jeudi 24 octobre 2019

SOLO D'ÎLES

  La mer est une guitare qui pleureL’histoire des hommesA même les brisantsElle remue son chant foudroyéAu bord de la mémoireEt nous nous souvenonsD’où nous sommes partisComme des orphelinsNous habitons désormais le selUne terre saléeUne salaison d’îles prophétiquesIl faut oublier la douleur du départLes bateaux négriersLa porte du non retourRecoudre la peau de la merEt inventer l’arrivéeAvec aux yeux un arc-en-cielAvec aux mains l’imaginaire des lendemainsLa Caraïbe ne s’est jamais donnéeSonge plurielElle appartient à ceux qui... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

jeudi 24 octobre 2019

POUSSIÈRE

La poussière des agates d'avant-hier,Et le chant des gestes passéesOffrent-ils le sang de la terreAux yeux d'inconnus blasés ? Pensées de rubis perlant sur une peau nue,Ors torturés par les caresses premièresDe l’artiste: "Crée-moi!", cri du métal torduForgé à la flamme nourrie par la pierre ! Ornements lascivement posés,À quelle chair d’amour sont-ils don ?Symboles d’infinies vanités ?Ou gages de goût et de pardon ?     .     GIULIO ENRICO PISANI Poème extrait du "La nuit est un autre jour", Éditions Op... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 11 octobre 2019

LORAND GASPAR...HOMMAGE

Une grande figure de la poésie et de l'humanisme vient de disparaître...Lorand Gaspar    .   https://www.oeuvresouvertes.net/spip.php?article102   .   Avoir conscience de ma vie finie.De l’infinité infinie immanente des mondes.De la relativité de toute connaissance.Le plaisir et le déplaisir parfois de regarder,d’entendre de sentir de penserles choses, humaines et non humaines,l’obscurité et la lumière. Trouver des mots pour essayer de dire.Écrire ce quelque chose qu’on appelle un... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 10 octobre 2019

MARIE- JOSE NAT...HOMMAGE

Grande peine, ce soir, en apprenant le décès de l'actrice Marie-José Nat... Je l'avais rencontrée à de nombreuses reprises, elle me parlait toujours, me demandait comment j'allais, comme si nous nous étions reconnues, alors que nous ne nous connaissions pas...Nous avions certainement quelque chose en commun, mais qui demeurera un mystère...Merci Madame, vous étiez lumineuse ...Toujours aimable, attentionnée, simple et accessible, Marie-José Nat berça ma tendre adolescence dans " Les gens de Mogador ", saga familiale où sa beauté et... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mercredi 25 septembre 2019

ERNEST PEPIN ... Extrait

Bon anniversaire, Ernest Pépin...     ..."Femme d'embruns brûlésEt de bourgeons d' étoileQui crayonne les cyclonesLa monture des maréesEt par la ravine chaude ou sommeille ta chaleurRedonne au monde le bel incendieLa première étincelleLa parole inconsolée des mythes"     .     ERNEST PEPIN     .     https://www.facebook.com/EGBodypaintingFestival/?eid=ARD7x9nAhY69fqecHiyRyRIZ6J_pQ2yVpwPTQxfrYZYDE_hyPuY9at40asXss32DSJyXqsjGXPtFl8km&fref=tag
Posté par emmila à 09:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
samedi 31 août 2019

PIERRE WARRANT...Extrait

c’est le chemin d’une présence adossée au feuillagebordée d’orties et de fougères c’est la tendresse du vertqu’on garde entre les yeuxoù tout s’éprouve et s’accomplit c’est ce qu’on attend du ciel qu’on ne choisit pluset qui progresse sans qu’on le sache c’est ce qu’il faudrait écrire au dos de chaque absencede chaque obscurité qui éblouit dans ce qu’on demandecomme une preuve à la beautéà la fenêtre qui s’ouvre au paysage dans ce qui nous manqueet qui se livre à l’eau des motsdans le torrent de nos rivières ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

mercredi 31 juillet 2019

L'ETE....Extrait

     Depuis cinq jours que la pluie coulait sans trêve sur Alger, elle avait fini par mouiller la mer elle-même. Du haut d'un ciel qui semblait inépuisable, d'incessantes averses, visqueuses à force d'épaisseur, s'abattaient sur le golfe. Grise et molle comme une grande éponge, la mer se boursouflait dans la baie sans contours. Mais la surface des eaux semblait presque immobile sous la pluie fixe. De loin en loin seulement, un imperceptible et large mouvement soulevait au-dessus de la mer une vapeur trouble qui venait... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mardi 30 juillet 2019

L'ENERGIE DU SILENCE...Extrait

Mes amis, le défi fondamental consiste à entrer soi-même en révolution et à permettre qu'un être humain naisse en soi. La voie à suivre pour cela est celle de la méditation. La méditation est une attention incluant tout.Dans la méditation, le silence de l'esprit total aiguise votre être entier ; chaque cellule de l'être devient active. C'est pourquoi la totalité entrant en action et œuvrant avec le mouvement de la vie est un événement prodigieux.Quand l'esprit total devient silencieux, ce silence imprègne l'être entier. Savez-vous ce... [Lire la suite]
mardi 16 juillet 2019

L'OBSCUR VERTIGE DES VIVANTS...Extrait

"La science n'étouffe pas le chant de l'océan dans les coquillages.Savoir qu'on y entend les vibrations de sa propre oreille ne réfute pas les vagues qui roulent en nous leur nostalgie. Les chiffres forent des puits comme les mots écoutent le monde : dans la fascination de sa beauté.Ainsi, révélée ronde, la Terre enfanta encore des aventuriers au coeur plus vaste, à qui le vertige continua de fouetter le sang.Le réel ne condamne pas la poésie. Il l'appelle, comme le vent la voile lui donnant force, le savant la formule qui creuse... [Lire la suite]
samedi 29 juin 2019

POEMES A LA NUIT...Extrait

 Merci Adélita     Et ils disent que la vie est un rêve :non pas ; pas seulement un rêve. Le rêve est une part de la vie.Une part confuse, dans laquellele visage et l’être s’acharnent l’un contre l’autre,se tressent l’un à l’autre,comme des animaux d’or,rois de Thèbes repris à leur mort (qui se brise). Le rêve est la traîne de brocart qui tombe de tes épaules,le rêve est un arbre, un éclat fugitif, un bruit de voix ;un sentiment qui commence et s’achève est rêve ; un animal qui te regarde dans les yeux... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,