mercredi 25 mai 2016

CE N'EST QUE VIVRE...Extrait

Une fenêtre blancheouvre à la joie des fleursau sortilège des étangsLa nuit s'échappe de chaque planteSans l'eau des songes, que la vie serait longue ! .   COLETTE GIBELIN   .   Oeuvre Pierre Bonnard
Posté par emmila à 16:58 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 13 mai 2016

THAMI BENKIRANE, PHOTOGRAPHE ...

Voici un reportage sur le très créatif et talentueux photographe Thami Benkirane, originaires de Fès, Ami virtuel depuis de nombreuses années et qui me permet d'utiliser quelques unes de ses magnifiques créations photographiques afin d'illustrer quelques poèmes de mon blog de poésies du monde...Ce dont je le remercie infiniment...     .
Posté par emmila à 21:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 7 mai 2016

PEUT- ÊTRE QUE LE VENT

PEUT-ÊTRE LE VENT qui parledu vent dans les chênesPeut-être le rêve emprisonnéqui caresse l’idée du cielA travers les barreauxle regard qui veilleLa transparence du jourignorée du soleilPeut-être le désertla dune où passe une onde blancheLa chevelure du sommeilpenché sur les rizièresLe regret qui traîne racinessur les champs fatiguésEt la géométrie où durcitle projet du technocratePeut-être la collineoù l’air vif se découvre un parfumDans les lavandes la voixdes cueilleuses qui fraîchitLes nappes fugitives des riséesça et là renflées... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
jeudi 28 avril 2016

L'ARRACHE COEUR...Extrait

... il y a ce temps immobile mots qui se tressent parole qui s’éclaire dans la gorge détranglée et la chambre de roses au sourire secret il y a des cendres du feu perdu bûches rentrées trop tôt ma main les pèse il y a le miel les anges une fleur à ton nom au jardin mon linceul tu es belle à mon vent dévêtue il y a aux heures de créance et de séparation le ciel qui nous délivre sa grâce douce en pleurs et notre demeure ce miroir tout entourée de pierres un livre inachevable jusqu’au bout du chemin dis-tu là où le désir serpente... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
dimanche 17 avril 2016

AIDA SHAHGHASEMI - Beman " Stay "

Posté par emmila à 18:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 17 avril 2016

ESPASMES

Le vent, au loin, fleurit Dans le pollen des rumeurs. Les darboukas habillent nos vertiges De pagnes et de papillons. La muse, dans les bras d’Eole, Edifie un pont de guitares, Entre nos systoles et diastoles. Un paon floral, Possédé par la coquetterie du lierre, S’élance dans les vapeurs montantes D’une musique Où se multiplient les étoiles, Dans le sel luisant, D’une eau complice.   .   © MOKHTAR EL AMRAOUI "Arpèges sur les ailes de mes ans"   .   Oeuvre Peter Mitchev

dimanche 10 avril 2016

ENFANCE...Extrait

Je regardais les espaliers en fleurs le long du petit mur de briques roses, les arbres fleuris,la pelouse d’un vert étincelant jonchée de pâquerettes, de pétales blancs et roses, le ciel, bien sûr, était bleu, et l’air semblait vibrer légèrement… Et à ce moment-là, c’est venu…Quelque chose d’unique… Qui ne reviendra plus jamais de cette façon, une sensation d’une telle violence  qu’encore maintenant, après tant de temps écoulé, quand, amoindrie, en partie effacée elle me revient, j’éprouve… Mais quoi ? Quel mot peut s’en saisir ?... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
dimanche 10 avril 2016

EXERCICES...Extrait

J'ai eu faim moi aussi de prestigieux savoirs.J'ai connu des terreurs à quelque pas de l'Ange,le poids de votre absence idole naufragéeà des couchants pareils à des hémorragies.J'ai prié en latin, j'ai prié en mésangel'icône survivant dans l'écho des cantiques.Descendu aux enfers des généalogies,j'ai fait d'étranges noms mes intimes destins,les laissant m'appeler dans les jeux, les épreuves,pour me voler mes joies et mes maturités.Je viens de congédier ces deux tyrans que furentLe Nom et la Beauté, pour simplement aimer,créer, bref et... [Lire la suite]
dimanche 3 avril 2016

PARTI DES OISEAUX

Une paire d'oiseaux, un jour se laissa choirAu bras d'un arbre qu'elle voulut pour perchoir;Avec leur bec planté en face des montagnes,Les deux oiseaux vivaient une vie de cocagne.Mais la main d'un enfant empoignait une crosse,Un pistolet à plomb qui mit fin à leurs noces.Car, ce bout de métal, sinistre furibond,Violemment fit un " boum " et l'oiseau fit un bondDe la première larme à la dernière ride,De destruction, de mort, les hommes sont avides,Au point de mettre fin, en toute gratuitéA la vie d'un oiseau, fruit de la liberté.Sous... [Lire la suite]