lundi 16 juillet 2018

LES EPIPHANIES...Extrait

Le lit des choses est grand ouvert. Je me suis endormi, pensant que c'était trop beau et que la terre s'échapperait. Je craignais tout des ventilations absurdes d'une nuit en colère. Les matins me fustigeaient. Je vivais crédu­lement. Sourcier infatigable, je cherchais l'Orifice originel, premier ouvrage par où passer la tête et crier au Soleil. J'ai trouvé! Je confectionne sur mesure une amoureuse. (En vérité, elle m'est venue d'une ville rêvée posée sur de grands boutons-d'or.) Les peu­pliers s'organisent. Les rossignols... [Lire la suite]

lundi 2 juillet 2018

C'EST AINSI QUE NOUS VOULONS VIVRE

Pour l’enfant aux cernes mauves, au front plissé, qui baisse les yeux sur les cauchemars de sa nuitet pour l’autre qui joue à la marelle, insouciant,Pour la maison de l’homme persévérant que les prochaines bombes détruiront et pour son champ d’orangers, Pour le jeune homme qui n’ose plus trouver celle qui éclairera sa vieet pour l’époux qui cherche sa compagne parmi les ruinesPour les frères et cousins que les paroles des puissants jettent les uns contre les autreset pour celui que de l’hélicoptère, on mitraille dans sa... [Lire la suite]
mercredi 13 juin 2018

POUR MILA - DIALOGUES AVEC L'ANGE...Extraits

Pour Mila qui a 14 ans aujourd'hui . Le feu intérieur est le plus important que l'on possède. La terre appartient à ceux qui portent en eux la plus haute musique. Je me tourne vers les rares individus et les incite à élever leur musique intime, tout comme à bâtir sur l'avenir  Edith Södergran . . . . "Hier, pour une humanité enfant, l’ange était un être mythique, loin et surnaturel, accessible seulement à quelques élus. Aujourd’hui, pour une humanité qui entre dans son adolescence, l’ange descend dans l’ordinaire, et... [Lire la suite]
lundi 28 mai 2018

BRUNO ODILE...Extrait

Fichtre de vie tout de même ! L’amour qui devient une plaie n’est qu’infamie. En soi, l’attribut de la vérité fait office de boussole, mais le Nord est ailleurs. Redescendre visiter ses caves intimes nous élève souvent au firmament. Souffrir pour souffrir est la panacée des âmes enclavées aux serments des consentis. Il n’y plus de réel opérant sans la notion du temps qui le fait vivre. C’est parce que rien n’est éternel que nous nous appliquons à faire durer la fragilité de l’instant. Un bonheur ruiné est le spectacle de la faillite... [Lire la suite]
vendredi 20 avril 2018

LA NUIT VENUE ...Extrait

Il n’est que temps. Demain déjàPourrit dans la mémoire des vivants.Un monde en agonie exhale ses ténèbres,Il nous souffle à la face une haleine de mort.Demain se tait, son silence nous gagne,La terre dépérit sous le sel des moissons.Nos lèvres ont perdu le goûtD’enfance des syllabes, nos voixSous la neige, des motsNe nous parviennent plus.Il n’est que temps, vois, la dernière flammeVacille et va s’éteindre.Ah ! tout ce qui nous reste à dire,A voir, à vivre et à aimer, quoi, tout celaQui nous brûlait le cœur d’espoir et... [Lire la suite]
jeudi 15 février 2018

L'HERITAGE

Il est temps d’additionner les merveilles de nos vies, l’or de nos oreilles et les eaux profondes de nos rêves les plus légers. Temps de tracer quelques rares instants sur nos neiges éternelles, de réconcilier nos barques aux vieilles marées des songes. A nous de planter des fleurs que nous ne verrons jamais éclore. Planter des forêts inespérées dans les déserts de nos enfants. A nous de briser les digues, distribuer les livres que nous avons aimés, boire à la coupe fraternelle des alcools. Soyons les héritiers de nos langues les plus... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

vendredi 26 janvier 2018

QUE LA VERITE SOIT NUE

Ne pas attendre.Ne pas s'étendre.Ne pas se méprendreMais prendre d'assautLes remparts de l'impossibleet du doute quotidienNe plus croire tout court.Mais croire en long en largeet en l'homme de demainNe plus murmurer.Ne plus penser tout bas.Mais mettre bas. Mais hurler.Mais prouver.Mais faire en sorte que vérité soit nue   .     SALAH GUEMRICHE     .   Photographie Hengki Koentjoro
Posté par emmila à 10:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
samedi 30 décembre 2017

ABDELLATIF LAÂBI...Extrait

.... Ô jardinier de l’âmeas-tu prévu pour la nouvelle annéeun carré de terre humaineoù planter encore quelques rêves ?As-tu sélectionné les grainesensoleillé les outilsconsulté le vol des oiseauxobservé les astres, les visagesles cailloux et les vagues ?L’amour t’a-t-il parlé ces jours-cidans sa langue étrangère ?As-tu allumé une autre bougiepour blesser la nuit dans son orgueil ?Mais parlesi tu es toujours là Dis-moi au moins :qu’as-tu mangé et qu’as-tu bu ?          ABDELLATIF LAÂBI   ... [Lire la suite]
jeudi 21 décembre 2017

RAYMOND FARINA...Extrait

...   Tu as au bout des doigts l'aurore& tout commence à leur contactDe chacun de tes motsde chacun de tes gestestu sors plus jeune qu'un désertsurpris par ton dernier visagedans l'instant percutantoù tu n'as plus qu'étoile en têteque fraîcheur en mémoire Possible que demain t'élèvetout ce qui t'avait aviliPossible que deviennentferment de force ta faiblesseferment de beauté ta démence& la mort occasion de naître       RAYMOND FARINA           Oeuvre Sarolta Ban... [Lire la suite]
lundi 18 décembre 2017

UNE FEMME M'ATTEND

C'est moi, femme, je vois mon chemin ; Je suis austère, âpre, immense, inébranlable, mais je t'aime ;Allons, je ne te blesse pas plus qu'il ne te faut, Je verse l'essence qui engendrera des garçons et des filles dignes de ces Etats-Unis ; j'y vais d'un muscle rude et attentionné,Et je m'enlace bien efficacement, et je n'écoute nulles supplications, Et je ne puis me retirer avant d'avoir déposé ce qui s'est accumulé si longuement en moi, A travers toi je lâche les fleuves endigués de mon être,En toi je dépose un millier... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,