mardi 27 juin 2017

LUIS CERNUDA...Extrait

J'étais étendu et j'avais dans mes bras un corps comme de la soie. Je lui baisai les lèvres, car le fleuve passait au-dessous. Alors il se moqua de mon amour. Ses épaules semblaient deux ailes repliées. Je lui baisai les épaules, car l'eau bruissait au-dessous de nous. Alors il pleura en sentant la brûlure de mes lèvres. C'était un corps si merveilleux qu'il s'évanouit entre mes bras. Je baisai sa trace: mes larmes l'effacèrent. Comme l'eau continuait à couler, j'y laissai tomber un poignard, une aile et une ombre.   .   ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

samedi 24 juin 2017

EXPRESSION DU VOYAGE INTERIEUR

«Aux dernières tables de la nuit Et pour en être là que faut-il Je rêve à des femmes comme des poèmes Dans l’alphabet des oiseaux Lorsque l’amour est une momie Les gens qui dorment comme des oiseaux Chacun un cristal de nuit Sont des petits jardins Plongés dans l’eau des rêves Où tout est fou Rêves  à de grandes lunes Qui les éclairent  du dedans A perte de vue Et l’amour est une allée Jonchée de baisers  Et d’aube Ne réveillez pas l’enfant qui dort La folie est aux cimes des arbres belle de... [Lire la suite]
dimanche 16 avril 2017

VLADIMIR MAÏAKOVSKI...Extrait

Est-ce vous Qui comprendrez pourquoi, Serein, Sous une tempête de sarcasmes, Au dîner des années futures J’apporte mon âme sur un plateau? Larme inutile coulant De la joue mal rasée des places, Je suis peut-être Le dernier poète. Vous avez vu Comme se balance Entre les allées de briques Le visage strié de l’ennui pendu, Tandis que sur le cou écumeux Des rivières bondissantes, Les ponts tordent leurs bras de pierre. Le ciel pleure Avec bruit, Sans retenue, Et le petit nuage A au coin de la bouche, Une grimace fripée, Comme une femme... [Lire la suite]
mercredi 8 mars 2017

LA ROSEE SUR LES MAINS...Extrait

L’automne trempe ses prés dans le rêveet les flammes du paysage se lèvent devant nousà mi-chemin entre les touffes de ronces, les cailloux,les puissances de la solitudedu côté des pommiers en retard sur la nocepressée d’en finiravec cette journée qui remue sous l’empoisune journée de grand ventnue et sèche au milieu des prairies et des fièvresquand passent dans la campagne une haleine de batailleune lumière d’orage qui met tout à l’enversle cœur de la mariée sous le voile couvert de baisersles tristes lessives de la semainel’équilibre... [Lire la suite]
mercredi 8 mars 2017

HOMMAGE A MAYA ANGELOU

 Je suis femme par les deux plateaux de mes mains Comme deux générosités ouvertes Je suis femme par la savane brûlée de mes yeux Et par le bouclier de mon front  derrière lequel luttent mes pensées et mes rêves Je suis femme par l’audace de mes lèvres où viennent pondre les baisers Je suis femme par l’écho de mon prénom qui roule dans les vallées de la vie Je suis femme par l’étreinte de mes bras autour du soleil Je suis femme par le berceau de mon ventre Je suis femme par la poulie de mes hanches où remonte l’eau... [Lire la suite]
samedi 31 août 2013

LES LEVRES DES BAISERS SUR DES FIGUES MÛRES DE SEPTEMBRE

 Les lèvres des baisers sur des figues mûres de septembre danse l’andalouse danse ma mémoire de fragiles mains sectionnées dans tes cheveux de satin le sang fait des éclats de vives voix est-ce déjà la corniche enflammée des parois abruptes la lumière des blés aux cieux de la plaine chaude des poussières blanches comme les ventres des juments les deux derniers coquelicots d’or et de larmes les lèvres des baisers sur les figues mûres de septembre sont bleutées comme ta bouche rose rose au fleuve si lent si... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,