mercredi 28 novembre 2018

VANESSA PARADIS- DU BOUT DES LEVRES

  Dites-le-moi du bout des lèvres. Moi, je l'entends du bout du coeur. Moins fort, calmez donc cette fièvre. Oui, j'écoute. Oh, dites-le-moi bien doucement. Murmurez-le simplement.   Je vous écouterai bien mieux Sans doute. Si vous parlez du bout des lèvres. J'entends, très bien du bout du coeur Et je peux continuer mon rêve, Mon rêve.    Que l'amour soit à mon oreille, Doux comme le chant des abeilles, En été, un jour au soleil, Au soleil. ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 03:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

mercredi 18 novembre 2015

LE MAL DE VIVRE

Posté par emmila à 02:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 19 septembre 2015

IL AUTOMNE

"Il automne, à pas furtifs, Il automne à pas feutrés, Il automne à pas craquants Sous un ciel pourpre et doré. Sur les jardins dénudés Se reflètent. en transparence Les brumes d'automne rouillées, Rouillées Dans la forêt de tes cheveux Aux senteurs de poivres mêlés Et sur nos nuits de mi-novembre, Il automne miraculeux, Il automne miraculeux. Il automne, il automne des chrysanthèmes Sur leurs deux curs endeuillés. Il automne des sanglots longs Sous un ciel gris délavé Et, de la gare au cimetière Où ils reviennent chaque année, De... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
dimanche 22 février 2015

DIS, QUAND REVIENDRAS-TU ?

Voilà combien de jours, voilà combien de nuits...Voilà combien de temps que tu es reparti !Tu m'as dit ;Cette fois, c'est le dernier voyage,Pour nos coeurs déchirés, c'est le dernier naufrage.Au printemps, tu verras, je serai de retour.Le printemps, c'est joli, pour se parler d'amour : Je ne suis pas de celles qui meurent de chagrin,Nous irons voir ensemble les jardins refleuris,Je n'ai pas la vertu des femmes de marins.Et déambulerons dans les rues de Paris !Dis !Quand reviendras-tu ?Dis ! au moins le sais-tu ?Que tout le temps... [Lire la suite]
Posté par emmila à 00:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 6 septembre 2013

LE JOUR SE LEVE ENCORE

Quand tu n´y crois plus, que tout est perdu Quand trompé, déçu, meurtri Quand assis par terre, plus rien pouvoir faire Tout seul, dans ton désert Quand mal, trop mal, on marche à genoux Quand sourds les hommes n´entendent plus le cri des hommes Tu verras, l´aube revient quand même Tu verras, le jour se lève encore Même si tu ne crois plus à l´aurore Tu verras, le jour se lève encore Quand la terre saigne ses blessures Sous l´avion qui crache la mort Quand l´homme chacal tire à bout portant Sur l´enfant qui rêve, ou qui... [Lire la suite]
Posté par emmila à 00:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 3 mars 2013

MON ENFANCE

J'ai eu tort, je suis revenue dans cette ville loin perdue où j'avais passé mon enfance. J'ai eu tort, j'ai voulu revoir le côteau où glissaient le soir bleus et gris ombres de silence. Et je retrouvais comme avant, longtemps après, le côteau, l'arbre se dressant, comme au passé. J'ai marché les tempes brûlantes, croyant étouffer sous mes pas. Les voies du passé qui nous hantent et reviennent sonner le glas. Et je me suis couchée sous l'arbre et c'étaient les mêmes odeurs. Et j'ai laissé couler mes pleurs, mes pleurs. J'ai mis mon dos... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 9 mars 2012

BARBARA

C'est parce que j'ai peur de voir s'endeuiller Les minutes, les heures, les secondes passées, C'est parce que je sais qu'il faut un presque rien Pour défaire une nuit et se perdre au matin. Je ne laisserai pas pencher sur notre lit Ni l'ombre d'un regret, ni l'ombre d'un ennui. Je ne laisserai pas mourir au fil des jours Ce qui fut toi et moi, ce qui fut notre amour. Pour qu'il ne soit jamais emporté par le temps, Je l'emporte moi-même. Il restera vivant. . BARBARA .  
Posté par emmila à 20:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,