samedi 6 juin 2015

AMIRA

La colombe partie dans le train de l'hiverAmira,         Lorsque nos ainés s'en vontComme toiUne migration sans fin commence en nousUne certitude nous accompagneQue tout ce qui est beauEn nous et autour de nous,Excepté la tristesse,S'en vaSans jamais revenir.Les grenadiersDont tu aimais les fleursLeurs branches se sont ramolliesEt les ombres les ont quittées,Le chemin, les quinquinasEt les ruisseauxTous sont partisAprès ton départEt ne sont plus jamais revenus.En hiverArrivent des oiseaux... [Lire la suite]

vendredi 29 mai 2015

UN BRIN SOLITAIRE

Tant il me plaît vaguer au bord de la merQuand vers l'amont avec le soleil migrant Délinéer les contours des cimes et des montsAinsi de leur tendre la main le temps du rêveSi loin la rumeur métallique des hydres d'acierEn moi le flux d'une énergie précieuseQue la Nature lentement diffuse à l'entourTout comme les térébrantes fragrances De l' immortelle embaument l'arche des ventsAux vastes manteaux de dunes et ses versantsQue vous dire si ce n'est la complète osmoseCe voile retissu à travers lequel embrasser le réelA l'antique  La... [Lire la suite]
Posté par emmila à 00:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 24 mai 2015

CANTIQUE DE LA CONNAISSANCE

L’enseignement de l’heure ensoleillée des nuits du Divin. À ceux, qui, ayant demandé, ont reçu et savent déjà. À ceux que la prière a conduits à la méditation sur l’origine du langage. Les autres, les voleurs de douleur et de joie, de science et d’amour, n’entendront rien à ces choses. Pour les entendre, il est nécessaire de connaître les objets désignés par certains mots essentiels Tels que pain, sel, sang, soleil, terre, eau, lumière, ténèbres, ainsi que par tous les noms de métaux. Car ces noms ne sont ni les frères, ni les fils,... [Lire la suite]
dimanche 24 mai 2015

ANABASE VII

Nous n’habiterons pas toujours ces terres jaunes, notre délice…     L’Eté plus vaste que l’Empire suspend aux tables de l’espace plusieurs étagesde climats. La terre vaste sur son aire roule à plein bords sa braise pâle sous lescendres - couleur de souffre, de miel, couleur de choses immortelles, toute laterre aux herbes s’allumant aux pailles de l’autre hiver – et de l’éponge verted’un seul arbre le ciel tire son suc violet.     Un lieu de pierres à mica ! Pas une graine pure dans les barbes... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mercredi 20 mai 2015

PAVANE DE L'AUTRE NATURE

 Aux paroles qui reviennent de l’herbe Avec des globes de rosée scintillants D’herbe fraîche à la veine pâture Comme l’odeur du foin au petit jour Toute la verdure passée en paroles Fanés à coups de fourche qui l’égaillent Sur le revers où la sauge raidit Dans la sécheresse aux faces d’épreuve Je demande aujourd’hui de m’accueillir   Aux paroles qui vont sur le feu Bouillir parmi les viandes à sauce Dans la marmite aux sorcières fétides Par la riche confusion des langues Sous le feu des mots partis en fumée ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 00:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 18 mai 2015

SALAMMBÔ...Extrait

 "C’était à Mégarafaubourg de Carthagedans les jardins d’Hamilcar" *et Tanit sous la lunevoguait dans ses voilesj’ai oublié de quoi était fait le jourmais Tanit était làelle dansait pieds nusau rythme des cymbalesje me souviensdes vastes étenduesblêmes sous un ciel de craieà perte d’horizonMatmatad’Ibn Khaldounchantait à mon oreilleje me souviensdes chambres troglodytesde la blancheur vibrante des mursdes tapis colorésdes ksars de Tataouinedes greniers de piséle ksar Ouled Soultanechantait à mon oreillevolutes du désertet demain... [Lire la suite]

vendredi 8 mai 2015

PREFACE DE LA POSTERITE DU SOLEIL

Pourquoi ce chemin plutôt que cet autre ? Où mène-t-il pour me solliciter si fort ? Quels arbres et quels amis sont vivants derrière l’horizon de ces pierres, dans le lointain miracle de la chaleur ? Nous sommes venus jusqu’ici car là où nous étions ce n’était plus possible. On nous tourmentait et on allait nous asservir. Le monde, de nos jours, est hostile aux Transparents. Une fois de plus, il a fallu partir … Et ce chemin, qui ressemblait à un long squelette, nous a conduit à un pays qui n’avait que son souffle pour escalader... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
lundi 4 mai 2015

RESONNANCES (4)

Heureux temps que le présent perpétuel. L’enfance s’y enroule comme une roue pas encore formatée par la rigueur de la morale et du bien séant. L’heure ensemence l’heure du plus pur murmure des fleurs. Le pas incertain ouvre des voies inconnues, il pleut des premières fois à foison. La nouveauté subjugue l’espace, catapulte l’obscurité que l’on croit revers de la blancheur. Nous marchons si souvent les yeux fermés qu’il nous arrive de traverser le feu sans même le voir. Comme cette eau oubliée dans le fond d’un baquet vieilli, nous... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
mardi 17 février 2015

BYRON

Dans sa démarche elle a la beauté de la nuit ,Des climats sans nuages et des cieux étoilés .Tout ce qu'on peut rêver dans l'ombre ,ou ce qui luitVient dans son corps et dans ses yeux se rassemblerUne lumière tendre au velouté de fruitQui refuse le ciel au jour barioléUn seul rayon de moins, une ombre en plus à peineEt l'on verrait pâlir l'indicible beautéQui fait flotter au vent chaque natte d’ébène ,Ou sur ses traits se posent avec légèreté .C'est la que des pensées d'une douceur sereineEn un lieu tendre et pur ont choisi d'habiter... [Lire la suite]
mercredi 31 décembre 2014

STEPHANE MALLARME

Une dentelle s’abolitDans le doute du Jeu suprêmeA n’entrouvrir comme un blasphèmeQu’absence éternelle de lit.Cet unanime blanc conflitD’une guirlande avec la même,Enfui contre la vitre blêmeFlotte plus qu’il n’ensevelit.Mais chez qui du rêve se doreTristement dort une mandoreAu creux néant musicienTelle que vers quelque fenêtreSelon nul ventre que le sien,Filial on aurait pu naître.   STEPHANE MALLARME        
Posté par emmila à 14:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,