lundi 17 septembre 2012

LES FAUSSES REVOLUTIONS DU " PRINTEMPS ARABE "- PAR ALI KHADAOUI

« Printemps arabe » par ci, « révolutions arabes » par là…Que d’encre a coulé et coule encore sur les soulèvements-certes sans précédents- mais qui demandent, comme tout fait social, un examen minutieux, à partir du recul nécessaire à toute approche qui se veut objective. Du point de vue anthropologique, historique même, la révolution est l’action par laquelle un mouvement politique conçoit, planifie et exécute un changement le plus souvent brutal et radical qui transforme en profondeur les structures politiques,... [Lire la suite]

vendredi 13 mai 2011

TAOS AMROUCHE

« J’ai un but à atteindre, empêcher la culture berbère de périr. Elle est aujourd’hui menacée en Afrique du Nord. Pourtant, elle ne porte ombrage à personne, mais on prétend qu’elle relève du particularisme régional alors que c’est toute l’Afrique blanche qui est berbère en profondeur. Il s’agit d’un patrimoine cinq fois millénaire, un patrimoine de beauté et de spiritualité qui devrait faire l’orgueil de tous les pays maghrébins et, au-delà, de l’humanité toute entière »   «  Nos bijoux sont exposés, nos poèmes,... [Lire la suite]
samedi 25 avril 2009

MA VIE

Du tribut de mon sang j'ai irrigué les monts Mon empreinte s'imprime à jamais, Quand ils ont en juré l'anéantissement ; Qui s'impatiente de me voir mort, et qui calomnie mon nom, A chaque col devra m'affrontent, J'ai laissé mon bien à l'abandon, Je l'ai trouvé gisant dans l'immondice, J'ai porté le regard sur mon honneur, J'ai vu des bourreaux. Bien que la force ait fui mes membres, Ma voix demeure, qui retentira, Ils l'entendront ! L'on dit : La montagne s'est ébranlée ! Et tu n'y étais pas ! Chacun s'en va répétant, ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 13 décembre 2007

POESIE BERBERE

  Mririda On m'a surnommée Mririda, Mririda, Mririda, l'agile rainette des prés... Je n'ai pas, je n'ai pas ses yeux d'or Je n'ai pas, je n'ai pas sa blanche gorge, Je n'ai pas, je n'ai pas sa verte tunique. Mais ce que j'ai comme elle, Mririda, Ce sont mes zerarit, mes zerarit Qui volent jusqu'aux bergeries, Ce sont mes zerarit, mes zerarit Dont on parle dans toute la vallée Et de l'autre côté des montagnes, Mes zerarit qui émerveillent et font envie... Car dès mes premiers pas parmi les champs, J'ai pris doucement les... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,