessus des rivières, libellule irisée en son vol éphémère Regarde-le courir sur les plages de l'avenir et s'effriter quand tu veux l'attraper Regarde-le pleurer et rire Le monde, mon ami, appartient à chacun Même détresse Même espoir Il est le cri des cistes et la poussière du désert quand tu rêves d'eau pure Nous partageons le vent, avec son goût d'ailleurs, ses odeurs de jasmin Nous partageons l'âpre morsure du soleil,... [Lire la suite]
mardi 18 octobre 2016

SI NOUS ALLIONS VERS LES PLAGES....Extrait

 Ne te retourne pas Le souvenir est devant toi Car ce printemps est advenuComme d'une étoile écorchée Dans la grande allée du royaumeÀ jamais perdu retrouvé                Douceur des larmes dans la chairEnfance aiguë   .   HELENE CADOU   .  
Posté par emmila à 14:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
samedi 30 juillet 2016

DEMAIN JE CROIS

Malgré le peu d'argent qu'on aMalgré notre gueule en tirelireEt le goût des chemins de croixDe la mitraille et du délireMalgré ces gens qui march’ au pasQui se réchauffent d'être ensembleMalgré trois cents gueules de boisEt des milliers de mains qui tremblentDemain je croisMalgré les chemins de l'amourEt cette peur que j'ai des femmesQui m'ont laissé le souffle courtAu petit jour au bord du drameMalgré mes cheveux qui s'en vontEt ma voix de plus en plus fausseDans les ornières de mes chansonsMalgré mes dents qui se déchaussentDemain... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 10 juillet 2016

RETENU PAR CE QUI S'EN VA...Extrait

Merci Thami , de nous faire connaître cet auteur...!   Je laisserai la porte ouverte et le vent sur le seuil sera l’autre porte de la vie sans limite que l’on n’enferme pas. Allez, mes pas, oublier l’étreinte de la terre par les pentes qui sont déjà du ciel. M’accompagneront ceux qui toujours avancent parce qu’ils n’ont plus rien où appuyer leur dos. Parce que tout est devant, dans le nouveau paysage. Toutes les couleurs ont attendu la fin de la pluie et font danser l’étoffe du monde.   .   JEAN-FRANCOIS MATHE ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,